La MLS mise sur le streaming pour accroître sa diffusion

La Major League Soccer a annoncé le 17 août dernier qu’elle avait signé un accord avec la société de médias sportifs Bleacher Report pour créer et diffuser en continu sur le web du contenu soccer et partager les faits saillants des matchs jusqu’en 2022. Soccer United Marketing, l’entité qui s’occupe des droits commerciaux de la MLS, de la Fédération américaine de soccer (USSF) et de l’équipe nationale mexicaine  (A), a facilité cet accord, qui comprend également l’accès aux faits saillants des équipes nationales masculines et féminines américaines. Les conditions financières n’ont pas été publiées, mais une source proche du dossier a déclaré à la revue Forbes que la valeur de cette entente était dans les sept chiffres par an.

« Nous considérons cela comme une nécessité pour servir notre noyau de fans, qui est principalement composée de gens âgés entre 13 et 34 ans », a déclaré Raphael Poplock, vice-président senior du développement des nouveaux marchés chez Bleacher Report. Il est vrai qu’au sein de cette entreprise, le département B/R Football est l’une des attractions web média de soccer les plus populaires au monde, avec en moyenne 120 millions d’abonnements et 217 millions de vidéos visionnées par mois. De plus, B/R Football compte 20,5 millions d’abonnés sur YouTube, Instagram, Facebook, Twitter et TikTok. « Nous voulons investir et grandir là où nous voyons la plus grande opportunité en matière de sports aux États-Unis; le soccer. » a ajouté Raphael Poplock.

Via Bleacher Report

Cette entente pourrait s’avérer une opportunité d’inclure éventuellement l’obtention d’une portion de la programmation en direct des matchs de la MLS comprenant les accords télévisés de la ligue avec ESPN, Fox et Univision qui arriveront à leurs termes vers la fin de 2022. Les revenus moyens actuels autour de ces accords de diffusion se situent autour de 90 millions de dollars par an, une somme dérisoire par rapport à d’autres ligues sportives professionnelles nord-américaines. S’exprimant lors de l’événement de lancement de la 25e saison de la MLS en février, le commissaire Don Garber a déclaré que la ligue resterait dans le rouge jusqu’à ce que de multiples accords lucratifs avec de nouveaux diffuseurs soient négociés, mais a aussi rappelé le potentiel que représente la diffusion continue en ligne ou le « streaming » dans l’équation.

« Nous irons d’abord vers ESPN, Fox et Univision concernant nos droits de diffusion en direct à la télé, mais cet accord ouvre définitivement la porte à Bleacher Report pour avoir une voix dans la conversation médiatique en lien avec le marché du streaming », a déclaré Seth Bacon, vice-président senior des médias de la MLS à propos des prochaines négociations sur les droits médiatiques de la ligue. « B/R traite le soccer comme un sport avec un potentiel de croissance rapide qui a le vent dans les voiles en Amérique du Nord. » a-t-il ajouté.

Le service de streaming B/R Live de Bleacher Report, qui détient actuellement des droits sur Manchester United et d’autres clubs de Premier League, devrait être intégré à sa principale application B/R d’ici 2022. Bleacher Report est une division d’AT&T Warner Media, acquis par le milliardaire Ted Turner en 2012 pour 175 millions de dollars via son propre réseau de distribution Turner Broadcasting System Inc. Turner a investi 100 millions de dollars supplémentaires en 2016 pour aider à son développement. La société a généré un chiffre d’affaires estimé à 200 millions de dollars en 2019. L’application B/R, qui a dépassé plus de 20 millions de téléchargements, génère la moitié du trafic de l’entreprise. Elle reste gratuite tandis que l’accès à B/R Live commence à 9,99 $ par mois. L’une des propriétés de B/R les plus populaires est son compte « Instagram House of Highlights » qui diffuse des faits saillants sportifs et des segments cocasses. Ce compte Instagram figure parmi les dix plus fréquentés sur les médias sociaux et compte plus de 18 millions d’abonnés.

Avant la finalisation de cet accord, la MLS et B/R avaient procédé à un lancement en douceur sous forme de test lors du tournoi « MLS Is Back » qui s’est déroulé de juillet à la mi-août et qui fut remporté par les Portland Timbers. Pour l’occasion, B/R Football a présenté les faits saillants des matchs et aussi des entrevues avec les joueurs sur son site et ses applications. Les résultats furent concluants puisque juillet 2020 a été le deuxième mois le plus achalandé de B/R Football avec 140 millions d’interactions et des nombres record de fréquentations sur Twitter et Facebook – alimentées par les faits saillants de la MLS.

Via Sporting Kansas City

Le premier produit de la MLS diffusé par B/R Football, depuis la signature de l’entente, fût « The Academy », une série documentaire en cinq parties à accès illimité, similaire au style de la série HBO « Hard Knocks » et commanditée par Audi. Cette série est axée sur l’académie des jeunes du Sporting Kansas City et été diffusée fin août.

En misant sur le « streaming » ou la diffusion en continu via Internet, la MLS met déjà la table pour accroître sa visibilité au niveau médiatique en vue des futurs accords pour les droits TV de 2022. Et Bleacher Report n’est pas le seul joueur dans cette partie.

SEATTLE ET AMAZON PRIME : UN PARTENARIAT DE STREAMING LOCAL

Peu de temps après l’entente entre B/R et la MLS, Amazon Prime Video est devenue la seconde entreprise à plonger dans le paysage du « streaming » en 2020 avec la MLS, plus spécifiquement avec un de ses clubs. En effet, les Seattle Sounders ont annoncé que le service d’abonnement du site Amazon serait le partenaire exclusif de diffusion vidéo sur le marché local de tous les matchs de l’équipe de l’état de Washington.

Via Seattle Sounders FC

Cet accord signifie que les fans des Sounders qui s’abonneront à Amazon Prime, ou qui sont déjà abonnés et qui vivent sur le territoire de diffusion de la ville de Seattle délimité dans l’accord, pourront regarder les matchs de leurs favoris sur les chaînes locales sans avoir besoin d’abonnement à un service de câblodistributeur, ni même d’un adaptateur pour la télévision numérique.

Cet accord pourrait représenter un premier pas afin de faciliter l’accès au contenu de la MLS pour les fans qui croient que les chaînes locales devraient être accessibles aux téléspectateurs conventionnels ou aux personnes ayant définitivement rompu les liens avec la télévision câblée ou « à péage ».

Ce faisant, Amazon Prime a rejoint YouTube TV et Disney+ en tant que principaux diffuseurs en « streaming » qui ont maintenant leurs entrées en MLS. YouTube TV détient les droits exclusifs de télédiffusion locale des matchs de LAFC en plus d’en être l’un des principaux commanditaires, bien qu’il n’y ait aucune alternative de diffusion sur une chaîne télévisée régulière ou câblée.

De son côté, Disney+ – par l’intermédiaire de sa chaîne de sport affiliée ESPN+ – détient les droits de toutes les émissions MLS locales diffusées en dehors du territoire des États-Unis.

À la différence de l’accord entre YouTube TV et LAFC, celui entre Amazon Prime Video et les Sounders s’est fait en partenariat avec les chaines locales de Seattle Q13 FOX (KCPQ-13) et JOEtv (KZJO-22), ce qui signifie que les fans ont maintenant plusieurs options pour accéder aux matchs des Sounders. En outre, cette nouvelle entente permet la diffusion locale des matchs du club à l’ensemble de l’État de Washington, plutôt que de se limiter aux régions environnantes ou aux banlieues de la ville.

Ironie du sort; Seattle avait auparavant un accord avec YouTube TV avant de se tourner vers Amazon Prime. Notons que les Sounders et LAFC représentent actuellement deux des plus grands marchés de la première division de soccer nord-américain. Des clubs comme Atlanta United, l’Inter Miami, Nashville SC, le LA Galaxy et les clubs d’expansion entrants à Austin et Charlotte, pour ne nommer que ceux-là, s’avèrent des profils similaires pouvant être autant de marchés alléchants pour des entreprises œuvrant dans le service de webdiffusion en ligne.

Via LA Soccer Nation

Ce moyen de diffusion a pendant longtemps été vu comme un concurrent néfaste des médias plus traditionnels. La possibilité d’une harmonisation, où le « streaming » serait un complément ou un partenaire de la télévision dans la présentation et la création de contenu foot, avait été négligé par la MLS et le marché du soccer américain depuis quelques années, ce qui a suscité parfois quelques conflits ou grognes des consommateurs. Par exemple, l’accord entre YouTube TV et LAFC en est à sa troisième année, mais son exclusivité ne concerne que la transmission en anglais. Or, le noyau de fans du club est fortement – peut-être même principalement – hispanophone ou latin et c’est la chaîne locale Univision Los Angeles qui diffuse presque tous les matchs locaux de LAFC en espagnol sur son réseau. On est en droit de s’attendre à un meilleur partenariat complémentaire entre le club californien et ses diffuseurs locaux en vue de la prochaine entente.

Autre exemple: D.C. United a récemment tenté de présenter toutes ses matchs exclusivement via un service de « streaming » après avoir signé un accord avec FloSports pour la saison 2019. Ce qui était à l’origine une relation pluriannuelle (avec des options détenues par l’équipe) s’est effondré avant la fin de la première saison au milieu des plaintes des fans concernant le prix et la qualité du flux de diffusion.

Les plaintes des consommateurs ne se limitent d’ailleurs pas qu’au marché de la MLS et du soccer américain. Tout récemment, CBS Sports a irrité les fans de soccer européen basés aux États-Unis en diffusant la reprise des éliminatoires de la Ligue des Champions, jusqu’à la finale, exclusivement sur son service en ligne après l’arrêt de la compétition en raison de la COVID-19, négligeant ainsi un public nombreux habitué à suivre cette compétition uniquement au moyen de leur téléviseur.

Avec Disney+, YouTube TV, maintenant Amazon et Bleacher Report bien présents comme joueurs majeurs dans le marché de diffusion de la MLS, deux questions se posent: 1-Est-ce qu’un service ou une compagnie de « streaming » de grande envergure s’entendra avec d’autres clubs ou avec la ligue pour la présentation intégrale et en direct des matchs? 2-Est-ce que ces ententes arriveront à s’harmoniser avec celles concernant les droits TV pour 2022 afin de maximiser le potentiel de visibilité de la MLS? Voilà un dossier à suivre.  

One Reply to “La MLS mise sur le streaming pour accroître sa diffusion”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s