Mode d’emploi : comment créer le Nashville SC

Alors que tous les regards extérieurs étaient tournés vers l’Inter Miami, David Beckham et toutes les rumeurs autour du club floridien, un autre club a rejoint la MLS en cette année 2020 si particulière. Après un passage éclair en USL, le Nashville SC vient d’intégrer la MLS et a pu se construire étape par étape, pendant que l’Inter Miami a dû tout faire en même temps et procéder à un développement éclair.

La genèse du projet

L’histoire du soccer à Nashville a commencé bien avant l’arrivée d’une équipe en MLS puisque les Nashville Metros ont joué de 1989 à 2012 et, plus récemment, le Nashville FC a évolué en NPSL (National Premier Soccer League, quatrième division) entre 2013 et 2016. Le Nashville FC a la particularité d’avoir été fondé par des fans, à l’image de Manchester United notamment. Ce club avait pour ambition de franchir progressivement les échelons du soccer avec une entrée en USL en 2017 puis une arrivée en NASL à l’horizon 2020. Cependant, en mai 2016, l’USL a accordé une franchise dans la ville du Tennessee à un autre groupe d’investisseurs. Plutôt que de mener une guerre avec eux, le groupe de supporters a préféré intégrer ce nouveau projet, chose rare dans le monde souvent fratricide du soccer américain. Ils ont vendu le nom, le logo et les couleurs de l’équipe en échange d’un pour cent de participation dans la nouvelle équipe et d’un siège avec droit de vote au Conseil d’Administration. Toujours en 2016, mais cette fois-ci en août, un groupe de chefs d’entreprise de Nashville se regroupe avec l’intention de promouvoir le soccer dans le Tennessee. Rapidement, leur dévolu se jette sur la MLS, tout en soutenant le projet du Nashville SC en USL. En janvier 2017, les négociations pour l’entrée en MLS commencent et en mars, John Ingram, un des chefs d’entreprise, achète une part majoritaire dans le Nashville SC. Cet investissement avait pour but de montrer une certaine forme d’unité à Nashville alors que la ville venait d’être retenue parmi les dix finalistes pour entrer en MLS. En août, Mark, Leonard et Zygi Wilf, propriétaires de l’équipe de NFL des Minnesota Vikings, investissent dans le club. En octobre, le groupe dévoile les plans d’un stade à 275 millions de dollars, qui a ensuite été approuvé par la ville le mois suivant. Finalement, le 20 décembre 2017, la MLS attribue une place à Nashville pour la saison 2020. En mai 2018, Ian Ayre, ancien dirigeant du Liverpool FC et du 1860 Munich, est nommé PDG de cette nouvelle franchise.

Photo via Chicago Tribune

La création d’une identité

Contrairement à l’Inter Miami, le Nashville SC existait déjà et évoluait en USL avec un logo, un nom et des couleurs définies. Mais avec l’arrivée de l’équipe en MLS, le club a voulu marquer le coup en créant une nouvelle identité visuelle. C’est l’agence Athletics qui a été chargée de façonner la nouvelle image de la franchise.L’agence a pris en compte la volonté des fans de garder le nom et les couleurs de l’équipe et l’a intégrée dans sa réflexion. C’est ainsi qu’est né le projet “The New Beat”, en référence au passé et au présent musical de la ville de Nashville (ndlr, elle est couramment surnommée « Music City »). En s’inspirant des logos de clubs modernes et en voulant y intégrer des ondes sonores, Athletics a proposé un logo jaune et bleu avec un “N” provoquant des ondes autour de lui. En ce qui concerne les maillots, ils sont plutôt simples et épurés : un maillot domicile jaune avec des bandes bleu foncé et inversement pour le maillot extérieur. Nashville a également voulu se démarquer des autres clubs de MLS en s’inspirant de ce qui peut se faire chez certains clubs européens comme le FC Barcelone, la Juventus ou même l’Olympique Lyonnais. En effet, les Six-Strings se sont associés au groupe de rock Judah & The Lion pour créer l’hymne officiel du club “Never Give Up On You”. Grâce à cet hymne, le club veut renforcer l’attachement à la culture musicale de Nashville.

Photo via Nashville SC

Un stade pour Nashville

Comme une très grande majorité des nouvelles franchises en MLS, Nashville va posséder son propre stade. Prévu à l’horizon 2022, cet écrin moderne sera situé aux Nashville Fairgrounds, un complexe dédié à l’entertainment au sud-est de la ville. Selon ses plans, réalisés par le cabinet Populous (aussi connu pour le Tottenham Hotspur Stadium ou encore le Groupama Stadium de Lyon) il devrait pouvoir accueillir environ 30 000 spectateurs. Il aurait dû être livré dès 2020 mais les travaux ont pris du retard et le budget a connu une hausse de l’ordre de 50 à 70 millions de dollars. Selon Ian Ayre, ce nouveau stade s’intégrera parfaitement dans le paysage urbain et la proximité avec le centre-ville est un réel atout. L’idée, avec ce stade, est également de créer une ambiance propre à Nashville avec de la convivialité et de la musique dans les allées du stade. En attendant, c’est au Nissan Stadium que la nouvelle franchise évolue, stade de près de 70 000 places où évoluent habituellement les Tennessee Titans. Malheureusement, à cause de la pandémie de COVID-19, il reste vide pour l’instant.

Photo via Nashville SC

Attirer des partenaires autour d’une nouvelle franchise

Les partenaires sont extrêmement précieux pour une franchise de MLS et c’est le cas également pour Nashville. Certes, la MLS négocie directement certains accords (dont les droits TV, comme nous le décrivions ici) au niveau national et international et l’équipementier officiel (Adidas) est aussi commun à toutes les franchises. Les clubs doivent cependant trouver deux sponsors maillots, des diffuseurs locaux et d’autres partenaires officiels pour optimiser leur rentabilité. Contrairement à l’Inter Miami, le NSC dispose d’un sponsor maillot avec la banque Renasant. Ce partenariat de quatre ans inclut notamment des contenus vidéos sur les réseaux sociaux. Nashville a aussi réussi à vendre l’espace disponible sur le maillot d’entrainement à une entreprise du domaine médical, à savoir Vanderbilt Health. Là encore, le partenariat court sur plusieurs années. En plus de cela, d’autres partenariats ont été noués avec des entreprises reconnues comme AON, Kellog’s, Captain Morgan, Jack Daniels, Taco Bell, Heineken, Coca Cola, Hyundai et bien d’autres encore. Il restait donc à attirer des télévisions locales et c’est désormais chose faite puisque, dans le Tennessee, les matchs de Nashville sont disponibles sur les chaînes appartenant au Sinclair Broadcast Group en duopole avec Fox (myTV30, CW58 et Fox 17).

Créer une fanbase

Le Nashville SC compte déjà beaucoup de groupes de supporters : The Roadies, The Assembly, The Eastern Foot, Music City Supporters, Music City Heaters et enfin, le premier groupe de supporters de Nashville originaire d’Amérique Latine : La Brigada de Oro. Chacun peut choisir son groupe en fonction de ce qu’il représente mais aussi en fonction des personnes qui le composent. En revanche, l’adhésion à l’un de ces groupes permet de devenir membre de “The Backline”, la tribune dédiée aux fans et, plus généralement, à la véritable l’animation du stade. Pour les autres spectateurs, le club a prévu un « rituel » d’avant-match avec la venue d’un guitariste pour « électriser » le public. Comme tous les clubs de sport au monde, le Nashville SC a été touché par la pandémie de COVID-19, le privant ainsi de supporters en tribunes. Le club a donc dû se tourner vers les réseaux sociaux avec une ligne éditoriale et des visuels bien travaillés, malgré une fanbase plus modeste que celles des clubs plus anciens ou que celle de l’Inter Miami (seulement 150 000 abonnés cumulés sur Facebook, Instagram et Twitter contre plus de 1,2 millions pour la franchise floridienne).

Photo via WKRN.com

Construire une équipe

Bien entendu, le plus gros chantier entrepris par le NSC a été de créer une équipe faite pour jouer en MLS. Même s’il y avait déjà une équipe au Nashville SC pour disputer le championnat d’USL, peu de joueurs sont restés pour évoluer à l’échelon supérieur. En revanche, il en est un qui aura connu l’USL et la MLS : le coach, Gary Smith, au club depuis 2018. C’est un entraîneur expérimenté avec, à son actif, une victoire en MLS Cup en 2010 lorsqu’il était entraîneur des Colorado Rapids.

L’équipe s’est structurée autour de joueurs qui connaissent la MLS, à l’image de Walker Zimmerman, David Accam, Dave Romney ou encore Anibal Godoy. Comme toute nouvelle franchise, Nashville a pu bénéficier de la draft d’expansion afin de pouvoir engager les joueurs non conservés par les autres clubs comme Zarek Valentin, en provenance des Timbers de Portland. Enfin, il restait à recruter des joueurs désignés, pouvant dépasser le plafond salarial imposé. C’est comme cela que des joueurs comme David Villa, Zlatan Ibrahimovic ou, plus récemment, Gonzalo Higuain ont pu évoluer en MLS. Du côté de Nashville, pas de nom ronflant : le premier joueur désigné de l’histoire du club, le milieu offensif allemand Hany Mukhtar, a signé le 27 août 2019 en provenance de Brøndby (Danemark. En septembre, Nashville a annoncé son deuxième joueur désigné en la personne de Randall Leal, un ailier costaricain en provenance de Saprissa qui a également évolué au FC Malinois en Belgique. Enfin, ce n’est qu’en septembre dernier que Nashville a annoncé son troisième joueur désigné. Il s’agit du buteur vénézuelien Jhonder Cadiz, notamment passé par Dijon (22 matchs, trois buts et trois passes décisives).

Vous l’aurez compris, il ne faut pas comparer Nashville et l’Inter Miami même si les deux clubs ont débuté en même temps, leurs stratégies n’étant pas les mêmes. Le NSC est un club plus convivial avec une image très ancrée localement alors que Miami est un club qui se veut international (comme son nom l’indique) et qui bénéficie d’une bien plus grande résonance médiatique grâce à David Beckham, Blaise Matuidi et, depuis peu, Gonzalo Higuain. Même si, actuellement, c’est Nashville qui est devant au classement, on ne peut pas se fier à cette saison si particulière pour émettre un avis sur la meilleure stratégie et il faudra plusieurs années pour avoir un recul suffisant pour juger les efforts mis en œuvre par ces deux franchises.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s