4 Paris dingues pour la saison MLS 2021

Pour la saison 2021 et comme pour l’année précédente, la rédaction de Culture Soccer a préparé ses propres hot picks, une pratique courante dans le monde des sports nord-américains. Tels des paris insensés, nos journalistes pensent voir certains joueurs MVP, buteurs, des clubs en playoffs ou même en MLS Cup.

Raphaël Croizard, Antoine Latran, Hady Raphaël et Antony de Varennes se sont engagés à prendre des paris plus ou moins risqués pour la saison 2020 et connaissant le degrés de surprise et d’incertitudes de la MLS, certains pourraient se réaliser.

Lire Aussi : [Guide] MLS 2021

Raphaël Croizard : Chicharito sera le meilleur buteur de la saison régulière.

Arrivé au LA Galaxy pour remplacer le géant suédois Zlatan Ibrahimovic, Chicharito aura traversé la saison comme une ombre avec seulement deux petits buts inscrits. Une saison à oublier pour la star mexicaine à tel point qu’une grande partie des supporters du Galaxy voulait le voir partir à l’intersaison… Pas une tâche facile vu son salaire mais aussi, le montant de son transfert. Je faisais partie de ces supporters mais la mi-saison m’aura fait réfléchir et changer d’avis, à tel point que je le vois devenir meilleur buteur cette saison. La première raison qui me le fait penser est sa préparation. Il semble être revenu cette saison avec un esprit de revanche et il semble bien plus affuté qu’en 2020. De plus, cette fois-ci, sa préparation ne devrait pas être tronquée par la Covid comme cela a été le cas l’an dernier, ne facilitant pas son intégration. On ne peut pas dire que le Mexicain est le seul fautif de la saison ratée du Galaxy, loin de là. La défense était trop poreuse et le milieu et l’attaque n’arrivaient pas à communiquer ensemble, laissant peu de ballons pour faire trembler les filets. Je pense que Greg Vanney, le nouveau coach qui a connu du succès à Toronto, saura construire une équipe plus homogène permettant à Chicharito de toucher plus de ballons et donc avoir plus de chance de marquer. Il pourra compter sur les centres de Samuel Grandsir et profiter d’une connexion mexicaine avec Efrain Alvarez. La saison passée, Chicharito avait certes un statut de star mais le joueur clé était Cristian Pavon, qui attirait la plupart des ballons d’attaque. Pour l’instant l’argentin n’est pas revenu au Galaxy et son avenir semble s’écrire de plus en plus loin de la Californie. Même s’il reste encore une place de joueur désigné, Chicharito devrait tout de même hériter du statut de joueur clé laissé par Pavon. Enfin, il ne faut pas oublier que Chicharito n’aura pas toujours été régulier dans sa carrière, enchainant les saisons moyennes et les très bonnes. La saison dernière, retrouver un rythme constant a été compliqué puisqu’il sortait d’une saison quasi blanche au Sevilla FC. Cette année, le LA Galaxy pourra donc, selon moi, compter sur sa star mexicaine qui aura eu le temps d’assimiler les changements, se remettre en forme aussi bien mentalement que physiquement mais aussi trouver sa place dans le collectif.

Photo via Twitter

Antony de Varennes : Tim Parker sera le défenseur de l’année

Tim Parker est un vétéran en MLS et est le plus gros renfort de l’équipe texane lors de la saison morte 2021. Avec plus de 155 apparitions dans la ligue depuis le début de sa carrière en 2015, Parker est un vétéran au poste de défenseur central dans la ligue. Alors qu’il était la plupart du temps le numéro 2 en défense centrale, avec à une époque, un rôle de second de Kendall Waston à Vancouver, puis dernièrement de Aaron Long à New York, cette saison, Parker a enfin la chance d’être le taulier de la défense au Dynamo. S’il réussit à éviter d’être aligné aux côtés de Maynor Figueroa, vraiment vieillissant, les choses devraient bien se passer pour l’international américain. Même si le club a terminé dernier de l’Ouest en 2020, trois clubs ont fait pire qu’eux en défense dans cette conférence, il y a donc de l’espoir. La paire de défenseurs Alejandro Fuenmayor-Parker ou encore Barlow-Parker risque d’être plus solide cette saison alors que le club mené par Tab Ramos s’est renforcé à chaque poste afin d’être plus compétitif en 2021, sans pour autant avoir de stars. Alors que 40% des rencontres du Dynamo se sont soldées par un match nul en 2020, avec l’arrivée de Parker, la défense sera plus solide et l’Américain pourrait faire la différence entre les matchs nuls et les victoires à trois points. Une qualification pour les playoffs n’est pas si loin pour les Orange du Texas et si c’est le cas, ce sera grâce à Tim Parker.

Photo via Sounders FC

Antoine Latran : Les Seattle Sounders rateront les séries

Seattle est une des équipes phares de la MLS depuis son arrivée en 2009 : Les Sounders n’ont tout bonnement jamais raté la qualification en playoffs depuis leur entrée dans la ligue et y ont même plutôt bien réussi, en témoigne les titres de Champions en 2016 et en 2019. Cependant, s’il y a une saison pour que Seattle rate le coche, c’est bien 2021. Les incertitudes sont nombreuses pour l’équipe de Brian Schmetzer, qui pourrait changer son schéma tactique, une première depuis 2016. Exit le 4-2-3-1 tant utilisé, les Sounders passeraient à un schéma en 3-5-2 qui n’a pas vraiment été essayé par le coach américain depuis son intronisation en 2016. Ce nouveau schéma soulève de nombreuses interrogations. Est-il possible de faire jouer Nouhou Tolo, le latéral gauche rapide et puissant, en tant que défenseur central ? Ce serait le souhait des Sounders en 2021, mais on ne l’a jamais vu à ce poste. Même interrogation sur l’aile droite, où le frère de Cristian Roldan, Alex, sera le titulaire du poste. Non seulement Seattle manque clairement de doublure à ce poste, puisque Kelvin Leerdam est parti, mais Alex Roldan a pris l’eau en MLS Cup l’an dernier. Il devra cette fois-ci assurer dans un système plus difficile à gérer sur l’aile, sans milieu droit devant lui. Ce manque de doublure se fera sentir sur toute la défense : derrière le trio défensif central, seul Shane O’Neill a de l’expérience et derrière Brian Smith à gauche, il n’y a plus Joevin Jones, parti à Miami ! Seul Brian Rowe, qui n’a que rarement joué comme défenseur, possède de l’expérience sur l’aile. Devant, bien que les éléments charnières sont toujours là (Joao Paulo, Cristian Roldan et Nicolas Lodeiro), les Sounders ont perdu l’expérimenté Gustav Svensson, qui était le milieu défensif qui assurait la relance l’an dernier. Sans lui, Paulo et Roldan vont devoir s’entendre sur les responsabilités défensives. De plus, l’habituel Raul Ruidiaz devra être accompagné sur le front de l’attaque, un rôle dans lequel on ne l’a jamais vu. Pourra-t-il être efficace avec un compère d’attaque ? La question du partenaire se pose aussi : sera-ce Will Bruin, vétéran de MLS efficace mais lent ou Fredy Montero, qui sort de saisons compliquées à Vancouver et qui a un profil assez similaire à Ruidiaz ? Les deux devront en plus être performants, puisque le Péruvien pourrait être absent quelques semaines pour la Copa America… Enfin, il est très probable que Jordan Morris, revenu de son prêt à Swansea bien plus tôt que prévu à cause d’une blessure difficile, puisse ne pas jouer durant l’année. Il y a donc énormément d’éléments flous à Seattle. Schmetzer semble confiant, souhaitant promouvoir les jeunes pour jouer les doublures mais ces derniers n’ont pas encore montré ce qu’ils valaient. Tout cela, alors que le nombre de qualifiés en playoffs est passé de 8 à 7 à l’Ouest comparé à l’an passé et que la direction a annoncé vouloir couper les dépenses les prochaines saisons, ne sent pas forcément très bon en Cascadia.

Photo via Chicago Times

Hady Raphaël : Raphaël Wicky sera le premier entraîneur remercié cette saison

Dans un monde parfait, aucun employé ne perdrait son emploi et tout le monde serait heureux mais ce n’est malheureusement pas le cas dans la vie, ni en MLS. Comme partout, la ligue va avoir son lot de changements durant l’année et certains entraineurs seront remplacés au courant de l’année faute de résultats. C’est la seule course à laquelle personne ne veut participer, mais elle est belle et bien présente. Qui sera le premier entraineur viré en MLS ? À mon avis, ce sera le Suisse Raphaël Wicky du Fire de Chicago. Cette équipe essaye tant bien que mal de construire un projet de jeu durable et moderne mais, malheureusement, la qualité des joueurs de l’effectif reste à prouver. Le seul joueur qui a réussi à sortir du lot en 2020, c’est Robert Beric mais, les deux autres joueurs désignés Ignacio Aliseda et Gaston Gimenez ont été décevants. De plus, tactiquement, le Fire manquait cruellement de solutions que ce soit dans le secteur défensif ou dans le secteur offensif. Est-ce que Wicky a les moyens d’instaurer un vrai système de jeu à Chicago? Oui, Chicago a les moyens et l’ambition mais je ne pense pas que Wicky soit l’homme de la situation et je suis prêt à annoncer que ce sera le premier entraineur à perdre son poste en MLS.

Culture Soccer

Culture soccer est un podcast dédié au soccer, sa culture et son développement aux États Unis et au Canada. Émission audio du site culturesoccer.com, elle couvre toutes les divisions Nord Américaine, de la MLS aux divisions inférieures en passant par la CanPL, ainsi que les sélections américaines et canadiennes.

One thought on “4 Paris dingues pour la saison MLS 2021

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s