Ces ‘Latinos’ qui Pourraient faire le Saut en MLS

Le soccer d’aujourd’hui est souvent appelé le ‘foot-business’ où chaque joueur recruté est transféré selon sa plus-value potentielle. En effet, les clubs, mis à part le gratin du soccer européen, ne peuvent plus se permettre de recruter un joueur sans penser à son éventuelle revente ce qui rend le marché de certains joueurs un peu plus ‘vieux’ bien plus abordable. Les clubs de MLS n’échappent pas non plus à cette règle mais, de par son système de ligue fermée où le risque de désintérêt ou de rentabilité de la part des sponsors en cas de relégation est presque inexistant (il est tout de même là mais à plus basse échelle), les franchises peuvent se permettre de penser au court terme. Dans cette optique, voilà une liste de joueurs offensifs au talent exceptionnel qui ont, pour une raison ou une autre, raté leurs aventures européennes étant jeunes (ou tout simplement été snobé) mais qui se sont repris depuis en Amérique Latine. Ces joueurs, beaucoup certes chers à l’image d’Alan Pulido, récemment acquis par le Sporting de Kansas City en provenance des Chivas de Guadalajara en Liga MX, pourraient servir de cibles idéales pour les clubs nord-américains puisque moins dispendieux que d’autres que l’Europe va chercher. Précisons tout de même que cette liste n’est pas basée uniquement sur des rumeurs lues ou entendues mais bien sur le talent des joueurs nommés.

FoxSports
(Via Fox Sports – Kansas City a sorti le chéquier pour son futur numéro 9, Alan Pulido)

Lucas Pratto (Attaquant de pointe / 31 ans / Argentine / River Plate) :

International argentin à seulement cinq reprises, Lucas ‘Oso’ Pratto (ours en espagnol) est victime de l’incroyable concurrence au poste d’attaquant de l’Albiceleste (Sergio Aguero, Gonzalo Higuaín, Lionel Messi, Paulo Dybala…). Attaquant de pointe longiligne (1m88 ou 6’2), Pratto a l’étonnante particularité d’être très rapide balle au pied pour un joueur de cette taille. Une qualité qui fait de lui une arme redoutable pour son équipe et un danger permanent pour les défenses adverses. Ayant complété sa post-formation du côté des Boca Juniors, ‘Oso’ ne parvient pas à s’imposer en équipe première et multiplie les prêts en Argentine, en Norvège et au Chili. Grâce à ses bonnes performances au Chili, il est définitivement recruté par Genoa en Serie A italienne mais peine à se faire une place de titulaire indiscutable. Pratto décide alors de revenir de l’autre côté de l’océan Atlantique pour de bon et après un prêt de six mois au Velez Sarsfield en Argentine, il y est transféré définitivement et s’y impose en inscrivant 33 buts en 85 apparitions. Après un nouvel exil, cette fois fructueux, du côté du Brésil, il s’engage pour le rival éternel du club de ses débuts; River Plate. À 31 ans et pas assuré d’une place de titulaire indiscutable du côté des ‘Millionarios’, Lucas Pratto serait peut-être tenté par une proposition d’un club MLS. Il pourrait être dominant dans une ligue où son talent et son style de jeu physique devraient lui permettre d’atteindre de nouveaux sommets.
Statut probable : Si le club en MLS est bon négociateur et a un effectif capable de remporter des titres, Pratto pourrait signer en tant que joueur TAM (‘allocation monétaire ciblée’ ou argent donné par la ligue qui peut permettre aux clubs de couvrir une partie du salaire du joueur sans qu’il ne compte dans la masse salariale et sans qu’il soit joueur désigné).

Alexandre Pato (Attaquant de pointe ou ailier / 30 ans / Brésil / Sao Paolo FC) :

J’ai eu la chance incroyable de voir Pato jouer avec le Brésil au Stade Olympique de Montréal en 2007 lors de la Coupe du Monde des moins de 21 ans. À tout juste 18 ans à cette époque, la technique d’Alexandre Pato était déjà impressionnante et la pépite brésilienne a continué à gravir les échelons les années suivantes. Après quelques années fructueuses avec le Milan AC, Pato se blesse de façon assez régulière et perd sa place au sein de l’effectif Rossoneri. Transféré au Brésil aux Corinthians, il est prêté à Sao Paolo et au club anglais Chelsea avant de partir pour l’Espagne et le Villarreal. En 2017, il succombe aux sirènes chinoises et à l’appel de Fabio Cannavaro avant de revenir au Brésil, à Sao Paolo de nouveau, en mars 2019. Malheureusement, comme son compatriote Ronaldinho (sans oser les comparer au niveau technique!), Pato a une vie nocturne assez chargée ce qui lui a souvent mal servi au cours de sa carrière. Malgré tout, son talent est indéniable et son sens du but reste intact (voir la vidéo qui montre ses buts lors de son retour avec Sao Paolo). Voudra-t-il tenter une nouvelle aventure en MLS? Une chose est sûre, Pato a prouvé qu’il n’avait pas peur de voyager durant sa carrière.
Statut probable : Ce serait très étonnant qu’un club puisse signer Pato à moins de lui offrir une place de DP (Joueur Désigné).

Enner Valencia (Attaquant de pointe / 30 ans / Équateur / Tigres) :

Annoncé à plusieurs reprises en MLS ces dernières année, l’équatorien serait une cible de choix pour toute équipe souhaitant se renforcer offensivement. Extrêmement rapide, efficace face au but et fantasque dans sa façon de jouer, Enner Valencia a tout ce qu’il faut pour soulever les foules. Attaquant de pointe, il peut aussi dépanner comme ailier droit ou ailier gauche même s’il est moins efficace sur le côté. Son impressionnante vitesse de pointe est un atout non négligeable pour une équipe qui joue en transition ou une équipe qui joue en contre-attaque d’où son surnom ‘Superman’. Formé au CS Emelec en Équateur, il est vite repéré par Pachuca de la Liga MX qui le transfère six mois plus tard à West Ham en Première Ligue anglaise. Après deux ans à West Ham, il est prêté à Everton pendant un an avant de rejoindre les Tigres en juillet 2017. De plus, Enner Valencia est international équatorien depuis mars 2012, ayant disputé 54 rencontres pour son pays pour qui il a marqué 31 buts! Valencia a participé aux plus prestigieuses compétitions internationales avec l’Équateur comme la Coupe du Monde 2014 et les Copa America 2015, 2016 (Centenario) et 2019. Annoncé de nouveau en partance pour la MLS ces dernières semaines, fera-t-il enfin le saut?
Statut probable : Joueur désigné et rien d’autre. C’est un joueur qui pourra être excellent sur et en dehors du terrain. Son image de marque sera très intéressante pour le club qui le signe.

Ricardo Centurion (Ailier gauche ou droit / 26 ans / Argentine / San Luis)

Centurion a été annoncé en MLS par le site officiel de la ligue et plus précisément au LA Galaxy . ‘Ricky’ est un ailier gauche très rapide qui est reconnu pour ses dribbles et sa capacité à créer des brèches au sein des défenses adverses. Il peut aussi dépanner comme second attaquant en cas de besoin même si son poste de prédilection reste sur le flanc gauche. En revanche, ‘Ricky’ traîne une réputation de joueur ingérable et malgré son talent, ce genre de comportement ne passera pas inaperçu en MLS. Centurion a été formé au Racing, club argentin de première division. Tout jeune, il démontre de grandes qualités techniques et se fait prêter au club italien Genoa. Après une expérience mitigée en Italie, il est vendu un an plus tard au Sao Paolo FC au Brésil. Après des passages à Boca Juniors et une nouvelle pige à Genoa, il retourne au bercail, au Racing Club en janvier 2018. Prêté pour la saison 2019-2020 au club de Liga MX, San Luis, il n’arrive pas à s’imposer dans le onze partant mais reste un joueur utile au club. À bientôt 27 ans (en janvier), Centurion peut-il relancer sa carrière en MLS?
Statut probable: Avec ses problèmes extra-sportifs, Centurion ne devrait pas être DP mais plus un joueur TAM ce qui pourrait pousser quelques clubs à tenter leur chance.

Luan (Attaquant ou ailier / 26 ans / Brésil / Gremio)

La raison pour laquelle Luan n’a toujours pas fait le saut en Europe reste un mystère. Suivi par Liverpool et Arsenal il y trois ans après la médaille d’or remportée par le Brésil lors des Jeux Olympiques 2016 à Rio, Luan a été approché par des clubs européens plus modestes l’année suivante (Sampdoria et le Spartak Moscow). Malgré ces différentes convoitises, Luan est resté fidèle à son club de (presque) toujours, Gremio. Capable de jouer à tous les postes de l’attaque, il est plus à l’aise en tant que second attaquant ou en tant qu’ailier gauche. Passé par plusieurs clubs de divisions inférieures, Luan ne parvient pas à s’adapter au monde du foot étant jeune et décide de se concentrer sur le soccer en salle (futsal) jusqu’à ses 18 ans où il participe à une compétition régionale avec un club de troisième division brésilienne. Excellent lors de cette compétition, il signe alors pour le grand Gremio afin de compléter sa post-formation. Puissant et technique grâce à son passé de joueur de futsal, Luan pourrait faire un bien fou au club de MLS qui réussit à le convaincre. La tâche s’annonce très difficile mais à bientôt 27 ans, Luan a la chance de se faire un nom à l’extérieur de son pays.
Statut probable : Pour le faire quitter son pays natal, une offre très intéressante sera nécessaire ce qui veut dire qu’une place de DP lui sera attribuée.

Et aussi :

Plusieurs autres joueurs d’Amérique Latine pourraient faire le saut en MLS où la qualité de vie est très bonne pour les joueurs et leurs familles. Des joueurs talentueux comme le péruvien Kevin Quevedo ou même l’uruguayen Giorgian De Arrascaeta, même si aucune rumeur ne l’annonce, devraient être un peu plus accessibles pour les clubs canadiens et américains. En effet, la popularité du soccer grandit d’année en année et la compétitivité de la ligue commence à être de plus en plus importante ce qui pousse des joueurs plutôt réticents dans le passé à rejoindre la ligue nord-américaine. Qui sera le prochain?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s