Bojan, la clé du renouveau de l’Impact

Le mercato d’été en MLS vient tout juste de fermer ses portes et les supporters de l’Impact de Montréal sont tout excités des achats de leur équipe. Tout d’abord, le Bleu-Blanc-Noir a encore une fois profité du club italien de Bologne (qui appartient au même propriétaire Joey Saputo) qui a acheté l’international finlandais de 20 ans Lassi Lappalainen avant de le prêter au club montréalais. Ensuite, l’Impact a rapatrié la pépite canadienne Jean-Yves Ballou Tabla sous forme de prêt en provenance du Barça B tout en doublant la position de latéral gauche avec l’international cubain Jorge Corrales qui jouait précédemment au Fire de Chicago. Cependant, le gros coup réalisé par la franchise montréalaise n’est autre que la signature de l’international espagnol Bojan Krkic. En effet, l’ancien prodige du centre de formation du FC Barcelone, passé entre autres par l’AS Rome, l’Ajax Amsterdam ou plus récemment Stoke City, s’amène à Montréal à tout juste 28 ans afin de redonner un second souffle à sa carrière.

Où aligner Bojan ?

Joueur ayant battu la plupart des records de Lionel Messi chez les jeunes du FC Barcelone, Bojan est capable d’évoluer sur tous les fronts de l’attaque. Rémi Garde s’est souvent plaint, depuis le début de son mandat montréalais en 2018, du manque de profondeur de son effectif offensivement mais avec la versatilité que Bojan possède ainsi que les autres joueurs offensifs au sein du club (Tabla, Orji Okwonkwo, Mathieu Choinière, Maximiliano Urruti, Lappalainen, Clément Bayiha ou Anthony Jackson-Hamel), l’entraineur français se doit de trouver la solution à chaque problème tactique qui se présente devant lui. Sachant que la star et capitaine de l’équipe Ignacio Piatti, qui a maintenant 34 ans, ne pourra pas jouer tous les matchs et que le calendrier du club est extrêmement chargé (MLS et championnat canadien) jusqu’à la fin de la saison le 6 octobre, Rémi Garde a maintenant plusieurs options au sein de son effectif (seuls les deux derniers schémas tactiques utilisés par Garde seront décortiqués; le 4-3-3 et le 4-4-1-1). Focus

Le 4-4-1-1 :

4-4-1-1

C’est le système utilisé par l’entraineur français dans les derniers matchs (à l’exception du match à Chicago). Ce qui est très intéressant dans ce système de jeu, c’est que tous les joueurs offensifs pourraient interchanger leurs rôles et leurs positions afin de mélanger les défenseurs adverses, l’Impact de Montréal utiliserait ses meilleurs joueurs offensifs et pourrait très bien entamer une série de résultats positifs dans ce système de jeu. Placé en pointe en qualité de second attaquant, Bojan pourra distiller des passes à ses ailiers rapides dans le dos de la défense adverse ou se charger lui-même de mettre le ballon au fond des filets. Sa complémentarité avec Piatti sera déterminante aux succès de l’équipe. Si ces deux virtuoses du ballon rond s’entendent bien, l’Impact de Montréal en sortira le grand gagnant. Bien évidemment, Tabla ou Choinière pourraient facilement remplacer les ailiers que ce soit à droite ou à gauche pour ramener un peu plus de technicité, Bayiha pourrait rentrer à droite pour amener de la fougue, Urruti et Jackson-Hamel pourraient remplacer un ou les deux joueurs de pointe en cas de fatigue.

4-4-1-1 remplacement

Par exemple, en cas de remplacement de Okwonkwo par Jackson-Hamel, Bojan pourrait occuper le flanc droit de l’attaque du bleu-blanc-noir et Jackson-Hamel se positionnerait en pointe.

4-3-3 :

4-3-3

Plusieurs pensaient que Rémi Garde avait enfin abandonné son 4-3-3 avant le match à Chicago mais l’entraineur français l’a encore une fois utilisé contre le Fire le samedi 10 aout (défaite de l’Impact 3-2). Garde avait décidé de faire tourner son effectif en prévision de la demi-finale retour du championnat canadien qui se jouera le mercredi 14 aout à Calgary. Lors de ce match, l’entraineur montréalais avait aligné une formation expérimentale avec Urruti en pointe, Choinière à gauche et Okwonkwo à droite qui a eu toutes les peines du monde à créer du danger. Au cas où il décide de relancer ce système tactique, il pourrait aligner le trio d’attaquants suivant avec Piatti à gauche, Okwonkwo à droite pour ramener de la vitesse et Bojan en pointe. Sachant que Garde essaye de réduire les tâches défensives de Piatti, Bojan pourrait facilement permuter avec son capitaine quand il ressentira de la fatigue. Au cas où l’Impact contrôle le ballon et a besoin d’un peu plus de technique et un peu moins de vitesse, Ballou pourrait facilement remplacer Okwonkwo sur la droite. L’international canadien est assez bon techniquement pour remporter quelques duels en un contre un face à son adversaire direct et créer des décalages tout comme Piatti de l’autre côté du terrain.

Une plénitude de choix mais…

Comme démontré dans cet article, Rémi Garde aura l’embarras du choix lorsqu’il aura à composer son onze de départ ou lorsqu’il devra effectuer des changements en cours de match. Par contre, l’entraineur français n’aura pas le temps d’expérimenter puisque le bleu-blanc-noir n’a plus que huit matchs à jouer durant la saison régulière et une demi-finale retour du championnat canadien à disputer dans quelques jours. Si le calendrier de l’Impact de Montréal semble avantageux avec six des huit derniers matchs à disputer à domicile, les décisions de Rémi Garde seront scrutées à la loupe par les supporters du club montréalais.

CatégoriesMLS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s