Marcus Haber, pour l’amour du Canada et la transmission de l’expérience

Après neuf années de carrière passées à fouler les pelouses européennes et 27 sélections avec le Canada, Marcus Haber a décidé de revenir au pays pour sillonner les pelouses de la prochaine ligue nationale canadienne sous les couleurs du Pacific FC.

Haber qui était passé par les jeunes du Vancouver Whitecaps, puis FC Groningue (Pays- Bas, Eredivisie) en 2008, a finalement commencé sa carrière professionnelle en retournant dans son premier club, à Vancouver en 2009, qui évoluait alors en USL (Division 2 américaine). Cette année-là, il marquera huit fois en 30 apparitions, et sera élu Rookie of the Year en USL.

Les débuts de Marcus Haber sous les couleurs des Whitecaps en 2009:

Il rejoint l’Angleterre au club de West Bromwich qui le prêtera à plusieurs reprises, dont au club écossais de Saint-Johnstone (Premiership) avec lequel il apparaîtra 14 fois en trois mois.Il finira par rejoindre Saint-Johnstone malgré une blessure lors de son prêt aux ligaments croisés antérieurs pendant une saison avec lequel il participera à 31 matchs, avant de faire un retour sur les pelouses anglaises de troisième division anglaise. Au cours de ses quatre saisons passées au troisième échelon anglais, il joue un total de 132 matchs, notamment avec Stevenage Fc où il enregistre ensuite un total de 46 matchs dans sa première saison, avant de rejoindre le Crewe Alexandra avec lequel il jouera 82 matchs entre 2014 et 2016. Finalement, les trois dernières saisons sur les terrains européens de Haber se feront en terres écossaises avec Dundee FC (Premiership) de 2016 à 2018 (38 matchs pour 11 buts) ainsi qu’avec le club de Falkirk FC auquel il sera prêté pour le début de la saison 2018 – 2019 où il y fera 15 matchs sans toutefois marquer. Il rejoindra le club du Pacific FC à la fin de la première partie du calendrier européen, après avoir trouvé un accord avec Dundee FC pour rompre son contrat.

M.Haber sous les couleurs de Dundee:

L’arrivée de l’international Canadien représente un gros coup pour la Canadian Premier League, d’autant plus que Marcus Haber avait d’autres possibilités en Europe: «J’aurais pu rester en Écosse, j’aurais pu aller ailleurs au Royaume-Uni ou à l’étranger», dit-il en interview. Toutefois, deux raisons ont poussé Haber à revenir au pays.

Malgré les opportunités en Europe, l’amour qu’il porte pour son pays a fortement influencé son choix «Mon cœur et mon âme sont toujours au Canada». Marcus Haber, joueur international expérimenté, n’oublie pas non plus que lorsqu’il a commencé chez les professionnels, il a pu bénéficier de l’expérience des joueurs confirmés qui l’ont aidé à grandir en tant que joueur «Je me souviens que lorsque j’avais 20 ans aux Whitecaps de Vancouver, je n’étais qu’un jeune garçon naïf qui ne connaissait pas vraiment le monde professionnel. J’avais des joueurs autour de moi qui m’ont aidé de façon spectaculaire et m’ont permis de progresser en tant que joueur, et m’ont aidé à réaliser des choses plus grandes et meilleures».

À son tour, il souhaite apporter son expérience auprès des jeunes joueurs avec lesquels il évoluera, et voit cela comme une véritable responsabilité : «Maintenant que les rôles sont inversés, j’ai le sentiment que c’est ma responsabilité de prendre soin des jeunes joueurs et de leur donner un coup de main de toutes les manières possibles sur, ou hors du terrain».

Haber tsn.ca
Photo via TSN.ca

Haber voit à travers la CanPL l’arrivée d’une nouvelle ère pour le soccer canadien : «C’est une grande opportunité pour ce club et pour le soccer dans ce pays, et je suis très excité d’en faire partie. Nous voulons créer une culture».

Pour les jeunes footballeurs canadiens et leur développement, c’est aussi une opportunité pour «Pouvoir développer et mettre en avant des jeunes joueurs Canadiens». Haber se rappelle son début de carrière et la difficulté de s’exiler pour faire sa place dans le football de haut niveau «Il y a dix ans, il n’y avait pas autant de joueurs canadiens de 18 ou 19 ans. Partir à l’étranger est difficile, surtout en tant que Canadien, où vous devez d’avantage vous affirmer». Il souligne le manque de sérieux dont le Canada, qui est connu plus pour être une terre de Hockey, souffre sur le plan du soccer : «être Canadien à l’étranger est un handicap pour la plupart, car en tant que nation de football, nous n’avons pas toujours été pris au sérieux comme nous l’avons été récemment. Au Royaume-Uni, vous vous battez pour affronter des joueurs d’Angleterre, d’Écosse et d’autres régions d’Europe. En tant que Canadien, vous devez travailler très fort pour gagner le respect, car cela ne vient pas naturellement». Une déclaration forte de sens sur l’importance de la Canadian Premier League pour les joueurs Canadiens, et le futur du football Canadien.

Pour aller plus loin sur la Canadian Premier League:

Découvrez le portrait de Nik Ledgerwood 

Explorez les prochaines possibles expansions en CanPL

Apprenez en plus sur la riche histoire du FC Edmonton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s