Olimpia élimine le Forge FC en CONCACAF League

Après un premier parcours historique en ligue CONCACAF qui a permis au Forge FC de se qualifier pour ce tourde seizièmes de finale, le défi était de taille pour Hamilton qui se mesurait au C.D Olimpia. Ce club qui existe depuis 1912, ayant aussi pour surnom « les lions », a remporté 30 championnats dans la ligue nationale du Honduras ainsi que la ligue CONCACAF dans son édition inaugurale.

Duel à Hamilton

Forge FC continue de marquer l’histoire de la CanPL et du soccer canadien en battant le C.D. Olimpia 1-0 au Tim Hortons Field.

gCZ1mimA-e1566523242502
Photo via Forge FC

Il n’aura fallu que quatre minutes pour que Chris Nanco soulève la foule du Tim Horton’s Field en marquant le seul but de la rencontre grâce à un tir précis et rapide qui a trompé le gardien hondurien. Les visiteurs se sont vu accorder un penalty à la 22e minute sur une faute de Giuliano Frano mais le gardien de Forge FC Tristan Henry a effectué l’arrêt sur le tir d’Alvarado et a permis à son club de maintenir son avance après 45 minutes.

En seconde mi-temps, Olimpia a monté son niveau de jeu d’un cran et a accentué sa pression sur la défense de Forge. Tristan Henry a dû multiplier les arrêts pour garder son équipe dans le match tandis que le défenseur central et international canadien David Edgar a réussi à garder le quatuor défensif organisé permettant à Forge de causer la surprise. Hamilton remporte a donc remporté son premier duel face au puissant C.D Olimpia 1 à 0.

Duel à San Pedro Sula

Le match retour était disputé à plus de 300 kilomètres de la capitale Tegucigalpa et du stade d’Olimpia après qu’une émeute, opposant les partisans des deux clubs rivaux de la capitale, ait causé des décès.  La CONCACAF a pris la décision de déplacer cet affrontement à San Pedro Sula dans un stade à huis clos qui a été le théâtre de plusieurs mauvais résultats de l’équipe nationale canadienne (dont l’humiliante défaite 8-1 de l’équipe nationale canadienne face au Honduras en 2012).

K1A1887-e1567137971819
Photo via Forge FC

Dès le coup de sifflet de l’arbitre, Forge est sur les talons alors que l’équipe locale met la pression pour revenir de l’arrière dans cette série aller-retour.  Après avoir été épargné par un but refusé au C.D Olimpia, Forge finit par céder à la 31e minute alors que Jonathan Ferrari y va d’un coup de tête sur le ballon que la défense de Forge FC est incapable de dégager. Deybi Flores double l’avance de son club juste avant la mi-temps à la 44e minute avec une puissante frappe qui ne donne aucune chance au gardien Tristan Henry.

Olimpia maintient le rythme en deuxième mi-temps ne voulant donner aucune chance à Forge d’effectuer un retour dans le match. Ils cloueront le cercueil de Forge à la 75e puis définitivement à la 79e minute dur deux buts successifs de Junior Lacayo et de Jerry Bengston ce qui porta la marque à 4-0. Hamilton effectua alors un changement qui leur permettra de finalement s’inscrire à la marque grâce au but du québécois David Choinière à la 88e minute.

Toute bonne chose a une fin et l’aventure du Forge FC en Ligue CONCACAF se termine par la marque de 4-1 à San Pedro Sula et le club canadien perd la série 4-2 au score cumulé.

La première ligue canadienne réussit son entrée sur la scène continentale

Malgré l’élimination du Forge FC face aux favoris du honduriens, la CanPL réussit à se positionner comme une ligue professionnelle de haut niveau en CONCACAF. Grâce aux exploits de la ligue en championnat canadien et en ligue CONCACAF, le commissaire David Clanachan gagne son pari en démontrant que la CanPL mérite sa place en compétition continentale. Mr Clanachan avait d’ailleurs exprimé qu’il croyait sa ligue capable d’atteindre un niveau de jeu égal ou supérieur à la USL Championship dès sa saison inaugurale. Plusieurs observateurs sont d’avis qu’il a gagné son pari : la CanPL possède d’excellentes bases pour poursuivre son ascension.

La CanPL pourra assurément tirer plusieurs leçons de cette aventure en CONCACAF. Ayant observé le parcours de Forge FC en Amérique Centrale, les autres équipes et les dirigeants de la ligue ont une bien meilleure idée des prochaines étapes à suivre pour atteindre le succès. Qualifié d’office pour la prochaine édition de la ligue CONCACAF, le champion de la CanPL ainsi que le commissaire de la ligue devront trouver des solutions pour permettre à ladite équipe de gérer trois championnats en même temps. Une de ces solutions pourrait mener vers une augmentation de la masse salariale afin d’attirer de meilleurs talents et/ou afin d’avoir plus de joueurs de qualité au sein du club ce qui favoriserait une meilleure rotation de l‘effectif. L’avenir semble prometteur pour la Première Ligue Canadienne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s