La Visibilité du Soccer Féminin Augmente en Amérique du Nord

Fort du succès de la Coupe du Monde Féminine 2019, le réseau américain ESPN et la Ligue nationale de football féminin (NWSL), la plus ancienne ligue de soccer professionnel féminin des États-Unis, ont conclu à la mi-août un accord exclusif sur les droits mondiaux (excluant les États-Unis) de diffusion des matchs de la saison régulière et des séries éliminatoires. Rappelons qu’ESPN détient déjà les droits sur les émissions NWSL aux États-Unis suite à un autre accord annoncé plus tôt cette année, tandis que le site Yahoo! Sports détient également sur le territoire américain les droits de diffusion des matchs de la NWSL non-présentées par ESPN.

«C’est une étape importante pour que la NWSL renforce la portée de la ligue par le biais du réseau international d’ESPN», a déclaré la présidente de la NWSL, Amanda Duffy. «Notre partenariat avec ESPN a déjà amené la compétition de classe mondiale de NWSL dans plus de foyers et à plus de fans ici aux États-Unis. L’extension de la distribution du réseau à l’international continuera d’améliorer le profil et la visibilité de la NWSL dans le monde entier.»

«La Ligue nationale de soccer féminin regroupe bon nombre des meilleures joueuses du monde et, en tant que réseau, ESPN ouvre la voie en fournissant un contenu de soccer de classe mondiale aux fans à travers le monde», a déclaré Scott Guglielmino, vice-président principal de la programmation et des acquisitions pour ESPN.

Scott Guglielmino
Scott Guglielmino

Dans la foulée de ce partenariat entre la NWSL et ESPN, la chaîne TSN, le principal télédiffuseur sportif du Canada, a annoncé que son réseau diffuserait chaque match de la NWSL jusqu’à la finale du championnat sur ses plateformes numériques. La couverture complète est disponible pour la diffusion en direct et la visualisation à la demande des abonnés de TSN et TSN Direct via TSN.ca/Live et l’application TSN. Les fans peuvent également suivre le compte twitter @TSN_Sports et TSN.ca/soccer tout au long de la saison pour des mises à jour et des nouvelles de dernière heure de la NWSL. En prime, certains des matchs de la NWSL seront aussi disponibles sur les chaînes de télévision câblées traditionnelles relevant de la chaîne. En tout, cela représente 38 matchs de la NWSL qui seront diffusés sur le réseau canadien, dont 29 seront disponibles sur l’application TSN et TSN.ca, les deux demi-finales (disputées le 20 octobre) ainsi que la finale de championnat (disputée le 27 octobre).

Ces ententes soulignent à quel point la visibilité du soccer féminin constitue un enjeu d’importance depuis la dernière édition de la Coupe du Monde féminine disputée en France. Si l’événement fut une réussite tant au plan sportif qu’au niveau des audiences, la question de la pérennité de cet intérêt croissant pour le soccer féminin au-delà des grandes compétitions internationales se posait encore, une fois que les Américaines avaient terminé de célébrer leur second sacre consécutif.

Au-delà des compétitions continentales pouvant mettre en valeur les vedettes mondiales du soccer féminin au sein de leur sélection respective, la NWSL regroupe déjà de nombreuses stars de la Coupe du Monde Féminine 2019. Juste à titre d’exemples, on y retrouve la capitaine canadienne Christine Sinclair (Portland Thorns FC), qui a marqué des buts dans cinq épreuves différentes de la Coupe du Monde, l’internationale australienne Sam Kerr (Chicago Red Stars), lauréate du prix de la meilleure joueuse FIFA 2019 et la Brésilienne Marta Vieira da Silva (Orlando Pride), qui détient le record du plus grand nombre de buts marqués lors de la Coupe du Monde. De plus, la NWSL met en vedette des stars américaines comme Alex Morgan (Orlando Pride), qui a marqué le plus grand nombre de buts au cours d’un seul match de Coupe du monde féminine le 11 juin dernier, Carli Lloyd (Sky Blue FC), qui a battu un record lors de cette même Coupe du Monde le 16 juin avec un but dans un sixième match consécutif et Megan Rapinoe, la meilleure buteuse de l’histoire de la franchise du Reign FC qui a été nommée meilleure joueuse de la Coupe du monde féminine 2019, faisant de la capitaine emblématique de la sélection nationale américaine l’une des grandes favorites au titre du Ballon d’or.

Ces nouveaux accords de diffusion entre la NWSL avec ESPN et TSN donneront sans aucun doute un bon coup de pouce pour la promotion du soccer féminin en Amérique du Nord. Et pourtant, ces accords ne sont que la partie visible de l’iceberg concernant l’enjeu de la visibilité du soccer féminin sur ce continent, puisqu’un autre joueur au niveau de la diffusion avait déjà devancé ESPN et TSN (et Yahoo! Sports), bien qu’on en ait très peu parlé.

En effet, vers la mi-juillet, le service de diffusion en continu de football MyCujoo avait annoncé le lancement de la campagne #shareyourgame. Le but de cette campagne est d’encourager les 50 000 joueuses apparaissant sur la plateforme MyCujoo, les entraineurs et les fans à partager leurs points de vue, leurs personnalités et les points forts de leur équipe par le biais des médias sociaux.

Capture

 

 

Cette campagne met en vedette quatre actrices du soccer féminin issues de divers horizons et ayant vécu des expériences très différentes: Yukari Kinga (Japon – gagnante de la Coupe du monde), Malia Berkely (États-Unis – Internationale de moins de 23 ans et gagnante du championnat national NCAA, le championnat universitaire), Kanjana Sung-Ngoen (Thaïlande – capitaine de l’équipe nationale ayant marquée lors de la Coupe du monde en France) et Nanci (Brésil – une grand-mère de 53 ans qui joue encore au niveau professionnel dans son pays). Le profil des quatre ambassadrices de cette campagne et leur amour du jeu seront soulignés par la présentation de vidéos personnalisées.

Shoko Tsuji, responsable des partenariats commerciaux chez MyCujoo, estime que la clé pour renforcer la popularité du soccer féminin est de célébrer ses différentes personnalités, leur passion et leur talent, plutôt que de se contenter d’accroître sa visibilité uniquement par le biais d’un tournoi majeur. «Les progrès dans le football féminin ont été extrêmement lents et la visibilité est un obstacle majeur à sa progression, a déclaré Shoko Tsuji. Avec #shareyourgame, nous visons à donner aux femmes une plate-forme disponible 24h/24, 7j/7 pour s’exprimer afin qu’elles puissent être perçues non seulement comme faisant partie d’un vaste mouvement en croissance, mais aussi pour mettre en valeur leurs compétences, leur passion et leurs individualités. Nous pensons qu’en facilitant cette célébration du soccer féminin, nous pouvons rejoindre un public beaucoup plus large afin d’accroître sa visibilité.» À noter qu’en 2019, MyCujoo diffuse plus de 3 000 matchs de soccer féminin issus de plus de 190 compétitions se déroulant dans le monde entier.

mycujoo_WsocLogo

MyCujoo a été fondée en 2014 et lancée en 2015. La genèse de la société remonte à l’époque de la relégation du club Boavista en troisième division du Portugal. Suite à cette relégation, il était devenu extrêmement difficile de suivre l’équipe par le biais des médias conventionnels. Pedro Presa, un fan de Boavista, a alors eu l’idée de diffuser des matchs issus de ligues et de divisions délaissées par les diffuseurs traditionnels. C’est ainsi que Presa a fondé une plateforme destinée à cette fin. Chaque année, de nombreux championnats et compétitions de football, ne sont pas diffusés par les réseaux télévisés traditionnels et c’est un vide que MyCujoo a voulu combler depuis sa création.

La plateforme fournit une technologie de diffusion gratuite aux détenteurs de droits et un contenu gratuit aux téléspectateurs. Toutefois, la société basée à Amsterdam offre également aux titulaires de droits la possibilité de monétiser le contenu. En plus des matchs, le site permet aux joueurs et aux joueuses de partager des séquences de leurs performances sans se heurter à des problèmes de droits d’auteur.

Sur un jour choisi au hasard dans le calendrier, on peut retrouver sur le site jusqu’à 26 matchs en direct, à la demande, qui sont accessibles pour les fans. Un coup d’œil sur le calendrier hebdomadaire montre des matchs – y compris le football de plage et le futsal – en provenance de tous les continents. La National Independant Soccer Association (NISA), la National Premier Soccer League (NPSL), la United Premier Soccer League (UPSL), la United Women’s Soccer (UWS) et la Women’s Premier Soccer League (WPSL), toutes basées aux Etats-Unis, ont conclu des accords de diffusion avec MyCujoo.

Avec ce quatrième joueur (ESPN, TSN, Yahoo Sports, et maintenant MyCujoo) l’élargissement de la visibilité du soccer féminin en Amérique du Nord et à travers le monde semble en tout cas prendre une direction très encourageante.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s