MLS J7 : Match d’Ouverture Historique à Minnesota

Résumé écrit par Antoine Latran

Match de la semaine : Minnesota United – New-York City FC

Minnesota est assurément une ville de soccer. Dignes héritières des Minnesota Kicks dans les années 70, les franchises qui ont suivi (les Strickers, les Stars et maintenant United) auront toutes contribué à l’intense base de supporters du sport dans la région. Ces fidèles ont dorénavant leur cathédrale. L’Allianz Field, dernier stade spécifiquement dédié au soccer sorti de terre aux Etats-Unis, a été inauguré ce week-end face à une foule déjà conquise de quasi 20.000 personnes (guichets fermés, bien entendu). L’ambiance était électrique et a sûrement poussé les joueurs à de performances folles, ce qui pourrait expliquer la démence du match. Dès la treizième minute, Minnesota ouvre le score par intermédiaire d’Osvaldo Alonso, pourtant peu habitué à marquer en MLS. Cependant à la seizième minute New-York revient puis refroidit le public (et pourtant, il ne faisait pas chaud, la neige étant tombée la veille à Minnesota) grâce à Castellanos et à la dix-neuvième minute avec Tajouri-Shradi. Seulement, quelques secondes plus tard, Angelo Rodriguez marque pour créer l’égalité. 2-2 à la vingtième et une foule hors de contrôle. Celle-ci va connaitre le rire après la surprise puisqu’à la 32ème minute, Sean Johnson, le gardien international américain pourtant réputé de NYCFC, va commettre la bourde de sa vie sur une passe en retrait où il rate son contrôle, déviant le ballon dans son but.. Finalement New-York reviendra tout de même au score à la 64ème grâce, encore, à Tajouri-Shradi, gâchant un peu la fête, même si les fans devraient tout de même être heureux après ce match qui a été très riche en occasions. L’atmosphère a définitivement décuplé les forces des joueurs et le rythme de la rencontre était soutenu, voire fou, pendant les 90 minutes. L’international malgache Romain Métanire, recruté cet hiver de Reims, a notamment énormément apporté à son équipe tandis que Darwin Quintero aura lui été plutôt discret et remplacé à 78ème par un Danladi percutant.

 

 

Joueur de la Semaine : Evan Bush (Impact de Montréal)

Régulièrement, des tauliers comme Stefan Frei ou Tim Melia ainsi que des jeunes comme Zack Steffen sont cités dans les meilleurs gardiens de la ligue. Bien qu’Evan Bush ne soit pas forcément le numéro un en MLS à ce poste, il peut clairement jouer dans la même catégorie que ces derniers et il l’a encore prouvé face à Columbus ce week-end. Dans un match finalement gagné par l’Impact de Montréal 1 à 0, il a arrêté les assauts de Columbus, bien aidé par la maladresse de Gyasi Zardes et a pu donner à la franchise canadienne, pour seulement la deuxième fois de son histoire, une série de trois matchs sans but encaissé. Régulier, le gardien américain devra le rester cette saison si l’Impact veut garder son excellente position actuelle (troisième à l’est) et se qualifier en play-off. L’IMFC a récolté des points face à des concurrents direct récemment comme Columbus, FC ou NYCFC, parfois de manière chanceuse, mais le tout sans Nacho Piatti, ce qui demeure en soi un exploit et augure de belles choses pour le reste de la saison.

Pour aller plus loin sur l’Impact : Menotté, Rémi Garde ne s’avoue pas vaincu

But de la Semaine : Ezequiel Barco (Atlanta United)

Personne ne sait exactement ce qu’il se passe dans la tête de Frank de Boer. L’entraîneur d’Atlanta United cette saison (qui remplace Tata Martino) est déjà contesté par une partie des fans, qui demandent son licenciement – même si ce n’est pas une surprise pour vous cher lecteurs, puisque nous le prédisions dans nos paris dingues pour la saison 2019. Après plusieurs prestations décevantes de son trio d’attaque, le technicien néerlandais avait choisi de mettre Pitty Martinez et Ezequiel Barco sur le banc (ainsi que le défenseur central vétéran de 35 ans, Michael Parkhurst, en latéral droit…). Coup du sort cependant, le titulaire Eric Remedi se blesse en début de première période. De Boer est donc obligé de sortir Barco du banc de touche et bien le lui en a pris. Deux buts, de la vitesse, de la technique et un brin de folie dans cette équipe qui se cantonnait au trio Nagbe/Récupération-Gressel/Ouverture-Josef/Tir jusque-là, Barco a totalement déverrouillé la rencontre.  Après une année compliquée en 2018 suite à son arrivée pour 15 millions de dollar, le jeune argentin montre son envie de jouer avec notamment ce superbe but en pleine lucarne opposée. Le but scelle aussi la première victoire de la saison (!) du champion 2018, ce qui malgré la faiblesse du New-England Revolution, promet de belles choses pour la suite. Si, si, on vous l’assure. Même Brek Shea a été convaincant, donc bon…

 

Pour aller plus loin: Almiron parti, le futur d’Atlanta United

Dans le reste des rencontres de ce week-end, Chicago et Vancouver se sont partagés les points (1-1) mais c’est encore une fois une opportunité gâchée pour le Fire qui s’est pris un but casquette après une sortie complètement ratée de David Ousted. Nicolas Gaitan a montré de belles choses tandis que Katai continue d’impressionner pour Chicago.  Houston aussi impressionne cette saison, malgré les adversaires pour le moment faciles, comme lors de la victoire Samedi face à San José, 2 à 1. Ellis, déjà notre joueur de la semaine en J5, continue à conclure des contres assassins au Texas avec Mauro Manotas et est un outsider pour le titre de meilleur buteur. Du côté des Earthquakes, même si l’effectif reste faible sur le papier, de belles choses sont visibles depuis quelques matchs. Cependant à l’Est ce sont les Seattle Sounders qui restent sur une dynamique impressionnante (20 victoires sur les 25 derniers matchs en compétition officielle) et qui se sont imposés, non sans difficulté, face au Toronto FC ce week-end. Sans leur buteur Raul Ruidiaz, le vétéran MLS Will Bruin a endossé le costume du héros avec un doublé, grâce notamment à un excellent Brad Smith, qui s’est définitivement imposé sur l’aile gauche des Sounders à la place de Nouhou Tolo. Toronto s’incline finalement 3 à 2, malgré un doublé de Jozy Altidore. Chez les rivaux de Seattle, Portland, c’est le contraire tant plus rien ne va; six matchs, un nul et cinq défaites, le bilan est lourd. Ce week-end, c’était une défaite au Texas face aux jeunes du FC Dallas, 2 à 1, qui a aggravé la chute. Le finaliste 2018 a une série de match à l’extérieur pour débuter l’année, mais cela n’excuse pas un bilan aussi lourd. Bien plus au Nord, Colorado s’est incliné à domicile face à D.C United, malgré une performance honorable et des réalisations de Kei Kamara et Benny Feilhaber. La force de frappe de D.C était trop forte et Chris Durkin, Lucho Acosta et Lucas Rodriguez ont porté Washington vers une victoire finale de 3 à 2. Les rivaux de Colorado, le Real Salt Lake, trouvent eux les trois points face à un Orlando qui ne sait définitivement pas qui commencer en pointe (ni Nani, ni Dwyer étaient titulaires). Sam Johnson et Damir Kreilach ont tous deux marqué pour une victoire finale 2 à 1, puisque la vedette Nani a réduit le score sur coup-franc en fin de match. Pas assez pour faire gagner son équipe, au contraire de Zlatan Ibrahimovic qui est définitivement le favori avec Carlos Vela pour le titre de meilleur buteur. Le suédois a marqué un doublé face à Philadelphie, de la tête et sur penalty, et le Galaxy s’est imposé 2 à 0 face à Philadelphie. Les voisins du LAFC ce sont aussi imposé à domicile, face au FC Cincinnati, grâce à de très bons Mark-Anthony Kaye et Carlos Vela ainsi qu’un Tyler Miller impériale dans les buts. Finalement, Dimanche c’est Kansas City et le New-York Red Bulls qui se sont partagés les points (2-2). On se souviendra surtout du match pour le pétage de plomb complet de Kaku, des Red Bulls, qui a envoyé un tir missile dans un supporter du premier rang de Kansas City.

Résultats:

Résultats J7
Via Scoreboard

Classements:

Classement J7
Via Scoreboard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s