[Guide] USL League One 2019

Après les débuts de la MLS et de l’USL, c’est au tour de la United Soccer League One de lancer sa première saison samedi prochain. Culture Soccer vous a donc concocté un petit guide pour être prêt pour cette saison 2019. Bienvenue en troisième division américaine!

Chattanooga.jpg

Chattanooga Red Wolves SC

Entraîneur : Tim Hankinson (Etats-Unis)

Stade : David Stanton Field (Capacité 5000 places)

Date de Création : 2018

Le club basé au Sud de Chattanooga dans le Tennessee aura fort à faire pour sa première saison professionnelle. Dans un premier temps, il va falloir trouver sa place dans un marché déjà concurrencé par le Chattanooga FC, club de NPSL massivement populaire (North Premier Soccer League) créé il y a dix ans. La rivalité déjà expliquée ici même sera un des facteurs importants de l’implantation des Red Wolves. Le propriétaire du club, Bob Martino, bien conscient du marché, a tout fait pour que le club réussisse à s’installer durablement à Chattanooga. Dans un premier temps il s’est entouré de gens qui connaissent le soccer dans la région, dont Sean McDaniel, fondateur et directeur général du… Chattanooga FC. Ensuite en mettant en avant le projet d’un nouveau stade livré en 2020 d’une capacité de 5000 places devenant en plus d’un lieu de soccer, un cadre de vie avec restaurants et boutiques.

En termes sportifs le nouveau club s’est aussi donné les moyens de figurer en haut de l’USL League One en allant chercher Tim Hankinson comme coach. L’ancien entraîneur des Colorado Rapids ou encore des San Antonio Scorpions (qu’il a mené en demi- finale de play-offs pour sa première saison en NASL) a pour objectif d’aller chercher les premières places dès sa première saison. Pour ça il pourra compter sur d’anciens joueurs d’USL et de MLS dont l’ancien joueur des Chivas José Soto ainsi que l’ancien buteur irlandais de DC United et des Rapids, Conor Doyle qui amèneront leur expérience à l’équipe. Cependant Doyle ne sera pas le seul irlandais dans le Tennessee vu les arrivées successives de trois autres compatriotes en provenance du championnat Irlandais. Pour autant le plus intéressant reste Eamon Zayed, l’international libyen(une sélection) a joué dans pas moins de six pays dont la Malaisie et l’Iran avant d’atterrir aux USA. Un beau programme en somme….

Greenville.jpg

Greenville Triumph

Entraîneur : John Harkes

Stade : Legacy Early College (Capacité : 4000 places)

Date de création : 2018

La création de l’équipe de Greenville Triumph est en soit un événement pour l’état de Caroline du Sud. Première équipe professionnelle basée dans ce petit état des Etats-Unis , elle est l’œuvre d’un entrepreneur local du nom de Joe Erwin, propriétaire du groupe Erwin Creates, d’une société de location d’open space en Caroline du Sud. Voulant donner à l’état d’une équipe de soccer en qui la communauté pourra se reconnaître et en être fière, il n’a pas hésité à se lancer avec d’autres investisseurs dans ce projet. C’est dans cette optique-là, qu’a été imaginé le logo et le nom de l’équipe pour que les supporters potentiels se projettent sur un futur triomphe du club.

Pour ce qui est du sportif, les dirigeants ont fait confiance à John Harkes comme entraîneur principal. L’ancien international américain passé par l’Angleterre sait très bien par où commencer lorsqu’il s’agit de créer une équipe puisqu’il fut le premier entraîneur du FC Cincinnati en 2016. Il tentera donc de créer une osmose dans un effectif réunissant des joueurs en provenance de divisions inférieures. On pourrait par exemple citer l’Anglais Paul Clowes, ancien espoir des équipes de jeunes de Manchester City. N’ayant jamais réussi à percer, il était parti tenter sa chance en College Soccer aux Clemson Tigers (où était aussi passé Frederico Moojen, que nous avons interviewé lors d’un podcast). Drafté par DC United en 2016, il ne s’est jamais imposé en MLS avant de rentrer au pays en 2018. Il fait donc son retour au pays de l’Oncle Sam pour peut-être enfin exploser.

Lansing.jpg

Lansing Ignite

Entraîneur : Nate Miller

Stade : Cooley Law School Stadium (Capacité : 7500 places)

Date de Création : 2018

Le Michigan va enfin avoir une équipe professionnelle de soccer après plus de 38 ans de disette. C’est dans la capitale de l’état, à Lansing, que jouera la toute nouvelle équipe . Ce projet a vu le jour grâce au propriétaire des Lansing Lugnuts, une équipe de baseball de ligues mineurs, Tom Dickson. Ce dernier s’est allié avec Jeremy Sampson fondateur de Lansing United, club de PDL (maintenant USL League Two), dans le but de créer une équipe professionnelle à Lansing. Lorsque le club fut officialisé par la ligue USL League One, Sampson est alors nommé président général et s’est directement mis au travail afin de monter une équipe compétitive.

En premier lieu il est allé chercher son nouveau coach chez son ancienne équipe de Lansing United en nommant Nate Miller, 32 ans, à ce poste.Bien évidemment une partie de l’équipe de PDL a pris la même route que leur entraîneur mais un autre joueur a retenu notre attention: le seul représentant français, Kévin Coiffic, qui a rejoint l’aventure. Cependant il n’arrive pas en territoire inconnue puisqu’il a précédemment joué pour le FC Miami City en USL League Two après des détections réussies en banlieue parisienne.

MADISON.jpg

Forward Madison

Entraîneur : Daryl Shore

Stade : Breese Stevens Field (Capacité : 5000 places)

Date de Création : 2018

Le club de Madison a parfaitement réussi sa présaison. Créé par la société  » Big Top Baseball  » suite à la récupération de la gestion du stade Breese Stevens, le Forward Madison a dominé la scène médiatique d’une manière impressionnante. Comme expliqué dans notre article, le président Peter Wilt a parfaitement compris les nouveaux moyens de communication en exploitant d’une manière très amusante les réseaux sociaux. Cependant, le soccer ne se gagne pas en nombre de retweets mais sur un terrain. Wilt a donc mis les bouchées doubles pour permettre au club de pouvoir prétendre à une place dans le haut du classement. Il a ainsi mis quelqu’un de confiance à la tête de l’équipe, en l’occurrence Daryl Shore, ancien entraîneur du Miami FC et entraîneur des gardiens du Real Salt Lake. Il a aussi fait marcher ses réseaux pour y faire signer un des meilleurs joueurs de la Ligue sur le papier, l’international panaméen Josiel Núñez. Véritable attraction depuis sa signature, tous les regards seront tournés vers le milieu offensif de 25 ans passé entre autres par le CD Árabe Unido. A voir maintenant si la mayonnaise prendra aussi vite que sur les réseaux sociaux (nous avions d’ailleurs interviewé le community manager du club) afin de stimuler encore plus un marché déjà séduit par les Flamingos.

TEXAS.jpg

North Texas Soccer Club

Entraîneur : Eric Quill

Stade : Toyota Stadium (Capacité : 20 500 Places)

Date de création : 2018

Le club réserve du FC Dallas a connu un réel engouement lors de son annonce officielle par l’USL League One. Cela s’explique par le fait que Dallas possède une des meilleures académies du pays et que l’arrivée de ce club du Nord du Texas va leur permettre d’y faire jouer ses meilleures pépites. North Texas sera donc un vrai relai entre les équipes de jeunes et les professionnels mais sans se limiter uniquement à cela. Le club va aussi permettre à de jeunes talents internationaux de jouer plus souvent afin de pouvoir se développer et exploser. Les dirigeants du FC Dallas vont ainsi faire marcher leurs différents réseaux internationaux comme ceux à Haïti ou en Bolivie pour y recevoir de jeunes espoirs. Pour chapeauter cet ambitieux projet, le club n’a pas eu besoin d’aller très loin: ils ont nommé Eric Quill, coach des U-17 du Texas SC Houston en Development Academy (DA,ligue des jeunes) comme entraîneur principal. Ce dernier a d’ailleurs remporté le DA 2017 avec des jeunes comme Chris Richards ou Chris Cappis, deux espoirs passés par Dallas avant de s’envoler en Europe. En parlant d’Europe, un jeune talent du North Texas Soccer Club pourrait s’y rendre très prochainement, son nom : Ricardo Pepi. Actuellement indécis sur son avenir en sélection nationale entre le Mexique et les Etats-Unis, le jeune espoir aligne les performances en équipe de jeunes marquant plus de 19 buts en seulement huit matchs de U-17. Les matchs amicaux s’étant aussi déroulés de belle manière pour lui, il risque de ne pas rester longtemps en USL League One.

ORLANDO.jpg

Orlando City B

Entraîneur : José De Argila Irurita

Stade : Montverde Academy (Capacité : 3500 places)

Date de Création : 2015

Le club réserve d’Orlando en MLS a décidé d’intégrer l’USL League One pour cette saison. Présent en USL Championship lors des saisons 2016 et 2017, le club avait fait le choix de ne pas jouer la saison 2018 pour réfléchir à leur futur. C’est donc suite à la création de la troisième division américaine que la réserve d’Orlando s’est remise en route, avec comme ligne conductrice, la formation. Pour cela le club n’a pas lésiné sur les moyens en recrutant Luiz Muzzi, ancien directeur technique de Dallas pour mettre en avant le développement de jeunes talents, tout en plaçant l’ancien défenseur international Oguchi Onyewu comme directeur sportif de l’équipe réserve. C’est aussi dans ce but que José De Argila Irurita a été désigné comme coach d’Orlando City B. L’ancien directeur sportif et entraîneur de l’académie des jeunes du FC Barcelone connaît parfaitement tous les rouages du métier. Il aura l’embarras du choix quant à la composition de son équipe puisqu’il pourra compter sur les pépites du club brésilien du Clube Atlético Paranaense ainsi que les joueurs de l’académie d’Orlando. Signé en novembre 2016, l’accord avec le club brésilien est toujours d’actualité et permet à Orlando de recevoir trois jeunes espoirs en 2019 dont le jeune gardien de but Juliano Chade. Ce dernier, ancien international espoir ayant participé au mondial U-17 avec le Brésil en 2015 a d’ailleurs toutes ses chances afin d’être titulaire dans les cages d’Orlando City B. A voir maintenant si le renouveau Orlando B sera plus rayonnant que dans le passé.

RICHMOND

Richmond Kickers

Entraîneur : David Bulow

Stade : City Stadium (Capacité : 22 000)

Date de création : 1993

La plus ancienne équipe de la ligue va faire ses débuts en USL League One. Créée en 1993, l’équipe avait l’habitude de jouer en USL Championship, ayant remporté deux championnats en 2006 et 2009, gagnant même la Lamar Hunt US Open Cup en 1995. C’est maintenant en troisième division que l’équipe de Virginie défendra ses couleurs. Cependant les Kickers de Richmond se sont transformés dernièrement. Dans un premier temps, l’arrivée en fin d’année d’un nouvel investisseur, Rob Ukrop, qui a ramené dans ses valises un nouveau président, Matt Spear pour faire la transition USL/USL League One. Sur le plan sportif, si le coach et ancien joueur des Kickers, David Bulow continue l’aventure, une grande partie de son effectif est partie et seuls quatre joueurs ont décidé de continuer l’aventure. Les autres joueurs qui constituent l’effectif sont principalement d’anciens joueurs d’USL n’ayant pas eu beaucoup de temps de jeu dans le passé. La mayonnaise risque de prendre du temps avant de prendre. A noter néanmoins l’arrivée au club de Maxi Rodriguez, ancien milieu convaincant du San Antonio FC.

TORMENTA.jpg

South Georgia Tormenta FC

Entraîneur : John Miglarese

Stade : Eagle Field (Capacité : 500 places)

Date de Création : 2015

Le club basé à Statesboro est surement un des clubs les plus sympathiques à suivre pour cette année 2019. Bien construit et géré d’une main de maître, la franchise risque de faire des envieux tant tout semble réussir pour ce club basé au Sud de l’état de Géorgie. Fondé en 2016 par Darin Van Tassell, alors professeur à l’université, South Georgia Tormenta FC intègre tout d’abord la PDL (Premier Development League). Après plusieurs saisons réussies ils rejoignent l’USL League One dans l’optique d’installer une équipe professionnelle en dehors d’Atlanta, une grande première dans l’état de Géorgie. De plus ils projettent la construction d’un nouveau stade ultra moderne de 5300 places pour la saison 2020 et ont décidé de garder l’équipe de PDL comme équipe réserve, afin de continuer à développer le soccer dans la région.

C’est aussi dans cette continuité que l’entraîneur John Miglarese reste à la tête de l’équipe, amenant avec lui cinq joueurs de l’effectif dans la montée. En termes de recrutement, l’arrivée de l’ancien buteur drafté par Chicago en 2016, Alex Morrell qui s’est fait les dents en USL Championship à Saint Louis FC ou aux Tampa Bay Rowdies sera surveillée de près. Un club qu’il faudra suivre en 2019 !

TORONTO.jpg

Toronto FC II

Entraîneur : Michael Rabasca

Stade : BMO Training Group (Capacité : 1000 places)

Date de Création : 2014

L’équipe réserve de Toronto a conclu sa saison en USL Championship à la dernière place lors de la saison 2018 avec seulement quatre victoires en trente-quatre matchs. Depuis son arrivée en deuxième division en 2015, le Toronto 2 n’est jamais arrivé à remporter plus de six victoires par saison. Sentant que le niveau était peut-être trop élevé, le président Bill Manning a profité de la création du troisième échelon américain pour y faire descendre son équipe réserve. Le but de Toronto FC II sera toujours de faire progresser des jeunes joueurs de l’académie et leur permettre de se frotter au monde professionnel avant de possiblement d’intégrer la MLS. C’est dans cette même optique qu’est conservé le coach Michael Rabasca, ancien entraîneur de l’académie de Toronto. En termes d’effectif rien ne change réellement entre l’intégration de jeunes joueurs de l’académie et la conservation de certains éléments présents en USL. Mais au milieu de tout ça on peut noter l’apparition du plus jeune joueur de la ligue, Jahkeele Marshall-Ruty, attaquant de seulement …. 14 ans.

TUCSON.jpg

FC Tucson

Entraîneur : Darren Sawatzky

Stade : Kino Veterans Memorial Stadium (Capacité : 3000 places)

Date de Création : 2010

La dernière équipe de l’USL League One est aussi celle qui se trouve la plus à l’Ouest. Créé en 2010, le FC Tucson a longtemps joué au quatrième échelon du soccer américain en PDL, récupérant de nombreux succès et titres. Racheté en 2017 par le Phoenix Rising, club d’USL appartenant en partie à Didier Drogba, le FC Tucson a été une sorte d’équipe réserve au premier club de l’Arizona. C’est donc dans le but de professionnaliser cette affiliation que le club a été propulsé en USL League One, devenant ainsi la première affiliation USL- USL League One. Pour cette aventure, le club a fait confiance à Darren Sawatzky comme coach. Ancien entraîneur des Tacoma Defiance en USL, il connaît bien l’univers des clubs “pipeline” (affiliées) et des différents problèmes qu’ils peuvent avoir en termes d’effectif. Le FC Tucson n’a d’ailleurs gardé aucun joueur de l’édition précédente. Pour la petite anecdote, le club a commencé ses matchs amicaux fin janvier avec aucun joueur sous contrat dans l’effectif, seulement des joueurs à l’essai. Ce n’est que lors du mois de février que les signatures se sont accélérées dont celle du franco-espagnol José Terrón, international espoir Français. Ce dernier passé par toutes les catégories de jeunes du FC Barcelone a bourlingué par pas mal d’équipes de troisième division espagnole avant de tenter sa chance aux Etats-Unis.Le latéral gauche de 27 ans a-t-il enfin trouvé un point de chute pour la suite de sa carrière ?

4 Replies to “[Guide] USL League One 2019”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s