[Guide] Canadian Premier League 2019

La Canadian Premier League démarre dès cette semaine et bien entendu, elle est à suivre sur Culture Soccer. Daniel Cameron (Forge FC et York 9 FC), Geoffrey Cesbon (Pacific FC, Cavalry FC et Halifax), Hady Raphael (Valour FC) et Antony de Varennes (FC Edmonton et les illustrations) ont analysé ensemble les forces, faiblesses et cultures des sept franchises en lice pour cette saison inaugurale.  En dehors du terrain cette saison sera aussi un réel test pour le monde du soccer canadien et autant que le niveau, ce seront les affluences dans les stades et les investissements mis sur la jeunesse qui seront observés. Alors que le Canada se prépare pour accueillir la Coupe du Monde 2026, la CanPL sera essentielle pour populariser le sport dans les différentes régions du pays. Voici notre Guide pour suivre cette première saison 2019, sur laquelle repose, vous l’aurez compris, tant d’espoirs.

PACIFIC.jpg

Pacific FC

Entraineur (nationalité) : Michael Silberbauer (Danemark)

 Stade (capacité) : Westhills Stadium (6 000 places).

Club de la côte ouest, le Pacific FC représente la province de la Colombie-Britannique et plus précisément sa capitale, la ville de Victoria. Située dans le sud de l’île de Vancouver, Victoria est surtout reconnue pour son tourisme grâce à son impressionnante offre d’activités extérieures. Appelée ‘Garden City’ (Garden veut dire jardin en français), la ville est classée dans le top 20 des villes avec la meilleure qualité de vie. Du côté sportif, Victoria est souvent appelée la capitale canadienne du cyclisme avec plus d’une centaine de kilomètres de pistes et sentiers cyclables.

Le Pacific FC possède un effectif qui sera très observé par les supporters de la Canadian Premier League. Composé de 17 joueurs, le club compte actuellement dans ses rangs des joueurs expérimentés qui ont connu à plusieurs reprises la sélection nationale comme le milieu offensif Issey Nakajima-Farran (38 sélections) passé par la MLS avec les clubs du Toronto FC et de l’Impact Montréal et l’attaquant Marcus Haber (29 sélections) dont nous vous parlions ici. Le défenseur gauche Marcel De Jong (53 sélections) qui a rejoint l’effectif également ne pourra malheureusement pas prendre part à cette saison à cause d’une grave blessure à l’adducteur gauche. Il sera donc remplacé Blake Smith passé brièvement par les rangs de l’Impact de Montréal en MLS. L’effectif du Pacific FC a une moyenne d’âge de 25 ans et semble clairement miser sur des talents devant avec pas moins de six joueurs offensifs. Silberbauer pourra compter sur l’expérience d’Haber en attaque et celle de Nakajima-Farran pour les débordements sur les côtés.

Ajoutez à ça l’apport offensif des deux latéraux Blake Smith et Kadin Chung qui sont plus que capables de monter lors des phases offensives et vous avez un club qui attaquera en nombre afin de marquer le plus souvent possible. D’un autre côté, il ne faut surtout pas négliger l’expérience des vétérans comme Nakajima-Ferran et Haber qui joueront un rôle important afin de guider les jeunes de l’effectif. Malgré tout, l’effectif semble encore trop léger. Combien de joueurs rejoindront encore le club avant le début du championnat ?

CAVALRY.jpg

Cavalry FC

Entraineur (nationalité) : Tommy Wheeldon Jr (Angleterre)

Stade (capacité) : Spruce Meadows (6 000 places)

Le Cavalry FC représentera la ville de Calgary dans la province d’Alberta. Connue pour avoir accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en 1988, Calgary se montre comme une ville extrêmement vivante grâce à son fameux rodéo du mois de juillet et ses six équipes sportives ! De plus, l’équipe de soccer amateur des Calgary Foothills évolue elle-même en USL Two et a remporté la dernière édition de la défunte PDL en 2018.

Pour cette première saison historique de Canadian Premier League, Cavalry FC a quasiment un effectif complet de 21 joueurs sur 23 permis. Le club semble avoir opté pour une stratégie basée sur l’équilibre des forces entre le secteur défensif, avec six défenseurs appuyés par trois milieux de terrain défensifs, contrebalancé par six attaquants qui pourront être soutenus par deux milieux offensifs. Le tout repose sur une colonne vertébrale très expérimentée avec en défense centrale Mason Trafford passé par la D1 finlandaise, le Fury d’Ottawa et par Miami FC dans la défunte ligue NASL. Au milieu de terrain, Cavalry FC pourra compter sur l’expérience de l’international canadien aux 50 sélections Nik Ledgerwood, passé par la Bundesliga allemande, et par Edmonton FC lorsque le club évoluait en NASL (lire notre article ici). Enfin en attaque, le Franco-Congolais Dominique Malonga, international congolais (Brazzaville), formé par l’AS Monaco et passé par l’Italie, l’Espagne et l’Écosse voudra enfin prouver qu’il peut s’imposer sur la durée au sein d’une ligue professionnelle. Le milieu de terrain sera vraisemblablement le point fort de l’équipe puisque Ledgerwood sera épaulé par Oliver Minatel passé par la D1 portugaise, avec des joueurs tels que Julian Büscher, José Escalante et Mauro Eustaquio, tous les trois ayant connus des expériences en MLS, NASL, et USL par le passé, certainement l’un des meilleurs milieux de la ligue qui pourrait être la clef du succès.

EDMONTON

FC Edmonton

Entraineur (nationalité) : Jeff Paulus (Canada)

Stade : Clarke Stadium (5 100 places)

La capitale de l’Alberta est l’une des plus grandes villes sportives du pays avec deux clubs de ligues majeures qui rassemblent les foules. En effet, les Oilers d’Edmonton, franchise de hockey (NHL), accueillent en moyenne 18 300 personnes à leurs matchs, tandis que les Eskimos d’Edmonton (football américain en CFL) se retrouvent avec plus de 31 100 partisans à chaque match.  La ville a précédemment accueilli la Coupe du Monde féminine en 2015 aux côtés de Vancouver, Winnipeg, Ottawa, Montréal et Moncton. De plus, le FC Edmonton renait de ses cendres. Ayant cessé ses opérations il y a un an, hormis son académie, faute du manque de garanties de la défunte NASL, le club rejoint la CanPL en 2019. Les Eddies vont bien évidemment alimenter leur rivalité face au Cavalry de Calgary vu que les clubs de ces deux villes ont toujours été rivaux, quel que soit le sport. Pour en savoir plus sur la situation du FC Edmonton, nous vous invitons à lire notre article détaillé ici. Étant fondé en 2010, FC Edmonton est également en lice pour une qualification en CONCACAF League*.

Afin d’être compétitif, le FC Edmonton a décidé de miser sur son académie pour lancer sa deuxième épopée professionnelle. Pour ce faire, ils ont choisi comme entraîneur le directeur de l’Académie Jeff Paulus, au club depuis 2011, qui pourra profiter de l’excellent vivier de joueurs et une connaissance presque parfaite de ces jeunes. Effectivement, plus de huit joueurs de l’effectif ont été formés à Edmonton, tandis que des joueurs comme Tomi Ameobi et Randy Edwini-Bonsu faisaient partie de l’effectif en NASL. Edmonton a aussi recruté le défenseur central Oumar Diouck en provenance de Belgique, le latéral droit Kareem Moses et le milieu central James Marcelin, les deux, anciennement avec le North Carolina FC lors leur passage en NASL. Les Eddies risquent d’être compétitifs très rapidement dans la compétition ayant pour la plupart déjà joué ensemble. De plus, l’organisation a une connaissance du milieu professionnel. Tomi Ameobi, originaire de Newcastle en Angleterre, risque de faire office de joueur clé pour le FCE et s’apprête à atteindre le cap des 100 apparitions sous le maillot bleu. Le deuxième meilleur buteur de l’histoire du club (à huit buts de la première place) est déjà un favori de la foule et pourrait s’immiscer dans la course au titre de meilleur buteur de la CanPL en 2019 tout en devenant le meilleur buteur de l’histoire du club.

VALOU.jpg

Valour FC

Entraineur (nationalité) : Rob Gale (Zambie)

Stade (capacité): Investors Group Field (33 134 places)

La capitale de la province du Manitoba sera bien évidemment représentée en Première Ligue Canadienne (CanPL) grâce au Valour FC. Nommée après le lac proche de la ville, Winnipeg a toujours été reconnue comme une ville propice au développement du sport. Première ville canadienne à recevoir les jeux panaméricains en 1967, Winnipeg a fait très bonne figure comme ville hôte grâce à ses infrastructures où plus de 19 sports et 169 compétitions ont pu se tenir. La ville est aussi reconnue pour son équipe de hockey des Jets (NHL), réinstaurée en 2011 après avoir disparue en 1996, et celle de football canadien des Blue Bombers (CFL) à qui Valour FC appartient. Le club a été très bien accueilli par les habitants de la ville et un groupe de supporters, appelé le Red River Rising, a même vu le jour deux ans avant l’annonce de ses débuts. Étant fondé en 2017, le Valour FC est également en lice pour une qualification en CONCACAF League*.

Contrairement à la majorité des équipes de la CanPL, Valour FC ne s’est pas concentré sur le continent américain afin de recruter ses joueurs non-canadiens. Rob Gale a usé de ses contacts en Europe afin de s’attacher, entre autres, les services du gardien belge de 21 ans Mathias Janssens (ancien international U16 en Belgique), des anglais Stephen Hoyle qui jouait en Nouvelle-Zélande et Adam Mitter en provenance des Philippines et du croate de 34 ans Josip Golubar qui amènera toute son expérience acquise en Europe de l’est. Le défenseur uruguayen Martin Arguinarena et le milieu canado-chilien Diego Gutierrez ramèneront leur grinta à l’effectif et une certaine sérénité dans le jeu mais l’effectif de Valour se repose surtout sur la robustesse de sa défense, le brio de l’international canadien Tyson Farago dans les buts et l’expérience amassée par Michael Petrasso, Louis Béland-Goyette et Skylar Thomas en MLS, en USL et sur la scène internationale. Un effectif capable de rivaliser avec n’importe quel autre en CanPL qui sera un des favoris pour le titre cette saison.

FORGE.png

Forge FC

Entraineur (nationalité) : Bobby Smyrniotis (Canada)

Stade (capacité) : Tim Hortons Field (24 000 places)

S’il y a bien un club qui est attendu de pied ferme dans sa ville, il s’agit bien du Forge FC. La région métropolitaine de Hamilton se trouvant dans le top 10 canadien en termes de population, elle se devait d’avoir un club de soccer professionnel après un sevrage de plus de 25 ans. Le principal groupe de supporters, le Barton St. Battalion a d’ailleurs été fondé en 2016, soit trois ans avant le début de la CanPL. Le Forge FC a la chance de cohabiter dans la ville et dans le stade avec son grand frère, les Hamilton Tiger-Cats (football canadien CFL). En effet, les deux clubs ont les mêmes propriétaires et devront donc se partager le stade et le cœur des partisans qui s’y déplaceront pour voir l’un ou/et l’autre. Le principal défi sera de remplir le stade en y attirant une population vivant au-delà des frontières de la ville. Le club offre ainsi des billets gratuits pour son match inaugural du 27 avril 2019 sous la campagne Soccer Unites Hamilton pour espérer battre un record de spectateurs présents au match. Étant fondé en 2017, le Forge FC est également en lice pour une qualification en CONCACAF League*.

L’entraîneur Smyrniotis quant à lui, a décidé de retenir plusieurs joueurs passés par son ancien club du Sigma FC, en League1 Ontario. Le résultat est intéressant puisqu’il a réussi à allier expérience et jeunesse dans un effectif qui ne contient aucun joueur de plus de 30 ans. Dans les buts, le gardien Quillan Roberts (24 ans), revenu au pays après une saison blanche au Los Angeles FC (MLS) fait office de favori devant Triston Henry (25 ans). En défense, l’international camerounais (trois sélections) Bertrand Owundi (25 ans), le Belge Daniel Krutzen (23 ans) et des Canadiens de retour au pays (Kwame Awuah, Jonathan Grant) auront la tâche d’encadrer des jeunes tels que Monti Mohsen (18 ans) et Klaidi Cela (19ans). Le milieu de terrain est bien fourni avec David Choinière (22 ans), arrivé de l’Impact de Montréal, l’international canadien Kyle Bekker (28 ans), le Sénégalais Elimane Oumar Cissé (23 ans) et le Suédois Alexander Achinioti Jönsson (22 ans). En attaque, l’international guyanais Emery Welshman (27 ans), prêté par le FC Cincinnati en MLS pourrait être associé à Chris Nanco (24 ans) alors que Marcel Zajac (20 ans) sera également une solution intéressante.

YORK.png

York 9 FC

EntraIneur (nationalité) : Jim Brennan (Canada)

Stade (capacité) : York Lions Stadium (8000 places)

York 9 a bien réfléchi à son nom dont le chiffre 9 correspond aux neuf municipalités (Aurora, Georgina, King, Markham, Vaughan, East Gwillimbury, Newmarket, Richmond Hill, Whitchurch/Stouffville) de la région de York, en Ontario, qui regroupent environ 1,3 million d’habitants. En effet, plusieurs de ces municipalités accueillent des clubs de soccer jouant en League1 Ontario, le championnat semi-professionnel provincial, qui regroupe un potentiel important de joueurs de haut niveau. D’ailleurs, plusieurs joueurs canadiens sont originaires de la région. Fait particulier, le stade porte le nom de l’équipe en raison de l’Université York, se trouvant également dans la région du même nom. Ces neuf municipalités faisant partie du Greater Toronto Area (GTA), le potentiel de fans va bien au-delà des frontières de York. Le club aura le défi de gagner le cœur des supporters pour cohabiter avec différentes équipes sportives, tous sports confondus. En effet, il y a les Raptors (basketball), les Maple Leafs (hockey), les Argonauts (football canadien), les Blue Jays (baseball) et bien sûr le Toronto FC, en Major League Soccer (MLS). Ce sera donc tout un défi pour le groupe de supporters, le Generation IX pour mobiliser les fans tout au cours de la saison!

Sur le plan sportif, York 9 FC a décidé de jouer la carte locale en recrutant presque exclusivement des joueurs canadiens. En effet, on ne retrouve que deux joueurs étrangers; le Japonais Wataru Murofushi (23 ans), repéré lors des essais #GotGame, ces camps de détections à travers le pays ouverts à tout joueur souhaitant se faire une place dans la ligue, ainsi que le Suédois Simon Adjei (25 ans), déjà passé par la League1 Ontario, dans laquelle il avait marqué 19 buts en 19 matchs et qui fait office de prétendant au titre de meilleur buteur. Il est aussi intéressant de constater que l’entraîneur a choisi de compter sur un groupe jeune, avec aucun trentenaire, ce qui peut soulever des interrogations sur l’expérience de ses joueurs pour la course au titre. Au niveau des gardiens, Nattan Ingham (27 ans) et Matt Silva (27 ans) font leur retour au pays, alors que Colm Vance (26 ans), pur produit local, complète le trio. En défense, le manque de taulier d’expérience saute aux yeux alors que plusieurs joueurs proviennent du milieu universitaire (Daniel Gogarty, 22 ans) ou semi-professionnel (Morey Doner, Justin Springer, Diyaeddine Abzi, Steven Furlano). Il apparaît évident que le milieu de terrain risque d’être le point fort de l’équipe, avec Wataru Murofoshi, joueur de l’année 2018 à Singapour. Il sera accompagné, entre autres, de l’expérimenté international canadien Kyle Porter (29 ans) et de Ryan Telfer (25 ans), prêté par le club voisin, le Toronto FC. En attaque, le duo formé par Simon Adjei et Michael Cox (26 ans) fera office de mentor aux jeunes Austin Ricci (22 ans) et Cyrus Rollocks (20 ans).

HALIFAX

HFX Wanderers

Entraineur (nationalité) : Stephen Hart (Trinité-et-Tobago)

Stade (capacité) : Wanderers Ground (6 500 places)

Le HFX Wanderers FC est un club de la côte est du Canada et se situe dans la ville d’Halifax en Nouvelle-Écosse. Connue pour être un centre économique de services gouvernementaux, Halifax se distingue grâce à son ancienne citadelle bâtie au XVIIIème siècle en plein centre de la ville, clairement mise en évidence sur le logo du club. Avec l’arrivée des Wanderers, la ville connaîtra son premier club en ligue professionnelle de soccer mais son deuxième club professionnel tous sports confondus avec l’équipe de basket-ball des Hurricanes de Halifax qui fait partie de la Ligue nationale de basketball du Canada.

Le HFX Wanderers FC a un effectif composé de 22 joueurs sur 23 possibles, qui identifie très clairement Halifax comme une équipe qui jouera de manière défensive. En effet, avec sept défenseurs et huit milieux dont certains à vocation défensive, Stephen Hart a préféré se concentrer sur la solidité défensive de son équipe avant de penser au secteur offensif.  Son effectif ne comporte que très peu de joueurs expérimentés comme le colombien Luis Alberto Perea (32 ans) qui a joué toute sa carrière en Colombie et au Chili, le péruvien Juan Diego Gutiérrez (26 ans) passé brièvement par le club suédois de Gefle, le gardien international trinidadien de 34 ans Jan-Michael Williams et son compatriote de 32 ans Elton John ainsi que le canadien de 27 ans Chakib Hocine, formé à l’académie de l’Impact de Montréal, qui est passé récemment par la Finlande. Une touche sud-américaine qui pourrait faire la différence, mais l’effectif semble tout de même bien moins équilibré que ceux des autres franchises.

17_SCL_Generic_WM_770x385.png

*La CONCACAF League est une compétition de clubs organisée par la CONCACAF (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes). C’est la deuxième plus importante compétition de clubs de la CONCACAF après la Ligue des Champions, elle peut être comparée à son homologue européenne (la Ligue Europa) ou sudaméricaine (Copa Sudamericana). Créée en 2017, elle passe de 16 à 22 équipes pour l’édition 2019 avec une place accordée pour le champion de la Première Ligue Canadienne (CanPL). Afin de déterminer quelle équipe participera à la CONCACAF League cette année (pas de champion sortant), le vainqueur des confrontations directes entre les trois clubs de CanPL fondés en 2017 (FC Edmonton, Forge FC, Valour FC) défendra les couleurs de la ligue pour la saison 2019 dans cette compétition.

One Reply to “[Guide] Canadian Premier League 2019”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s