Challenge Cup : Le Résumé du Tournoi

Après une saison annulée suite au COVID-19, le soccer a repris ses droits le temps d’un tournoi estival pour le plus grand bonheur des supporters. Huit équipes ont rechaussé les crampons pour tenter de devenir les premières championnes d’une compétition apparue dans des conditions plus que particulières dont l’idée pourrait être répliquée dans le futur. Huit mois exactement après le dernier match de NWSL, la ligue a lancé le coup d’envoi d’un tournoi qui nous a réservé bien des surprises.

Décryptage.

  • Tour Préliminaire:

NORTH CAROLINA COURAGE (4 victoires)

CC_1
Photo via nccourage.com
North Carolina Courage 2 1 Portland Thorns
Washington Spirits 0 2 North Carolina Courage
North Carolina Courage 1 0 Chicago Red Stars
Sky Blue 0 2 North Carolina Courage

L’équipe la plus attendue du tournoi a signé un sans-faute dans cette première phase. Le North Carolina Courage a ouvert le bal contre les Thorns de Portland. Après une rencontre équilibrée, le compteur s’est enfin débloqué dans le dernier quart d’heure. Les filles de Paul Riley ont ouvert la marque, puis ont encaissé un but cinq minutes plus tard avant d’arracher leur première victoire dans le temps additionnel. Cette rencontre a donné le ton au tournoi et montré les réelles ambitions de cette équipe. Leur deuxième match face aux Washington Spirits n’aura pas été si simple. Tenu en échec toute une mi-temps par les coéquipières de Rose Lavelle, le Courage a sorti les griffes dès le retour des vestiaires pour s’imposer 2 à 0. Il en fut de même contre les Chicago Red Stars.  Après un match équilibré au niveau de la possession de balle, ce ne fut qu’en toute fin de rencontre que la situation s’est dénouée, permettant au Courage de repartir avec trois points supplémentaires. Pour la dernière rencontre de cette phase préliminaire, la franchise de Caroline du Nord a subi une domination du Sky Blue (sans leur capitaine emblématique Carli Lloyd), mais leur nombre largement supérieur de tirs leur a permis de mener au score rapidement et de creuser l’écart dès le début de la deuxième mi-temps.

Avec six buts marqués et un seul encaissé, les tenantes du Shield et du Championship confirment leur statut de favorites.

WASHINGTON SPIRITS (2 victoires, 1 match nul, 1 défaite)

CC_2
Photo via washingtonspirit.com
Chicago Red Stars 1 2 Washington Spirits
Washington Spirits 0 2 North Carolina Courage
Portland Thorns 1 1 Washington Spirits
Washington Spirits 1 0 Houston Dash

Les Spirits sont l’une des surprises de ce tournoi. En milieu de tableau la saison passée, la franchise a enchaîné les bons résultats pour se trouver sur le podium juste derrière les championnes en titre. Malgré une défaite face aux grandes favorites, les coéquipières de Rose Lavelle ont montré qu’elles avaient toutes leurs chances dans ce tournoi. Après une victoire face aux Chicago Red Stars et après avoir tenu en échec le North Carolina Courage pendant toute une mi-temps, elles ont réussi à tenir tête aux Thorns et à revenir au score pour arracher un match nul face à une des équipes favorites. Elles ont par la suite conclu en beauté cette phase de groupe avec une victoire face au Houston Dash, après une domination nette.

OL REIGN (1 victoire, 2 matchs nuls, 1 défaite)

CC_3
Photo via twitter @OLReign
OL Reign 0 0 Sky Blue
Houston Dash 2 0 OL Reign
Utah Royals 0 1 OL Reign
OL Reign 0 0 Portland Thorns

La franchise du Seattle Reign toute fraîchement renommée a débuté sa compétition face au Sky Blue. Légèrement dominante, elle n’a pas su s’imposer et le Sky Blue en a profité pour grappiller un petit point. Contre le Dash, la forte domination ne fut pas suffisante. Une large possession de balle, certes (58% contre 41%), mais aucun tir cadré. Le Houston Dash a donc tiré avantage de la situation en concrétisant à deux reprises. Pour le troisième match de la franchise franco-américaine, la délivrance a eu lieu dans les arrêts de jeu. Après avoir dominé la rencontre, Bethany Balcer, l’attaquante du Reign et rookie de l’année 2019, a offert la première victoire à son équipe en envoyant le ballon au fond des filets d’un magnifique coup de tête. L’OL Reign eu moins de réussite face aux Portland Thorns. Dominées par leur adversaire, elles n’ont pas réussi à inverser la tendance et ont conservé le score. Malgré une première phase plutôt moyenne, Seattle a retrouvé le podium après avoir glissé à la quatrième place l’an dernier. Même si tenir en échec les Thorns fut une bonne opération, la franchise de Jean-Michel Aulas n’a trouvé le chemin des filets qu’une seule fois.

HOUSTON DASH (1 victoire, 1 match nul, 2 défaites)

CC_4
Photo via newsopener.com
Houston Dash 3 3 Utah Royals
Houston Dash 2 0 OL Reign
Sky Blue 2 0 Houston Dash
Washington Spirits 1 0 Houston Dash

Le tournoi du Dash avait plutôt bien commencé. Face aux Royals, la franchise texane a mené au score, est revenue également avant la mi-temps et a pris l’avantage dès le retour des vestiaires grâce à une Rachel Daly en forme. Shea Groom aggrava le score quelques minutes plus tard, mais à domicile, les Royals ne comptant pas se laisser faire remirent les compteurs à zéro en marquant deux buts dans les dix dernières minutes. S’en est suivi une jolie victoire face au Reign mais la bonne lancée fut stoppée nette par deux défaites consécutives. Ces quatre petits points leur ont permis de prendre la quatrième place soit trois de plus que la saison passée.

UTAH ROYALS (1 victoire, 1 match nul, 2 défaites)

CC_5
Photo via rslsoapbox.com
Houston Dash 3 3 Utah Royals
Utah Royals 1 0 Sky Blue
Utah Royals 0 1 OL Reign
Chicago Red Stars 1 0 Utah Royals

Malgré des tribunes vides de tout supporter, on aurait pu croire que les Royals, jouant à domicile, allaient être avantagées. Évoluer toute l’année à une altitude élevée (plus de 1350 mètres), n’a pas été un atout suffisant pour s’imposer aisément lors de cette phase préliminaire. Après une bonne performance face au Dash, les Royals ont subi, lors des trois rencontres suivantes, la domination de leur adversaire. Face au Sky Blue, l’ouverture du score juste avant la mi-temps a permis de remporter trois précieux points, mais la franchise n’a pas eu autant de chance lors des deux matchs suivants. Après avoir tenues toute la rencontre face à l’OL Reign, les Royals ont encaissé un but dans les arrêts de jeu et il en fut de même face au Chicago Red Stars. Malgré le retour de Kelley O’Hara (absente des précédentes rencontres à la suite d’une blessure) la défense a cédé cinq minutes avant la fin du temps réglementaire.

CHICAGO RED STARS (1 victoire, 1 match nul, 2 défaites)

CC_6
Photo via twitter @chiredstarsPR
Chicago Red Stars 1 2 Washington Spirits
Portland Thorns 0 0 Chicago Red Stars
North Carolina Courage 1 0 Chicago Red Stars
Chicago Red Stars 1 0 Utah Royals

Sans Sam Kerr, l’attaquante phare de la saison passée, il allait être compliqué pour les Red Stars de montrer une efficacité offensive aussi impressionnante. Face aux Washington Spirits, les coéquipières de Julie Ertz se sont laissées surprendre dès la huitième minute de jeu par Rose Lavelle qui n’a pas hésité à envoyer le ballon au fond des filets. Dès le retour des vestiaires, Chicago a enfoncé le clou et la réduction du score par Morgan Brian quelques minutes après n’aura rien changé. Chicago s’est incliné et a continué les contre-performances. Face à des Portland Thorns qui ont été dominatrices, elles ont réussi à conserver un match nul mais face au North Carolina Courage, la défaite fut inévitable. Une victoire face aux Royals remportée en toute fin de match leur a permis de finir cette phase avec quelques points. Avec seulement deux buts marqués, les inquiétudes suite au départ de Sam Kerr se sont confirmées. La Franchise de l’Illinois qui avait fini deuxième la saison passée termine cette phase dans le fond du classement.

SKY BLUE (1 victoire, 1 match nul, 2 défaites)

CC_7
Photo via frontrowsoccer.com
OL Reign 0 0 Sky Blue
Utah Royals 1 0 Sky Blue
Sky Blue 2 0 Houston Dash
Sky Blue 0 2 North Carolina Courage

Habituée au fond du classement depuis plusieurs saisons, il était évident que la franchise du New Jersey ne partait pas favorite cette année. À cela s’est ajoutée l’absence de leur capitaine Carli Lloyd, qui a déclaré forfait à la suite d’une blessure contractée en amont du tournoi. Leur Challenge Cup avait pourtant bien commencé en tenant en échec l’une des grosses franchises de ce championnat, l’OL Reign. Face aux Utah Royals, les filles de Freya Coombe ont réussi à dominer au niveau de la possession de balle mais leur nombre d’occasions a été trop peu élevé pour inquiéter leurs adversaires (seulement trois tirs et aucun cadré). Contre le Houston Dash, c’est un nouveau visage que le Sky Blue a montré. Elles n’ont pas eu seulement la domination mais également un nombre plus important de tirs. Les efforts ont payé. Elles ont vite mené au score et ont conservé cet écart. Le Sky Blue a signé ici sa première victoire. Largement dominatrices face au North Carolina Courage, le manque de réalisme (un seul tir cadré) a bien montré que dominer n’est pas gagner.

PORTLAND THORNS (3 maths nuls, 1 défaite) 

CC_8
Photo via twitter @ThornsFC
North Carolina Courage 2 1 Portland Thorns
Portland Thorns 0 0 Chicago Red Stars
Portland Thorns 1 1 Washington Spirits
OL Reign 0 0 Portland Thorns

La deuxième immense surprise de ce tournoi fut de voir les Portland Thorns occuper la dernière place du classement. Démarrer un tournoi face au North Carolina Courage n’est pas chose facile. Jusqu’au dernier quart d’heure de jeu, les deux équipes s’étaient neutralisées. L’ouverture du score du Courage n’a pas déstabilisé les coéquipières de Christine Sinclair pour autant. Revenant au score après seulement cinq minutes, les remparts de Portland ont cédé dans le temps additionnel, les privant d’un point bien mérité. Plus que dominatrices face à Chicago, les Thorns n’ont pas réussi à concrétiser leurs actions et elles repartent avec seulement un petit point. Contre les Washington Spirits il a fallu attendre la 69ème minute pour voir l’ouverture du score. Mais la joie fut de courte durée, l’égalisation ne s’est pas faite attendre privant une nouvelle fois la franchise de l’Oregon de points très précieux. Le dernier match de cette phase face à l’OL Reign eut la saveur d’un derby. Comme pour leurs matchs précédents, malgré leur domination, les Thorns ont subi le manque de réussite. Ce fut donc là un troisième match nul. C’est avec aucune victoire et un seul but marqué que les Portland Thorns ont fermé la marche du classement.

CC_9
Photo via NWSL
  • Phase à élimination directe :

Les quarts de finales :

CC_10
Photo via twitter @nwsl

1er quart de finale: North Carolina Courage vs Portland Thorns 0-1

C’était une impression de déjà-vu. Les Thorns ont retrouvé le Courage pour ce premier match à élimination directe. La phase régulière a été très compliquée pour les filles de Mark Parsons déjà battues trois semaines plus tôt par les championnes en titre. Le North Carolina Courage a dominé la partie avec 54 % de possession de balle, 21 tirs contre seulement 10 pour les Thorns. Il a fallu attendre la 68ème minute pour que la toute jeune Morgan Weaver, fraîchement draftée en janvier 2020, élimine les grandes favorites et propulse les Thorns en demi-finale. Coup dur pour le Courage qui après un sans-faute depuis trois ans chute dans une phase finale.

2ème quart de finale : Houston Dash vs Utah Royals (3) 0-0 (2)

Pour ce deuxième quart de finale, nous avons retrouvé le Dash et les Royals. Après un match très équilibré, la rencontre s’est terminée sur un score nul et vierge et c’est donc aux tirs au but que la qualification a dû se jouer. Avec un tir raté et deux autres arrêtés, les Royals n’auront pas la joie de jouer une demi-finale au Rio Tinto Stadium, stade où elles ont l’habitude d’évoluer.

3ème quart de finale : Washington Spirits vs Sky Blue (3) 0-0 (4)

Cet avant-dernier quart de finale nous a offert un match également très équilibré. Les équipes ont dû une nouvelle fois se départager grâce à la session redoutée des tirs au but. Après une séance à suspense, la gardienne du Sky Blue Keilan Sheridan, qualifie son équipe pour les demi-finales en arrêtant le dernier tir des Washington Spirits.

4ème quart de finale: OL Reign vs Chicago Red Stars (3) 0-0 (4)

L’expression jamais deux sans trois n’a jamais aussi bien porté son nom. Troisième quarts de finale à finir sur un score de 0 à 0 et a devoir sélectionner sa gagnante aux penalties. Malgré une forte possession, la franchise de l’Ouest n’a pas su concrétiser ses occasions. Et il n’y a pas eu plus de réussite lors des tirs au but. Deux tirs ratés, un sans-faute du coté adverse et ce fut l’élimination. Jean-Michel Aulas devra se tourner vers son équipe française pour avoir une opportunité de remporter un nouveau trophée.

Les demi-finales :

CC_11
Photo via twitter @nwsl

 1ère demi finale: Portland Thorns Vs Houston Dash 0-1

Pour cette première demi-finale le Houston Dash a dû s’attaquer à une grosse pointure. Les Portland Thorns, victorieuses du mythique North Carolina Courage lors des quarts de finale avaient donc fait le plus dur. La voie était grande ouverte. Mais c’était sans compter sur l’acharnement des Texanes. La première période de la rencontre fut très engagée des deux côtés mais c’est sur un score nul et vierge que les équipes regagnèrent les vestiaires. En deuxième mi-temps, la cadence s’accéléra, les Thorns posèrent le pied sur le ballon mais c’est finalement le Dash qui concrétisa sur un coup de pied arrêté à la 69ème minute. Le ballon repoussé par la barre transversale retomba sur la tête de Rachel Daly qui n’avait pas d’autre choix que de mettre la balle au fond des filets. Elle marqua ici son troisième but du tournoi. Malgré les vagues offensives, les coéquipières de Christine Sinclair n’ont pas réussi à égaliser. Les Thorns n’ont pas été très convaincantes lors de cette compétition. Elles ne nous ont pas montré le visage qu’on leur connait. Dominante certes, mais un manque de réalisme trop important ne leur a pas permis de poursuivre l’aventure. Le Houston Dash qui était loin de faire partie des favoris s’est qualifié contre toute attente pour la première finale de son histoire.

 2ème demi finale: Sky Blue Vs Chicago Red Stars 2-3

 Pour la deuxième demi-finale de cette Challenge Cup nous avons retrouvé le Sky Blue et les Chicago Red Stars. Cette fois-ci, l’ouverture du score ne s’est pas faite attendre. La franchise de l’Illinois fut la première à lancer l’offensive et dès la 8ème minute de jeu, Bianca St Georges réussit à tromper la gardienne sur une grossière erreur défensive. Rachel Hill, l’ancienne attaquante de l’Orlando Pride, suivait son exemple trois minutes plus tard en ajoutant un deuxième but au compteur. Après le retour des vestiaires, à l’heure de jeu, les Red Stars triplaient la mise sur une nouvelle erreur de marquage. Malgré un score déjà lourd, le Sky Blue ne s’avouait pas vaincu et la Québécoise Evelyne Viens réduisit le score sur une tête à la 72ème minute marquant là le premier but de sa carrière professionnelle. Cinq minutes plus tard, sur un centre appuyé de Midge Purce, Julie Ertz marquait contre son camp, redonnant de l’espoir aux adversaires. Mais, après le temps additionnel, les coéquipières de McCall Zerboni ne réussirent pas à égaliser, signe d’une élimination directe. Le Sky Blue domina pourtant fortement toute la rencontre (65 % de possession de balle) mais encore une fois, cette équipe fut victime de son réalisme trop faible (1 seul tir  cadré sur 11). Un problème malheureusement récurent lors de ce tournoi pour cette franchise. L’efficacité sera donc un point important à travailler pour les filles de Freya Coombe si elles veulent inquiéter plus sérieusement les équipes adverses car la qualité est bien présente. Les Red Stars se sont faites peur, évitant de justesse une remontada. Elles retrouveront le Houston Dash pour une finale totalement surprenante et inédite.

La finale :

Houston Dash Vs Chicago Red Stars : 2-0

CC_12
Photo via twitter @nwsl

Pour ce vingt-troisième et dernier match de la Challenge Cup, le Rio Tinto Stadium a accueilli une finale plutôt surprenante. Le Houston Dash était opposé aux Chicago Red Stars. La rencontre a été vite lancée. Dès la cinquième minute, Sophie Schmidt a donné l’avantage au Dash en transformant un penalty. Il a fallu patienter jusqu’au quart d’heure de jeu pour voir la première grosse occasion des Chicago Red Stars. Jane Campbell, la gardienne du Houston Dash a pu dire merci à son poteau. De retour des vestiaires, les Red Stars ont tout tenté pour revenir au score mais sans succès. Un coup franc très bien placé, accordé à la 65ème minute, pour Chicago a été claqué du bout des doigts au-dessus de la barre transversale par la gardienne du Dash, sauvant ainsi son équipe de l’égalisation. La franchise du Texas a enchaîné les bonnes combinaisons sans arriver à aggraver le score pour se mettre en sécurité. Ce n’est que dans les arrêts de jeu que les vagues offensives successives ont finalement payées. Shea Groom, lancée en profondeur par Rachel Daly, contourna la gardienne Alyssa Naeher sortie de sa surface et poussa le ballon derrière la ligne de but qui n’était plus protégée. Les Texanes qui n’ont jamais joué les Playoffs de toute leur histoire ont signé ici une belle performance. Elles repartent de l’Utah non pas seulement avec le trophée du tournoi mais également avec deux autres récompenses individuelles. Rachel Daly, qui a dominé le milieu de terrain d’une main de maître, a été élue meilleure joueuse de la Challenge Cup. Elle a également remporté le trophée de la meilleure buteuse avec trois réalisations et deux passes décisives. La première Challenge Cup est donc synonyme de totale réussite pour James Clarkson et ses joueuses.

CC_13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s