La nouvelle vie de Michele Paolucci à Winnipeg

Joueur du Valour FC en 2019, l’Italien Michele Paolucci a décidé de rester dans la ville de Winnipeg, dans la province du Manitoba, pour intégrer la nouvelle équipe de USL League 2 (quatrième division américaine), le FC Manitoba. Débordant d’ambition, il s’est confié à Culture Soccer sur sa carrière, son passage en Première ligue canadienne (CanPL) et sur l’avenir du FC Manitoba.

Via Instagram Michele Paolucci

Lorsque l’on suit le parcours de Paolucci, riche de plus de 350 matchs professionnels et de quelques sélections dans les équipes de jeunes italiennes (U-16, U-17, U-18 et U-21), rien ne le destinait à terminer sa carrière à Winnipeg, ville située en plein centre du Canada. Formé à la Juventus de Turin, Paolucci a intégré le club italien en 2000, dans la catégorie « Giovanissimi ». Des joueurs qu’il a côtoyés, deux l’ont particulièrement marqué : Sebastien Giovinco et Claudio Marchisio. « Je les connais bien! Nous avons joué ensemble, nous avons gagné ensemble, nous avons passé beaucoup de temps ensemble! Ils ont eu une carrière fantastique. Ils ont confirmé ce que nous pouvions observer à l’époque, ils avaient des aptitudes particulières! » Après avoir joué dans plusieurs clubs italiens (Palerme, Sienne, Catane, Udinese, Atalanta), Paolucci fait un saut en Roumanie en 2016 dans une expérience qu’il a trouvé particulière ; « ce fut ma première expérience hors du pays, j’étais curieux. Évidemment, le niveau de la ligue et de l’organisation était incomparable avec ce que j’avais connu en Italie. » Son ultime passage en Europe est du côté de Malte, avant de signer en 2019 au Valour FC en milieu de saison, alors que les contacts avaient commencé plus tôt ; « un agent japonais que je connaissais m’a contacté pour m’offrir un contrat. Le premier contact s’est fait au début du mois de juin 2019 mais nous n’avons pas pu nous entendre. En juillet 2019, une seconde offre a été faite et nous nous sommes entendus. » Heureusement pour lui, il a pu se garder en forme après la fin de saison européenne car ses débuts n’ont pas tardé. « Pour moi, ce n’était pas évident, notre saison en Europe s’était terminée en mai. Je suis arrivé à Winnipeg et après une seule semaine d’entraînement, j’ai joué. Heureusement, je prends soin de mon corps. Je n’étais pas aussi en forme que les autres joueurs qui avaient joué la moitié de la saison, mais avec mon expérience et l’entraînement que j’ai pu maintenir après la saison, j’ai pu jouer immédiatement. Ce n’est pas facile d’être prêt sans présaison et jouer immédiatement des matchs professionnels et ce, dans n’importe quelle ligue. » Malgré une courte expérience en CanPL, Paolucci est optimiste quant à l’avenir de la ligue. « Évidemment, il s’agit d’une jeune ligue, qui grandit petit à petit. Je suis sûr que plus le temps passe, plus la ligue sera organisée. »

Via Instagram Michele Paolucci

À la fin de la saison 2019, Paolucci a été approché par la famille Garcea. Cette famille de descendance italienne lui a facilité son intégration dans la ville alors qu’il lui arrive de communiquer en italien avec eux. La famille Garcea a fondé le FC Manitoba pour intégrer la USL League 2, en acquérant le WSA Winnipeg. « J’ai d’excellentes relations avec John Garcea, le propriétaire de l’équipe (FC Manitoba) et son fils Enrique. Dès que je suis arrivé, nous avons tissé de bons liens et sommes devenus de bons amis. (…) John, le proprio, m’a appelé et je ne pouvais dire non à cette opportunité. » Dans ce nouveau club, Michele Paolucci commencera sa reconversion dans le domaine du soccer de la meilleure des façons puisqu’il intègre l’équipe de direction en même temps que l’effectif sur le terrain. « John m’a demandé d’être joueur. Je suis capitaine, ce qui représente une satisfaction et une responsabilité additionnelle. Parallèlement, j’aide l’équipe dans la gestion. Après 20 ans de carrière, j’ai une grande expérience qui leur servira. »

Malheureusement pour le FC Manitoba, la USL League 2 a annulé sa saison 2020 dès le mois d’avril. En raison de l’interdiction de traverser les frontières avec les États-Unis, le FC Manitoba a dû se contenter de matchs amicaux contre des équipes locales. Quoi de mieux que de jouer contre le champion de la Manitoba Major Soccer League, Ital-Inter, également propriété de la famille Garcea. Ce match, qui fut célébré en grand, a été l’occasion à Paolucci d’ouvrir son compteur. Par la suite, FC Manitoba a affronté d’autres clubs de la province. Paolucci garde tout de même des objectifs sportifs intéressants pour 2021 « Notre plan est de construire une équipe compétitive et viser la première place. Nous serions enchantés d’atteindre les play-offs et de viser la finale en USL League 2. »

Via Instagram Michele Paolucci

Malgré une année 2020 difficile dans le domaine sportif, le club est ambitieux et reste tourné vers l’avenir, sur et en dehors du terrain ; « nous voulons maintenant préparer la prochaine saison et être compétitifs. Pour y arriver, suite à ma suggestion, le propriétaire et Henrique Garcea, le directeur général, ont décidé de signer un entraîneur européen qui viendra nous aider en avril prochain lorsque notre présaison débutera. Notre projet, notre vision, est de construire une équipe qui est issue d’une organisation canadienne mais avec la passion et l’environnement italiens. Quelque chose de professionnel, en y impliquant l’académie. Nous voulons donner une chance aux jeunes joueurs d’atteindre des ligues plus importantes comme la MLS. Nous savons que la MLS suit la USL, ligue dans laquelle nous allons participer (USL League 2). Avec mes contacts et mes connaissances, nous avons également un canal privilégié permettant aux joueurs d’aller en Europe. » L’acquisition du FC Manitoba a également pour objectif d’offrir une voie de formation unique au Manitoba, de l’académie à la USL League 2. « Nous construisons une structure qui aidera les joueurs à atteindre le plus haut niveau. Nous avons des relations avec Ital-Inter et une académie qui appartient à Henrique Garcea. Nous voulons construire une connexion solide entre tous les éléments de Garcea Group dans le domaine du soccer. Nous voulons que les joueurs suivent cette voie, de 5 à 6 ans jusqu’au niveau professionnel, en étant toujours dans la structure. Ça nous donne la possibilité de forger un état d’esprit et une ambiance tout en les préparant à devenir professionnels. » L’Académie 1vs1 Futbol Dream, qui fait partie des fournisseurs de soccer de qualité selon le programme de reconnaissance des clubs de l’Association canadienne de soccer, offre actuellement une formation de choix pour les jeunes joueurs de la région qui se dirigent par la suite chez Ital-Inter.

Grâce aux partenariats avec l’Académie 1vs1 Futbol Dream et le club Ital-inter, FC Manitoba devient un acteur de premier plan dans le développement des joueurs de soccer au Manitoba. Malgré les ambitions, il n’est pas question de viser la CanPL où le Valour FC est déjà le club local. La ligue canadienne pourrait tout de même servir de destination pour les joueurs du FC Manitoba qui auraient l’ambition de devenir professionnels. Quant à une éventuelle deuxième division canadienne, Paolucci ne préfère pas s’avancer et se concentre sur les performances à venir en USL League 2. « Évidemment, nous sommes fiers de jouer dans la USL League 2 car c’est excitant de jouer dans un grand territoire comme les États-Unis. C’est notre situation actuelle mais nous ne pouvons exclure aucun scénario. (…) Nous allons tenter de prendre les meilleures décisions pour que nos fans soient fiers de nous. »

Malgré cette année difficile pour le soccer canadien, Paolucci est optimiste sur l’avenir de notre soccer. Il adresse même un message aux jeunes joueurs canadiens ; « J’espère que chaque personne qui joue au soccer dans ce pays sera capable de croire en son rêve. Le plus important est d’être en mesure de faire des sacrifices pour y arriver. J’espère que cette nouvelle génération sera capable d’atteindre le niveau professionnel et de suivre ses rêves. Restez humbles, travaillez fort et garder votre amour pour ce sport, qui est à mon avis le plus beau sport du monde. C’est mon souhait pour le soccer canadien! » Il invite également les fans de soccer canadien à suivre les aventures du FC Manitoba dans les prochains mois. « Soyez curieux à propos du FC Manitoba. Quelque chose de nouveau et de très intéressant est né dans cette province canadienne. J’ai l’espoir et la certitude que dans un futur proche, vous entendrez souvent parler de nous car nous essayons de faire beaucoup de choses de la meilleure des façons. » Nous sommes donc en droit d’espérer des annonces du côté du FC Manitoba dans les prochains mois. Cette équipe au projet ambitieux pourrait devenir un incontournable dans la formation de joueurs canadiens. Nous aurons le plaisir de suivre les aventures du FC Manitoba sur Culture Soccer!

2 Replies to “La nouvelle vie de Michele Paolucci à Winnipeg”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s