Diego Gutierrez, mon premier choix de la MLS Superdraft 2021

Si vous me suivez sur Twitter, vous m’avez certainement vu faire régulièrement la promotion de la génération qui va se présenter à la MLS Superdraft 2021. En effet, je pense bel et bien que cette cuvée est la plus riche de ces dernières années et peut-être bien la meilleure de son histoire. Plusieurs joueurs ont particulièrement retenu mon attention, mais parmi tous ceux qui méritent d’être exposés, c’est un seul d’entre eux que je vais vous présenter. Son talent est égal au dernier joueur qui a eu le bonheur d’être le premier à voir son nom sortir à la dernière Superdraft, Robbie Robinson, drafté par Inter Miami. C’est ma crédibilité que je mets en jeu en le désignant ainsi mais Diego Gutierrez, le natif du Nebraska, qui a annoncé son transfert en mars dernier chez les Bluejays de Creighton, est mon premier choix de la MLS Superdraft 2021.

Pour sa dernière saison, le plus grand espoir actuel du Nebraska a décidé après trois saisons de faire faux bond aux Mavericks d’Omaha pour rejoindre l’ennemi local, les Bluejays de Creighton. Johnny Torres, entraîneur en chef de Creighton a réussi une acquisition qui pourrait radicalement changer l’image d’un programme, qui a cette mauvaise habitude de rater ses grands rendez-vous. En cinq participations à la College Cup pour une finale, le programme n’a jamais réussi à ramener le Graal mais aujourd’hui une lueur d’espoir vient de naître grâce à cette arrivée. Selon une connaissance du joueur que j’ai contacté, des universités telles que Seattle, Portland et même UCLA étaient fortement intéressées à l’enrôler dans leurs rangs. Rien qu’en entendant ces prestigieux noms du College Soccer, cela témoigne d’un fort intérêt pour ce petit joueur au grand talent. C’est donc les Bluejays qui ont réussi à le convaincre et qui passent maintenant un cap afin de s’établir comme un candidat direct au titre national. Certains vont se demander comment son arrivée peut-elle changer la face du programme, mais sans avoir vu à l’œuvre Diego Gutierrez, vous ne pouvez ressentir cette ‘hype’ qui émane autour de lui.

N’ayant jamais joué dans une académie, je suis impressionné par sa maîtrise technique. Diego Gutierrez ne s’apparente pas à ces joueurs qui partagent leurs faits marquants sur les réseaux sociaux pour se donner de la valeur et qui sont en réalité footballistiquement faibles. Ces personnes, que l’on catégorise comme des “joueurs de highlights”, Diego Gutierrez n’en fait pas partie. Sur le terrain il fera le spectacle en faisant la différence avec ses gestes techniques rocambolesques dont il a le secret mais il ne faut pas sous-estimer ses autres aspects. À la passe comme à la marque il sait être décisif. Son jeu entraîne le public avec lui et c’est ainsi que ses coéquipiers ont plus confiance en leur jeu offensif à ses côtés. Diego Gutierrez est un joueur pour qui vous êtes prêts à vous déplacez tous les week-ends au stade pour le voir sur le terrain,car il émerveillera votre journée. On ne contestera pas son talent, lui promettant une carrière radieuse, mais les deux dernières saisons chez les Mavericks n’ont pas été les plus idéales sous Bob Warming. L’ex-coach de Penn State a pris les rênes de l’équipe en avril 2018, quelques mois après avoir pourtant annoncé sa retraite. Gutierrez est un pur ailier et non un numéro 9, une position où Warming s’entêtait à le faire jouer ces deux dernières années. Cette décision a grandement limité son impact offensif et l’a empêché d’éclore aux yeux de tous, alors qu’il aurait pu prétendre à un contrat Generation Adidas (contrat offert aux meilleur prospects universitaires afin qu’ils se présentent à la draft avant d’entrer dans leur année Senior, requis pour être éligible à cet événement). En plus, des incohérences apparaissent dans les choix tactiques de l’entraîneur où par exemple, dans une défense à trois en phase de possession, les défenseurs centraux avaient le positionnement d’un milieu défensif avec une pointe basse. Toute personne ayant des connaissances de base du soccer sait que la probabilité d’une interception est beaucoup plus élevée dans cette situation et qu’il n’y a plus de retour en arrière possible en cas d’erreur. Diego Gutierrez ne s’est pas développé dans les meilleurs conditions mais le talent a toujours été présent malgré les obstacles, ce qui me rend optimiste sur son explosion future. En ayant quitté Omaha pour le voisin Creighton, pour sa dernière saison dans les rangs universitaires, il se permet de repartir sur de nouvelles bases plus saines.

Mais ce pari sur Creighton est-il le bon ? Selon mon contact, Johnny Torres suivrait le joueur depuis longtemps ce qui renforce l’idée de le voir titulaire chez les Bluejays. De plus, les retours personnels que j’ai obtenu depuis Creighton dépeignent un entraîneur ayant des valeurs humaines, faisant travailler durement ces joueurs.

Guitereez_1
(Source : Creighton University)

Cependant, il lui est reproché un manque de connaissances tactiques et il est bien là le problème que je cible depuis sa prise de fonction. Suite à la démission de Elmar Bolowich, Johnny Torres a été promu comme entraîneur principal en novembre 2018. Même si son effectif a subi quelques blessures de joueurs majeurs, il est suffisamment fourni en qualité pour être compétitif sur le plan national. Par contre, pour sa première saison, Johny Torres a eu des carences à tous les niveaux de son management (style de jeu aléatoire, tactique, choix des joueurs, etc.). Cette équipe, tant redoutée il y a de cela plusieurs années, a manqué pour une troisième année consécutive le NCAA Tournament. Creighton a un des programmes de soccer universitaires les plus prestigieux du pays et une telle saison ne peut pas être acceptable. Ce n’est pas très reluisant pour l’avenir de mon premier choix mais il faut voir les choses sous un autre angle.

Creighton joue dans la conférence Big East qui fournit de nombreux joueurs à la draft. En plus de cela, le soccer masculin de Creighton reste encore très populaire auprès des scouts de MLS, puisqu’il est un de ces dix programmes qui envoie le plus de joueurs à la draft sur les dix dernières années. Malgré une saison compliquée en 2019, deux joueurs des Bluejays ont connu une sélection à la MLS Superdraft 2020 dont un qui a signé un contrat MLS, Luke Haakenson, drafté en 80ème position par Nashville.. Après une année d’apprentissage, Johnny Torres est censé avoir appris de ses erreurs et va posséder un effectif dont lui ainsi que son staff ont recruté la quasi-totalité des joueurs. Suite à la crise du Covid-19, la Big East a régionalisé ses rencontres de conférence en créant des divisions pour s’adapter à cette situation unique qui met à mal le sport universitaire américain. Les équipes vont se rencontrer deux fois mais ne pourront pas s’opposer à un membre de la division adverse avant le tournoi de conférence. Creighton a hérité de la division la plus faible avec Marquette, Depaul, Butler et Xavier. L’erreur n’est pas permise et cette équipe ne peut que retrouver la prestance de son passé.

Les doutes sur la compétence de Johnny Torres à la tête du programme restent présents pour moi mais la saison à venir est plus au beau fixe qu’elle ne le semblait il y a quelque mois. Si le choix de Diego Gutierrez s’avère être un deal gagnant, on entendra parler du joueur bien plus souvent que l’on croit et comme un des possible premiers choix de la MLS Superdraft 2021.
Une seule question subsiste alors. Ayant choisi son confort en rejoignant Creighton afin de rester à Omaha, sera-t’il prêt pour le monde pro ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s