L’avènement d’une nouvelle ligue : La BC League 1

Une nouvelle ligue semi-professionnelle viendra s’ajouter sous peu à la pyramide du soccer canadien. La BC League One (BCL1) de la Colombie-Britannique, dans l’Ouest canadien, deviendra la troisième ligue de Division III au pays, au côté de la Première Ligue de Soccer du Québec (PLSQ) ainsi que de la League 1 Ontario (L1O), sous la Première Ligue Canadienne (CanPL). Cette ligue comblera ce fossé qui perdure entre le soccer amateur et les ligues professionnelles en y offrant un environnement de haute performance pour les meilleurs jeunes joueurs de la province qui pourrait les mener éventuellement vers l’équipe nationale.

Selon le Manuel d’Opération de la ligue, le coût opérationnel minimum pour y exploiter un club serait fixé à 60 000$ par année et tous les clubs seront tenus de rencontrer les standards technique, financiers et opérationnels fixés par BC Soccer, l’association qui régit le soccer dans la province de Colombie-Britannique. Les stades devront avoir une capacité qui se situe entre 400 et 600 spectateurs. Les clubs devront avoir un minimum de six joueurs U23 comme titulaire et ne pourront pas excéder la limite de joueurs professionnels qui sera fixé à six par équipes, dont le salaire ne pourra pas dépasser la somme de 5 000$. Un maximum de trois joueurs non canadiens sera permis pour les clubs de BCL1. La saison régulière se déroulera de mai à juillet exclusivement et y inclura une coupe de la ligue, même si on manque pour le moment d’information sur celle-ci. L’intention est que la nouvelle ligue puisse participer au Championnat Canadien (la coupe nationale) pour y affronter les clubs de la L1O, PLSQ, CanPL et MLS.

Ce document décrit la stratégie marketing de la ligue ainsi que sa vision à long terme. BC Soccer souligne son partenariat avec CSB (Canadian Soccer Business) et la CanPL dont la venue a transformé le paysage du soccer canadien. En créant la BCL1, BC Soccer aspire à devenir un acteur important dans la mission que s’est donnée la CanPL d’offrir une avenue aux joueurs désirant accéder au plus haut niveau professionnel tout en agrandissant le bassin national. D’ailleurs, BC Soccer souligne l’acquisition de la Ligue 1 Ontario par CSB comme démontrant l’importance accordé au développement des joueurs dans les divisions inférieures afin d’alimenter le CanPL. Selon BC Soccer, CSB a comme objectif de répéter cette approche à travers le pays, ce qui sous-entend que la BCL1 pourrait leur être éventuellement vendue. 

La nouvelle ligue souhaite la création de nouveaux clubs qui représenteront leur communauté, situés e dans un bassin de population acceptable. Les installations devront pouvoir accommoder la diffusion de matchs et avoir la capacité d’accueillir des franchises CanPL et MLS, pour éviter que les clubs soient obligés de jouer dans un autre stade, ce qui les aideront à solidifier et renforcer leur base de partisans. L’approche préconisée par BC Soccer pour les noms de clubs s’inspire de l’approche de la CanPL, dont les appellations de franchises ne sont pas nécessairement spécifiques à leur emplacement géographique mais plutôt basée sur l’identité et l’historique de la communauté. Cela faciliterait le déménagement de clubs si nécessaire après une période de temps raisonnable. Les clubs devront obtenir l’approbation finale de la ligue sur toutes les décisions de « branding » des clubs individuels. Le document mentionne que le soutien de la CanPL et de CSB pourrait devenir nécessaire ce qui porte à croire que le partenariat entre les deux organismes est déjà à un stade avancé.

La ligue se dit ouverte mais prudente à la participation de clubs professionnels dans sa division qui pourrait provenir de la CanPL et MLS. Soulignant que des clubs « réserves » ne pourraient pas participer au Championnat Canadien, la ligue n’acceptera pas les mentions « Réserve » ou « U23 » dans le nom des clubs, dans le but d’être cohérente avec l’approche identitaire du reste de la ligue. Si par exemple, les Whitecaps de Vancouver ou Pacific FC souhaitaient établir un club U23 dans la vallée d’Okanagan, le nom et l’identité du club doit représenter la communauté de la vallée et non l’île ou la ville de Vancouver.

Lire Aussi : Des Académies pour Développer le Soccer au Canada?

BC Soccer souligne la contribution du réseau USL qui a donné l’opportunité à des clubs de Colombie-Britannique tel que l’équipe U23 des Whitecaps de Vancouver de pouvoir performer dans un environnement professionnel. Cependant, elle souligne également les impacts négatifs d’être contraint à participer dans une ligue américaine tel que la logistique, les coûts de déplacements ainsi que l’incapacité de participer au Championnat Canadien.  A la suite de discussions avec Soccer Canada, BC Soccer mentionne que la FIFA tente d’amener les confédérations à ne pas supporter les ligues transfrontalières et qu’éventuellement, cela entraînera des problèmes de sanction. Il est important de souligner que la création de la League 1 Ontario avait forcé le retrait de tous les clubs ontariens du réseau USL (PDL à l’époque) sauf pour le Chill de Thunder Bay, pour des raisons géographiques.

Les Highlanders de Victoria ont quitté la USL League 2 pour se joindre à la Pacific Coast Soccer League (PCSL) en attendant le lancement de la BCL1, tandis que la USL League 2 a annulé sa saison 2020, affectant le club TSS Rovers. Il est fort probable que le TSS Rovers basé à Burnaby et les Highlanders de Victoria sur l’île de Vancouver soient au rendez-vous pour la saison inaugurale de la BCL1.

Altitude FC

Dans une lettre adressée à la ville de North Vancouver, un représentant du conseil d’administration composé de la Faly Academy Soccer et d’un groupe d’investisseurs locaux a demandé une audience pour y présenter leur nouveau club qui portera le nom d’Altitude FC et qui sera un des six membres fondateurs de la BCL1.

Le but de cette présentation était d’obtenir la permission de la municipalité pour pouvoir utiliser le terrain de Kinsman Park au cœur de la ville de North Vancouver. Le club s’engage à investir dans l’amélioration des installations pour répondre aux standards dictés par la ligue. Dans une lettre adressée au conseil municipal, le gestionnaire du département des parcs et de l’environnement recommande que la ville accepte la demande d’Altitude FC.

Lire Aussi : Pourquoi le Canada doit avoir une Division 2

Le nouveau club se veut rassembleur dans cette volonté de fièrement représenter les communautés qui forment la rive nord. Le logo qui n’a pas encore été dévoilé s’inspirera des éléments suivants : l’eau, pont et/ou chantier naval, union des communautés et des cultures formant la rive nord ainsi que l’art des Premières Nations.

L’annonce de la saison inaugurale de la nouvelle ligue en Colombie-Britannique semble imminente. Le partenariat entre CSB/CanPL doit être vu d’un bon œil car le futur du soccer canadien passe par la collaboration et non la division. La création de cette ligue représente un pas de géant pour le soccer de l’Ouest canadien car cela pourrait motiver les provinces composant les Prairies à emboiter le pas ce qui serait avantageux si ultimement CSB décide d’acquérir ces ligues. Nous sommes à l’aube d’une pyramide complète et fonctionnelle chapeauté par Canadian Soccer Business.

Source Photo:

City of North Vancouver regular council meeting of January 25, 2021 https://www.cnv.org/your-government/council-meetings

BC Soccer https://www.bcsoccer.net/files/Player/League1BC/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s