Les Trophées MLS de Culture Soccer

Pour célébrer la fin de saison régulière 2019, le pôle MLS de la rédaction de Culture Soccer a décidé de mettre en commun ses votes et d’effectuer, comme le fait la Major League Soccer elle-même, une remise de trophées individuels.
Meilleur joueur, défenseur, gardien, recrue, rookie, entraîneur et retour, chaque rédacteur a donné un classement de trois noms et une moyenne a été faite – pareil pour le XI de l’année. Découvrez tout de suite nos votes.

Les votants ont été les suivants: Raphaël Croizard, Antoine Latran, Mathieu Lemée, Hady Raphaël, Léo Willemin.

Trophée Landon Donovan de Joueur de l’année : Carlos Vela (LAFC)

Le trophée du « MVP », comme l’appelle la ligue, fut le plus simple à attribuer cette année. C’est simple, sur 15 points possible, Vela en a rapporté.. 15 – tous les votants l’ont mis en tête de leur classement. Véritable moteur du Los Angeles FC cette saison, franchise qui a dominé toute la saison la MLS, il a notamment battu le record de buts marqués sur une saison grâce à ses 31 buts. Rouage essentiel du système de Bob Bradley, ce n’est pas une surprise de le voir choisi par nos journalistes. Suivent ensuite Maxi Moralez, excellent avec le New York City FC depuis le début de l’année et récemment prolongé par le club. Antoine Latran, Hady Raphaël et Mathieu Lemée l’ont notamment mis en deuxième position. Le troisième est Josef Martinez, qui malgré un début de saison poussif avec Atlanta a une nouvelle fois énormément marqué 27 buts cette saison. Suivent ensuite Ibrahimovic (LA Galaxy), seulement choisi en deuxième position par Raphaël Croizard, puis Julian Gressel (Atlanta United) et Alejandro Pozuelo (Toronto FC).

Classement :

  1. Carlos Vela (15 points)
  2. Maxi Moralez (7 points)
  3. Josez Martinez (4 points)
  4. Zlatan Ibrahimovic (2 points)
  5. Julian Gressel, Alejandro Pozuelo (1 point)

Défenseur de l’année : Ryan Hollingshead (FC Dallas)

Le prix du défenseur de l’année était aussi moins serré que prévu, même si les premiers différaient suivants les votes. C’est le latéral gauche du FC Dallas, Ryan Hollingshead, formé au club et y jouant depuis 2014, qui a remporté le titre avec 10 points sur 15 possible. Il a été nommé par tous nos journalistes, à différents niveaux cependant: Léo Willemin et Raphaël Croizard l’ont mis en première position, Mathieu Lemée en deuxième, Hady Raphaël et Antoine Latran en troisième. Défendre, Hollingshead sait le faire, mais le latéral est aussi excellent offensivement et a marqué la bagatelle de six buts en MLS. Son principal concurrent au titre, Eddie Segura (Los Angeles FC), arrive deuxième avec six points mais seulement nominé par Antoine Latran et Hady Raphaël, qui l’ont mis en première position. Avec Walker Zimmerman, le jeune de 22 ans a assuré une solidité defensive au LAFC. Suivent ensuite Ike Opara, très bon avec Minnesota cette année et Jorge Moreira (Portland Timbers), déjà cité dans nos surprises de l’année en MLS. Enfin, les points ont été plus distribué pour ce prix, puisque Steve Birnbaum (DC United), Leandro Gonzalo Pirez (Atlanta United) et Romain Métanire (Minnesota United) obtiennent deux points chacun et le duo Kim Kee Hee (Seattle Sounders) – Miles Robinson (Atlanta United) un petit point.

Classement :

  1. Ryan Hollingshead (10 points)
  2. Eddie Segura (6 points)
  3. Ike Opara, Jorge Moreira (3 points)
  4. Steve Birnbaum, Leandro Gonzalo Pirez, Romain Métanire (2 points)
  5. Kimm Kee Hee, Miles Robinson (1 point)

Gardien de l’année : Maxime Crépeau (Vancouver Whitecaps)

Voilà finalement une bonne nouvelle du côté des Vancouver Whitecaps: cette saison a été celle de Maxime Crépeau. Impressionnant toute la saison, le portier canadien s’est enfin révélé en Major League Soccer après des années sur le banc à Montréal et une saison en USL à Ottawa. Il obtient 13 points sur 15 possible, cité en première position par Antoine Latran, Raphaël Willemin et Hady Raphaël et en deuxième pour Mathieu Lemée et Léo Willemin. Mathieu Lemée lui a notamment préféré Bill Hamid dont le retour à DC fut un réel succès et qui termine deuxième de notre classement et Léo Willemin Vito Mannone (Minnesota United), qui termine troisième de notre classement. Le trio est talonné par David Bingham et Brad Guzan, deux portiers américains du LA Galaxy et d’Atlanta United, qui ont tous les deux 2 points. Le dernier cité est Steve Clark des Portland Timbers, que Mathieu Lemée a mis en troisième position.

Classement :

  1. Maxime Crépeau (13 points)
  2. Bill Hamid (8 points)
  3. Vito Mannone (4 points)
  4. David Bingham, Brad Guzan (2 points)
  5. Steve Clark (1 point)

Nouveau venu de l’année : Heber (NYCFC)

Le titre de Newcomer récompense le meilleur joueur pour lequel la saison 2019 fut la première dans la ligue: pour nos journalistes, c’est Heber, l’excellent attaquant du NYCFC. Le Brésilien avait été acceuilli avec beaucoup de prudence lors de son arrivée en mars 2019, pusqu’il remplaçait une légende du club : David Villa. Cependant, il a prouvé sa valeur tout au long de la saison en étant le dernier maillon du système de Dome Torrent et en inscrivant 15 buts en 21 matchs. Le titre fut contesté cependant puisqu’il le remporte avec 8 points, une seule unité devant Carles Gil. Il a seulement été premier de la liste de Mathieu, mais cité par tous les journalistes. Le milieu espagnol du New England Revolution en revanche, n’a pas été cité par Raphaël Croizard et Mathieu Lemée, malgré une première place dans la liste de Léo Willemin. Le troisième, Romain Métanire de Minnesota United, arrive lui avec 6 points aussi très proche des deux premiers et fut cité comme la recrue de l’année par Antoine Latran et Hady Raphaël. Pourtant arrivé en fin de saison, Christian Pavon, la pépite argentine du LA Galaxy, récolte quatre points et arrive en premier sur la liste de Raphaël Croizard. Les deux poursuivants, Alejandro Pozuelo (Toronto FC) et Gustavo Bou (New England Revolution), arrivent ensuite avec 3 et 2 points.

Classement :

  1. Heber (8 points)
  2. Carles Gil (7 points)
  3. Romain Métanire (6 points)
  4. Christian Pavon (4 points)
  5. Alejandro Pozuelo (3 points)
  6. Gustavo Bou (2 points)

Néo-professionnel de l’année : Andre Shinyashiki (Colorado Rapids)

Ce titre de « Rookie », comme l’appelle la MLS, est souvent contesté puisqu’il ne récompense pas le meilleur jeune mais plutôt la première saison professionnelle. Cette saison, c’est une des rares satisfactions des Colorado Rapids sur toute l’année qui le remporte : Andre Shinyashiki ! Choisi en cinquième position de la MLS Superdraft 2019, il ne gagne que d’un fil, puisqu’il a finit avec le même nombre de points que Brendan Aaronson, excellent avec Philadelphie et récemment sélectionné avec les Etats-Unis. Les deux sont eux-même extrêmement proches d’Hassani Dotson, qui a prouvé son talent avec Minnesota cette année: 10 points pour les deux premiers, 7 pour le dauphin. Les trois étaient sur chaque liste de nos journalistes dans des ordres différents à une seule exception, Raphaël Croizard qui a préféré Tajon Buchanan de New England Revolution à Andre Shinyashiki. Pour départager Shinyashiki et Aaronson donc, il a fallu faire appel à Antony de Varennes, un autre rédacteur MLS et Florian Maugé, spécialiste College Soccer et donc assez expérimenté sur les jeunes rookies. Le résultat, c’est le jeune Shyniashiki qui remporte le point bonus et donc le titre.

Classement : 

  1. Andre Shinyashiki (10 points, +1 Bonus)
  2. Brendan Aaronson (10 points)
  3. Hassani Dotson (7 points)
  4. Tajon Buchanan (3 points)

Prix Sigi Schmid d’Entraîneur de l’année : Bob Bradley (LAFC)

Le prix d’entraîneur de l’année a aussi été très disputé mais c’est finalement Bob Bradley, qui a amené le LAFC à dominer totalement la ligue cette année, qui est titré avec neuf points. Malgré des gros moyens, il aura su faire des économies là où il fallait, notamment en allant chercher Mark Anthony Kaye en deuxième division et en titularisant Jordan Harvey malgré ses 35 ans, des décisions que d’autre entraîneurs n’auraient peut-être pas fait. Son plus proche poursuivant, Dome Torrent, arrive à seulement un point avec notamment une première place dans les listes de Léo Willemin et Raphaël Croizard, là ou Antoine Latran, Hady Raphaël et Mathieu Lemée avaient choisi Bob Bradley. Il aura notamment transformé NYCFC et terminé en première position à l’Est malgré des critiques acerbes dans ses premiers mois. Le podium est complété par Bruce Arena qui a tout changé – en termes de résultat, paradoxalement en ne changeant quasi rien sur le terrain – au New England Revolution cette année, et qui est deuxième sur les listes d’Antoine Latran et de Raphaël Croizard notamment. Suivent ensuite Jim Curtin, le coach de Philadelphie, Matias Almeyda du San José Earthquakes, deuxième pour Léo Willemin, Luchi Gonzalez (deuxième chez Hady Raphaël) du FC Dallas et Frank de Boer, dernier avec un point.

Classement : 

  1. Bob Bradley (9 points)
  2. Dome Torrent (8 points)
  3. Bruce Arena (5 points)
  4. Jim Curtin (3 points)
  5. Matias Almeyda, Luchi Gonzalez (2 points)
  6. Frank de Boer (1 point)

Retour de l’année : Jordan Morris (Seattle Sounders)

Quelle année pour l’attaquant de Seattle ! Jordan Morris, après des années de performances entrecoupées de longues blessures, est enfin de retour en club comme en équipe nationale. Nos journalistes l’ont élu retour de l’année et de loin, avec 14 points sur 15 possibles : seul Mathieu l’a mis deuxième dans son classement. Il est suivi par Mark-Anthony Kaye, essentiel dans l’excellent milieu de terrain du LAFC, qui remporte huit points et n’est oublié que par Raphaël. Kacper Przybylko de l’Union de Philadelphie est troisième après une année 2018 pleine de blessures et même un tour en USL en début de saison. Le quatrième est Justin Meram, enfin de retour à son meilleur niveau avec Atlanta United et finalement Mason Toye qui impressionne cette saison à Minnesota.

Classement : 

  1. Jordan Morris (14 points)
  2. Mark Anthony Kaye (8 points)
  3. Kacper Przybylko (4 points)
  4. Justin Meram (3 points)
  5. Mason Toye (1 point)

Onze de l’Année

Un XI titulaire a aussi été dessiné après les suggestions des cinq journalistes. La formation choisie, un 3-4-3, est habituellement celle que privilégie la ligue pour ses propres sélections bien qu’ici comme souvent, si cette équipe était réellement mise sur le papier, elle serait fort déséquilibrée.

Au poste de Gardien, Maxime Crépeau est titulaire avec devant lui Eddie Segura, Ryan Hollingshead et Romain Métanire. Au milieu de terrain, nombreux ont été les nominés mais les votes étaient extrêmement divisés. Mark Anthony Kaye et Eduardo Atuesta, les milieux du LAFC, restent ensemble en charnière centrale, avec Julian Gressel et Maxi Moralez sur les côtés. Finalement, l’attaque n’est une surprise pour personne, avec le trio Josef Martinez, Carlos Vela et Zlatan Ibrahimovic, soit les trois meilleur buteurs du championnats.

XI 2019.png

One Reply to “Les Trophées MLS de Culture Soccer”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s