Gabriel Heinze, marque du renouveau des Five Stripes

Cette saison 2021 pourrait bien être l’année du renouveau pour Atlanta United. En effet, Gabriel Heinze, entraîneur aux idées bien définies avec un modèle de jeu attrayant, se joint aux Five Stripes. Aucun hasard dans cette nomination : c’est une suite logique par rapport à ses prédécesseurs au club et à son ascension personnelle vers l’Europe. Le mariage semble parfait.

Ecoutez également notre dernier podcast sur Atlanta United !

Tata Martino avec Miguel Almiron (Photo via Marca)

Des débuts idylliques avec Tata Martino…

La franchise de l’État de Géorgie, arrivée en Major League Soccer en 2017, a connu un début d’aventure presque parfait. Entraînée par Tata Martino pour sa saison inaugurale, un entraîneur argentin expérimenté ayant entraîné auparavant le FC Barcelone ou encore les sélections paraguayenne et argentine, il est actuellement le sélectionneur du Mexique. Pour sa première saison en MLS, la franchise termine 4ème de la conférence Est et est éliminée par le Columbus Crew aux tirs au but (0-0, t.a.b. 1-3) dès le premier tour des playoffs de la MLS Cup.

La saison suivante est exceptionnelle : champion de l’Est, champion de MLS, des records à tout-va : plus grand nombre de buts inscrits en une saison (70), plus grande affluence durant un match (contre les Portland Timbers – 73019 spectateurs), meilleur buteur sur une saison (Josef Martinez – 35 buts) mais aussi la présence de quatre joueurs d’Atlanta United dans l’équipe-type de la saison; Miguel Almirón, Franco Escobar, Leandro Gonzalez Pirez et Josef Martinez. D’ailleurs, cette saison a notamment été , sur un plan personnel, celle de Josef Martinez. En effet, le Vénézuélien a battu de nombreux records tout en remportant les titres de MVP de la MLS, MVP de la MLS Cup, MVP du All-Star Game et même le titre de MLS Golden Boot… Rien ne lui résiste.

La franchise du sud-est des États-Unis parvient donc à remporter la MLS Cup dès sa seconde saison grâce à une victoire 2-0 sur les Timbers de Portand (Josef Martinez et Franco Escobar sont les buteurs), bien emmenée pour une deuxième année consécutive par Tata Martino, élu meilleur entraîneur de MLS cette saison-là.

Ces deux saisons ont permis de mettre en avant des talents comme Miguel Almirón, transféré pour 24 millions d’euros à Newcaslte United (Premier League anglaise), un transfert record pour un joueur quittant la MLS vers l’Europe. Il sera suivi par Héctor Villalba, Darlington Nagbe, Leandro Gonzalez Pirez ou même Julian Gressel dans les mois qui suivront. Des joueurs qui ont beaucoup compté durant les deux premières saisons et difficilement remplaçables sans perdre en qualité. Autre perte et pas des moindres, celle de son entraîneur Tata Martino, qui s’en va avec un bilan positif (42V – 17N – 19D, une moyenne de 1,88 points par match) : cette décision de ne pas reconduire son contrat était la sienne. Le coach argentin termine donc son aventure en MLS avec une victoire en MLS Cup et s’en va pour un nouveau défi : être le sélectionneur du Mexique.

Lire aussi : Almiron parti, quel futur pour Atlanta ?

Frank de Boer avec Florentin Pogba (Photo via Toronto Star)

… Puis une aventure compliquée avec Frank de Boer.

Après le départ de Tata Martino, c’est Frank de Boer qui lui succède. Le technicien néerlandais était resté sur des bilans mitigés dans ses clubs passés. Tout d’abord à Crystal Palace en 2017, où il est limogé après seulement cinq matchs (4 défaites pour 1 victoire). Son passage à l’Inter Milan la saison d’avant ne restera pas dans les annales non plus : limogé après 13 matchs (6 défaites, 2 nuls pour 5 victoires) dans un championnat où il est censé jouer le haut du tableau. Là où Frank de Boer s’en est plutôt bien sorti, c’est en Eredivise (première division néerlandaise). En effet, avant ces deux échecs, il avait pris les commandes de l’Ajax Amsterdam en 2010, son club de cœur, où il a joué 11 saisons entre 1988 et 1999. Il dirigera l’Ajax pendant six saisons avec un bilan honorable (159 victoires, 57 nuls et 47 défaites). La question que l’on peut alors se poser, en analysant le passé du coach néerlandais, est la suivante : est-ce la patte du technicien, les joueurs ou le championnat plutôt faible des Pays-Bas qui ferait de son passage à l’Ajax presque une anomalie ?

Un début de réponse sera donné durant les deux saisons de Frank de Boer à Atlanta United : malgré une première saison où Atlanta termine 2ème à l’Est puis échoue en finale de conférence contre Toronto, la seconde fut loin d’être satisfaisante pour les Five Stripes. Avec un bilan de 31 victoires, 5 nuls et 19 défaites, c’est la seule équipe à ne pas avoir marqué lors du tournoi MLS is Back et une 12ème place en 2020 ne lui a pas permis de se qualifier pour les play-offs (la seule fois de l’histoire de la franchise). Frank de Boer ne réussit donc pas sa seconde saison sur le banc d’Atlanta United. La blessure grave de Josef Martinez (déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit) le 1er mars 2020 contre Nashville, soit dès le début de la saison, n’a pas non plus aidé l’équipe, déjà en mal dans le jeu.

En effet, le système hybride ainsi que le style de jeu offensif et agressif mis en place par le technicien néerlandais pourraient correspondre à la ligue nord-américaine et semblait aller dans la direction du club, dans la continuité de ce qu’a proposé Martino avant lui. Il y a eu plusieurs failles dans son management : le jeu sur les côtés est très important pour de Boer mais les Five Stripes ont malheureusement pêché à ce niveau-là, par le manque de qualité tactique des pistons et du volume de jeu de ceux-ci. Pourtant Tata Martino était également adepte de plusieurs formations, avec des systèmes hybrides pouvant changer en cours de match voire en cours d’action. Les deux coachs sont assez similaires dans leur approche tactique malgré quelques différences marquantes (le choix de Frank de Boer semble donc correspondre à la philosophie de la franchise de Géorgie, puisqu’il  adore faire éclore des jeunes joueurs, stratégie qu’a mise en place Atlanta depuis sa création). Le style de pressing était meilleur avec le coach argentin, une pression faite uniquement quand les ailiers sont isolés. Celui de Frank de Boer était trop intense avec des joueurs qui pressaient dans tous les sens : un pressing trop rapide et trop désorganisé. Les joueurs ont souvent fini leurs matchs complétement épuisés et c’est fort logiquement que le technicien néerlandais et la franchise décident d’arrêter leur collaboration un an et demi après l’arrivée de celui-ci. C’est Stephen Glass, jusque-là entraîneur de la réserve en USL, qui assurera l’intérim jusqu’à la fin de la saison 2020, avant la nomination de Gabriel Heinze, futur coach des Five Stripes.

Gaby Heinze avec le Velez Sarsfield (Photo via Football.fr)

Gabriel Heinze, comme une évidence

Le coach argentin de 42 ans a signé, en fin d’année 2020, un contrat avec Atlanta United après des passages couronnés de succès en Argentine, à Godoy Cruz, Argentinos Juniors et Vélez Sarsfield. Ce qui frappe chez cet entraîneur, c’est sa façon de penser et de voir le football. C’est un ancien joueur professionnel, passé par le PSG, l’OM, Manchester United, le Real Madrid et quelques passages en Italie, Argentine et Portugal. Il a côtoyé les meilleurs entraîneurs et les meilleurs joueurs du football mondial (Sir Alex Ferguson, Ronaldinho, Luis Fernandez, Ryan Giggs, Mauricio Pochettino, Vahid Halilhodzic, Totti, Lionel Messi entre autres). Mais un entraîneur a marqué l’argentin à vie: Marcelo Bielsa. Alors que Heinze brille avec le PSG de Ronaldinho en 2003, il éveille l’intérêt d’El Loco qui le sélectionna avec l’Argentine en 2003 pour la première fois de sa carrière. Il se retrouve, un an après, médaillé d’or aux Jeux Olympiques d’Athènes et finaliste de la Copa America. Il est à chaque fois titulaire et indispensable dans le onze du sélectionneur. Gabriel Heinze est un fan inconditionnel de la perception qu’a Marcelo Bielsa qui essaie  toujours de proposer un jeu attrayant, offensif, fait de pressing haut, un football presque total, un football protagoniste. Sous le sourire charmeur de Heinze se cache un homme très intelligent, qui sait prendre les bonnes informations et les utiliser à bon escient. Il comprend que le football se joue d’homme à homme mais qu’il peut se gagner également en coulisses, par la tactique. 

Marcelo Bielsa et Gaby Heinze aux Jeux Olympiques de 2004 (Photo via China Daily)

Marcelo Bielsa comme exemple…

Le futur entraîneur des Five Stripes s’inspire de Marcelo Bielsa et retient tout ce qui lui semble honnête et juste : un respect envers le corps arbitral sans se victimiser, une posture éloignée des médias sans les repousser, il laisse une certaine distance avec ses fans et ses collaborateurs – toujours dans le respect, l’honnêteté et la simplicité. Il a aussi cette intransigeance que possède également Marcelo Bielsa : des systèmes de jeu par dizaines où l’on retrouve des circuits préférentiels par centaines et où les solutions pour passer de la défense à l’attaque sont infinies mais toujours calculées. Intransigeant et méticuleux, il fait attention à tous les détails comme : la hauteur de la pelouse d’entraînement, l’heure du coucher et du réveil de ses joueurs, le poids de ceux-ci qui est calculé quotidiennement, Gabriel Heinze affiche cette même attention aux détails qu’El Loco. « Gaby » s’inspire également d’un autre disciple de Bielsa, qui a une vision du jeu tout aussi poussée : l’entraîneur espagnol de Barcelone, Pep Guardiola.

… Et d’autres.

Du fruit de ses différentes rencontres, Gabriel Heinze retient toujours ce qui lui semble être intéressant : dans cette optique, l’Argentin a entretenu un long parcours d’apprentissage, notamment sur la fin de sa carrière de joueur. Lors de la saison 2012/2013, Gaby joue à l’AS Roma sous les ordres de Luis Enrique, ancien entraîneur à La Masia et du FC Barcelone B. Celui-ci a appris auprès de Guardiola et il est adepte du jeu de position, un football plaisant et toujours calculé. Après une saison en Italie, il décide de terminer sa carrière dans son pays natal  à Newell’s Old Boys. Comme le destin est bien fait, il sera sous les ordres de Tata Martino pour sa dernière saison de footballeur. Martino est un ambassadeur de la philosophie du football total et Heinze va une nouvelle fois énormément apprendre aux côtés du technicien avec lequel ils seront champions à la surprise générale, pas moins démérité pour autant. Il prend alors sa retraite de joueur, finissant sur ce qu’il y a de plus beau à ses yeux :champion national dans son pays. Quelques mois après, une autre rencontre va complétement le chambouler :celle avec Juan Manuel Lillo.

L’Espagnol vient alors en Argentine faire une conférence sur sa vision du football et ses idées, celles que partagent Pep Guardiola, Tata Martino ou encore Luis Enrique. Juan Manuel Lillo est un professeur, entre philosophie et football. Il a plusieurs obsessions dans sa manière de voir le football : son équipe doit toujours avoir la balle, construire ses actions, effectuer un pressing haut sur le terrain ; l’importance de la tactique encore et toujours. Lillo et Heinze se sont donc rencontrés lors d’une conférence et cela a confirmé ce que Gabriel Heinze pensait : il est fait pour entraîner, transmettre ses idées et sa passion.

Juan Manuel Lillo est aujourd’hui adjoint de son ami et ancien élève Pep Guardiola à Manchester City.

À la conquête de la Major League Soccer.

C’est donc après des passages couronnés de succès que Gabriel Heinze atterrit à Atlanta United en cet hiver 2020-2021. Il arrive après une saison compliquée pour la franchise géorgienne, mais nul doute qu’il réussira à créer de l’émotion chez les fans de la Major League Soccer cette année et espérons pour les Five Stripes que les résultats suivent. En effet, ce défi est de taille pour Gabriel Heinze, une aventure qui peut-être une étape pour lui avant d’atteindre l’Europe et il aura à cœur de montrer tous ses talents de manager et de fin tacticien.

Atlanta United sera donc à suivre de très près en cette saison 2021 qui débutera le 3 avril prochain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s