NWSL : Des Nouvelles Expansions en Approche ?

2019 est une année historique pour le soccer féminin Américain, tant au niveau national qu’international. La Coupe du Monde en France a explosé les records et a une nouvelle fois couronné la meilleure nation mondiale. Ce succès ne s’est pas estompé après la compétition. Il a dépassé les frontières et a impacté le championnat de la nation mère du soccer féminin.

La NWSL, ligue professionnelle du soccer féminin, considérée comme fragile à cause de la disparition d’équipes telles que le FC Kansas City (en 2017) et les Boston Breakers (2018) ou la vente et la relocalisation du Western New York Flash (2017)  se voit pousser vers le haut depuis la fin de la Coupe du Monde. Après le retour de l’équipe nationale sur le sol américain, puis un « victory tour », les joueuses ont regagnés leurs équipes respectives pour finir leur championnat.

Depuis, les choses changent en NWSL.

Cela avait commencé avec l’achat des droits TV par ESPN (voir l’article de mon collègue Mathieu Lemée) Puis les supporters ont commencé à remplir les stades et notamment celui du Sky Blue – ce même club qui était dans une mauvaise passe il y a quelques temps. Il voit depuis son stade se remplir, obligeant le dernier match de la saison à être délocalisé à New York, au Red Bull Arena, terrain de jeu des New York Red Bulls (équipe masculine de la MLS). Plus qu’un match, ça sera pour toute une saison que l’équipe de Carli Lloyd évoluera dans ce stade en 2020. Magnifique annonce pour cette équipe qui a été au bord de la faillite.

Lire Aussi : Le naufrage Sky Blue

D’autres bonnes nouvelles inondent la sphère NWSL dans cette ère post Coupe du Monde. Des rumeurs de nouvelles franchises sont apparues dès la fin du championnat.

Contre toute attente c’est de l’autre côté de l’Atlantique que la première rumeur se fait entendre. Le 10 Octobre le président de l’Olympique Lyonnais, Jean Michel Aulas, annonce s’être rapproché de deux équipes de NWSL. Il aurait rencontré, lors de la Coupe du Monde, des propriétaires de franchises de NWSL, ce qui conclurait donc un rachat et non la création d’une toute nouvelle équipe. Le 25 Novembre, on en apprit un peu plus lorsque le Seattle Reign FC, une franchise évoluant à Tacoma, annonça le patron de la meilleure équipe européenne de soccer féminin était en négociations avancées pour racheter la franchise.

À la mi-octobre, une autre rumeur annonce l’arrivée d’une nouvelle équipe féminine professionnelle en Californie. Cela fait des années que les fans veulent voir une équipe à Los Angeles. Ce qui entretient cette rumeur c’est la présence de Mia Hamm (ancienne internationale américaine) dans la liste des propriétaires du Los Angeles Football Club.

La joie fut de courte durée pour ces supporters car c’est le groupe de propriétaires du Sacramento Republic Football Club (équipe masculine évoluant en USL, deuxième division professionnelle) qui annonce vouloir créer sa franchise féminine. Le Republic à  d’ailleurs récemment aussu obtenu une expansion en Major League Soccer pour 2021. Le club de la capitale californienne voudrait donc investir pour voir son équipe féminine entrer en jeu dès 2020. Un accord serait même prêt d’être finalisé entre le club et la ligue pour que celle-ci puisse être créée à temps. Délai assez court pour y croire certes, mais on attend l’annonce officielle du club lui-même pour confirmer ou faire taire la rumeur. Si cela se fait, ce serait la première fois qu’une équipe de NWSL arrive sur la marché avant son équivalent masculin alors que les deux sont annoncées (une équipe de MLS devant s’établir à Sacramento prochainement) et cela serait également la première équipe Californienne de l’histoire de la NWSL.

Dans la foulée, c’est le président du FC Cincinnati (équipe évoluant en MLS), Jeff Berding, qui annonce lors d’un événement qu’il souhaiterait voir une équipe féminine dans son club. Cincinnati, ville de l’Ohio, se trouvant à proximité de Chicago, nous donnerait alors un beau derby contre les Chicago Red Stars. Notez aussi que la franchise de Major League Soccer d’Atlanta United serait aussi intéressé par une franchise féminine dans le futur, selon The Athletic.

NWSL_Exp1
Via The Equalizer

Autre ville se situant à une distance raisonnable de Cincinnati : Louisville, dans le Kentucky. Cette fois-ci, nous passons la frontière de la rumeur car cette équipe sera bien réelle puisque le 22 octobre 2019, la NWSL a annoncée que Louisville serait la quatrième franchise d’expansion à rejoindre la ligue.

« Nous sommes incroyablement honorés de rejoindre la NWSL, la plus grande ligue au monde  raconte Brad Estes le président du Louisville City Football Club » (équipe masculine évoluant en deuxième division professionnelle, en USL). « Nous avons hâte d’accueillir ces incroyables athlètes les bras ouverts et les soutenir dans leur mission pour gagner le championnat. Ce marché a faim de plus de soccer professionnel et nous savons que notre équipe féminine sera une étoile brillante dans cette ligue et dans notre communauté ».

L’arrivée de cette nouvelle franchise dans la ligue fera d’elle la sixième équipe à être affiliée à une équipe masculine.

Le 12 novembre 2019, le club a annoncé que l’équipe portera le nom de « Proof Louisville FC ». Proof  que l’on peut traduire par  « preuve » est un terme spécifique que l’on retrouve dans l’industrie du Whiskey. Le président Rob Estes explique comment le choix de ce nom s’est fait parmi la centaine de propositions : « ici l’industrie du bourbon est quelque chose de très important, c’est une énorme  composante de notre économie. Mais ce n’est pas un nom spécifique au bourbon. Cela défini notre communauté, nous prouvons chaque jour que nous grandissons et que nous appartenons à un échelon plus élevé.  Quand vous regardez la définition du mot « proof », ça parle de résilience, de force et nous pensons que c’est ce que l’équipe représentera. Nous pensons que ce nom  représentera les joueuses mais aussi ce qu’elles feront sur le terrain et cela représentera très bien notre ville. C’est génial que « proof » ait une double signification »

Le logo et les couleurs choisis seront annoncés un peu plus tard cette année. Le Louisville FC, évoluant en violet, noir et blanc,a de fortes chances de léguer ses couleurs à son équipe féminine.

Les drafts approchant à grand pas, Louisville aura le droit de piocher deux joueuses internationales Américaines. La Présidente de la NWSL, Amanda Duffy, a d’ailleurs déclaré que cette ville est capable d’attirer des joueuses de classe internationale.
Affaire à suivre donc. Quelles joueuses feront partie de l’aventure ? Pour le savoir il faudra encore s’armer de patience puisque l’expansion draft aura lieu fin 2020 pour une entrée dans la ligue en 2021.

Liberapay Bannière
Cliquez sur l’image pour nous soutenir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s