L’impact de Rasmussen à Louisville

Cet article est écrit par Lucas Lemonnier, qui gère le compte twitter de fans en français du Louisville City FC, club de seconde division en USL. Vous pouvez le retrouver ici.

Arrivé en 2015 à Louisville, Magnus est devenu titulaire indiscutable chez le double champion USL en s’y imposant très rapidement grâce à sa technique et son excellente vision du jeu.

Une adaptation rapide

Le 12 février 2015, Louisville City FC annonce dans un communiqué l’arrivée de deux nouveaux joueurs pour sa saison inaugurale en USL Championship, Niall McCabe (joueur le plus capé de l’histoire de Louisville) et un jeune danois de 21 ans en provenance du club danois BSV, Magnus Rasmussen marqua son empreinte avec LouCity car il marqua le premier but de l’histoire de Louisville City FC en USL Championship face au rival Saint-Louis FC le 28 mars 2015, son équipe finira par s’imposer sur le score 2-0 et Rasmussen aura aussi le plaisir d’être passeur décisif sur le deuxième but des siens. Sorti sous les acclamations de la foule, son histoire n’aurait pu mieux débuter.

Il devient très vite un des chouchous des supporters et de son coach James O’Connor ancien milieu de terrain de Premier League, qui adore sa combativité sur le terrain. Pour sa première saison en USL, Magnus Rasmussen inscrit huit buts et quatres passes décisives en 27 matchs dont 23 titularisations, il finira troisième meilleur buteur du club pour sa première saison aux Etats-Unis. Louisville finira deuxième de la conférence Est cette année et perdra en finale de conférence face aux Rochester Rhinos.

2016 : Une année compliquée

L’année suivante fut l’année la plus compliquée de la carrière de Rasmussen car il loupa la première partie de la saison à cause d’une déchirure à la hanche. Opéré en décembre 2015 il repris l’entraînement collectif en mars et remplacera pour son retour le 12 juin 2016 dans un match entre Louisville et Wilmington Hammerheads où il remplaça Mark-Anthony Kaye à la 59ème minutes. Il ne sera titulaire que deux mois après pour une victoire 1-0 face à Bethlehem Steel.

Magnus n’inscrira que trois buts entre août et octobre, tous en dehors de la surface et tous du pied droit. Cette saison-là LouCity finira de la conférence Est et atteindra la finale de conférence avant de perdre face au futur vainqueur ; les New York Red Bulls 2.

Le retour de l’enfant prodigue

Après une année du côté du Danemark, Magnus fait son retour à Louisville le 4 Janvier 2018 pour le début d’ USL Championship, Celle-ci s’avèrera une des meilleures années de Louisville voire la meilleur grâce au titre de champion de l’USL Cup et un quart de finale d’US Open Cup. Malgré un Cameron Lancaster en feu et un collectif plus solidaire que jamais, Rasmussen, titularisé à 21 reprises toutes compétitions confondues, ne marquera qu’un maigre but. Intronisé entraîneur-chef de l’équipe le 2 août 2018 après le départ de O’Connor à Orlando, John Hackworth le fait jouer un seul match le 5 août face au Indy Eleven avant de le mettre sur le banc, il ne le quittera que pour trois minutes de jeu jusqu’au dernier match de la saison où il jouera 24 minutes. Hackworth lui donnera qu’une seule minute de jeu en finale de la USL Cup. En effet s’est contenté de faire jouer cinq joueur indéboulonnables à ses yeux ; (Paolo Del Piccolo, Niall McCabe, George Davis, Bryan Owby et Ilija Ilic).

La confirmation Rasmussen

La saison 2019 du numéro 7 de Louisville est de loin sa meilleure grâce à une confiance renouvelée de la part de son coach Hackworth qui le fait jouer à deux postes différents selon la formation tactique de son équipe. En cas de 4-3-3 Rasmussen est placé en milieu centre droit alors qu’en 4-2-3-1, Hackworth le fait jouer en numéro 10 là où il est le plus à son aise. Il termine la saison 2019 avec une extraordinaire production offensive de 17 buts et trois passes décisive en 36 matchs, il termine aussi meilleur buteur de LouCity et à mener son équipe en finale d’USL Cup où ‘Los Morados’ s’inclinent face aux Real Monarchs sur le score de 1-3. Il conclue tout de même les playoff en tant que meilleur buteur avec quatre buts dont un en finale d’USL Cup (le plus rapide de l’histoire d’une finale d’USL Cup).

Rasmussen a occupé une place importante lors de la saison en étant un des leaders de l’équipe après le départ de plusieurs cadres de l’effectif comme Lancaster, Ilic ou bien le gardien Greg Ranjitsingh). Il a pris les commandes du club et n’a pas eu froid aux yeux tout au long de la saison. Prenons note de son excellente prestation lors du premier Kentucky Derby de l’histoire où il a marqué un but pour donner victoire à son club sur le score de 2-1 ou alors de son fameux doublé face à Tampa Bay lors des quart de finale de playoff. Magnus Rasmussen a été élu, avec son coéquipier Oscar Jimenez dans le onze type de la USL Championship en 2019. Sa saison mémorable lui donne un nouveau statut au sein de l’équipe par son leadership exemplaire.

AllStar USL
All Star USL (via USL)

Aujourd’hui Magnus Rasmussen est l’un des meilleurs joueurs offensifs de la USL après être passé par des saisons compliquées. Il a su garder le moral et se développer afin de devenir un des meilleurs de joueurs de Louisville et même de l’USL Championship. Reste à voir s’il pourra maintenir la cadence et garder sa forme actuelle et son statut de star de la USL.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s