Columbus Crew vs Seattle Sounders : La MLS Cup 2020 vue par Yoann Damet (FC Cincinnati)

Avant la MLS Cup, qui clôturera cette saison 2020 si particulière de Major League Soccer samedi soir (20h30 au Canada, 2h30 du matin en Europe), l’entraîneur assistant du FC Cincinnati, le Français Yoann Damet, nous donne son analyse de cette 25ème finale.

Yoann Damet (Photo via Caviar Magazine)

Antoine Latran : Après la finale de la Conférence Est, entre le Columbus Crew et le New England Revolution, je lisais les commentaires d’un journaliste de MLSsoccer.com qui disait que c’était plus une défaite des Revs qu’une victoire du Crew. Est-ce que toi, cette équipe de Columbus t’impressionne ?

Yoann Damet : Columbus depuis le début de saison fait partie des favoris, une équipe composée d’un effectif de qualité et qui possède une certaine stabilité depuis quelques années. Elle faisait partie des franchises que je voyais prétendre au titre et c’est une équipe qui a montré pas mal de régularité tout au long de la saison régulière. Elle a répondu présent lors des premiers matchs de playoffs donc c’est une formation avec du potentiel, qui a montré qu’elle pouvait être performante et constante tout au long de la saison, il y a pas de secret, c’est pour ça qu’elle est en finale !

AL : Le milieu de terrain composé de Darlington Nagbe, Artur et Lucas Zelarayan est l’élément moteur entre la défense de fer du Crew et les éléments offensifs. Qu’est ce qui en fait un milieu si performant ?

YD : Le milieu de terrain Artur-Nagbe-Zelarayan est vraiment complémentaire et intéressant. Ces joueurs de cette qualité, il faut toujours s’assurer qu’ils s’accordent les uns avec les autres et c’est vrai que ces joueurs-là ont trouvé une certaine stabilité à Columbus. Ils ont montré qu’ils étaient complémentaires, d’ailleurs, c’est pas pour rien que le Crew a eu une période un peu plus difficile pendant l’absence de Nagbe [blessé] en enchainant quelques résultats plutôt négatifs. C’est vrai qu’Artur apporte de la stabilité au jeu, Nagbe lui a cette capacité à accélérer, à jouer sous pression, il a d’énormes qualités dans ce registre-là et je pense que c’est un joueur qui fait la différence dans le système et l’animation de Columbus. Et puis il y a Zelarayan, qui a trouvé son rythme de croisière dans la ligue, un joueur très bon entre les lignes, capable de faire la différence, de trouver des passes pour mettre ses coéquipiers qui sont devants dans des positions de finition, mais également capable de finir lui-même. Donc c’est un milieu intéressant et complémentaire qu’il va falloir gérer pour Seattle, soit en essayant de les priver du ballon, soit en les éloignant de leurs zones préférentielles en conditionnant le milieu. En tous cas Brian Schmetzer devra décider quelle option utiliser s’il veut gérer leur excellents milieux de terrain.

Lire Aussi: Darlington Nagbe peut-il emmener Columbus vers la MLS Cup ?

Lucas Zelarayan (Photo via Stoppage Time)

AL : Quel profil de défenseur et quelle tactique marche contre un joueur qui bouge beaucoup comme Gyasi Zardes, qui est rapide, aime la profondeur mais sait aussi décrocher pour ré-orienter le jeu ?

YD : Zardes c’est un attaquant très complet, capable de décrocher entre les lignes et s’insérer dans le jeu pour le réorienter, ou de s’appuyer sur les joueurs en soutien pour rester en possession. Bien évidemment c’est aussi un joueur de profondeur, qui prend les espaces et qui a une grosse présence dans la surface, donc il faudra faire attention à lui, à ses courses et à contrôler la profondeur. Columbus a également d’autres joueurs capables de faire la différence et c’est ça qui est important en finale, ces joueurs-là doivent être maîtrisés. En ce qui concerne Zardes, il faudra faire attention à lui dans la surface, il aime bien être servi au premier poteau avec le ballon à ras du sol, ou dans les airs au second. C’est un joueur qui a montré qu’il pouvait être efficace. Il peut également être passeur grâce à ses courses dans le dos de la défense, il peut se retrouver dans des positions excentrées et trouver des joueurs qui font des courses dans la surface, que ce soit les [ailiers] excentrés ou les milieux de terrains qui viennent s’insérer, notamment Zelarayan. Il faudra donc faire attention à Zardes mais également aux joueurs de couloir.

Lire Aussi: De Hawthorne au Crew, le long chemin de Gyasi Zardes

AL : Quels sont les dangers du côté de Seattle, qu’est ce qui l’a rendu si efficace sur ces derniers matchs ?

YD : Seattle est également une équipe de qualité qui a montré lors des précédents matchs qu’elle s’appuyait sur un XI très souvent similaire, avec beaucoup d’automatismes mais aussi des atouts offensifs intéressants, que ce soit Nicolas Lodeiro, Raul Ruidiaz, Jordan Morris… Ils l’ont montré récemment contre Minnesota, c’est une équipe qui peut s’appuyer sur ses atouts. Ça va être intéressant de voir les rapports de force entre Seattle et Columbus et l’approche qui sera prise par les Sounders, qui se déplacent. En MLS les déplacements sont toujours spéciaux, ça complique vraiment la tâche, donc je suis curieux et intéressé de voir l’approche que Brian Schmetzer va adopter. En tous cas, c’est certain pour Columbus, il faudra rester attentif au secteur offensif de Seattle, parce qu’il n’y a pas qu’un seul et unique joueur qui est capable de faire la différence ! Il faudra être solide défensivement, peut-être que pour Columbus ça veut dire rester dans leur bloc médian voire un peu plus bas, dépendamment de la dynamique du match et voir comment ça s’équilibre au cours des 90 minutes.

AL : Est-ce que finalement chez les Sounders c’est surtout l’expérience qui les fait passer de match en match, même quand ils semblent être en difficulté ?

YD : Seattle c’est une équipe qui est souvent présente en finale, c’est leur quatrième finale en cinq saisons, c’est un vrai témoignage de leur constance et du projet mis en place. L’équipe a engrangé de l’expérience avec les années et lors de ces matchs décisifs, ça fait souvent la différence, ça apporte une grosse plus value aux équipes. Je pense qu’en termes de préparation, ça leur apporte une certaine sérénité d’avoir déjà gagné à ce niveau-là. Ce sera aussi un match intéressant en ce qui concerne Columbus, puisqu’ils ont un coach qui a gagné la MLS Cup il n’y a pas si longtemps avec Portland. Caleb Porter a l’expérience de ces rendez-vous et j’imagine qu’on va assister à un match où Columbus va faire du Columbus. Avec un 4 – 4 – 2 en phase défensive, dans un bloc médian capable de défendre un peu plus haut à certains moments et qui va décider de repartir de derrière et d’avoir la possession, surtout à domicile, tout en s’appuyant sur leur milieu de terrain comme on en parlait plus tôt. Ils ont également des atouts offensifs donc ce sera un rapport d’opposition assez équilibré, un match intéressant à regarder et analyser pour voir les choix que feront Schmetzer et Porter. C’est vrai qu’on va observer deux équipes qui montrent de la constance en termes de style de jeu et dans leur identité, donc on va trouver des équipes qui souhaitent maintenir leur identité en finale. Le premier but sera sûrement déterminant et décidera du vainqueur de la MLS Cup.

Lire Aussi : Brian Schmetzer, l’Incarnation de Seattle

Nicolas Lodeiro (Sounders at Heart)

AL : Ce sera la dernière finale jouée au Mapfre Stadium, puisque Columbus devrait avoir son nouveau stade l’année prochaine. Quel souvenir, en tant que membre du staff de l’équipe rivale, Cincinnati, tu gardes de ce stade ?

YD : Le Mapfre stadium, c’est un stade dans lequel je n’ai pas beaucoup joué, seulement deux fois dans les deux dernières saisons. Il faut savoir qu’étant rentré en MLS seulement l’année passée, nous n’avons pas eu beaucoup de match face à Columbus. C’est tout de même un stade historique en Amérique du Nord, le premier spécifique au soccer aux Etats-Unis et ils auront la chance de tourner une page ce weekend et pour ça, rien de plus beau que de le faire en finale. Ils auront la chance de, comme nous, jouer dans un stade tout neuf à partir de 2021 et ça montre que la ligue continue de se développer, que ce soit au niveau des structures, au niveau des équipes et au niveau du jeu. La MLS continue à grandir et c’est positif.

AL : Ton pronostic pour le match ?

YD : Je dirai 1 à 0 pour Seattle dans un match qui sera ardemment disputé, et puis je pense que l’expérience va peser dans la balance pour Seattle et qu’ils feront l’exploit de gagner la coupe deux saisons de suite ! 

Lire Aussi : Seattle, la Franchise Modèle

Le Mapfre Stadium qui accueillera la finale ! (Photo via Columbus Crew SC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s