BULLETIN NWSL 4 : L’OL REIGN CONTINUE SON ASCENSION

La dernière ligne droite du championnat est lancée. Dès le 1er octobre les équipes vont se disputer les derniers points pour espérer gagner leurs places dans le top 6 et se qualifier pour les playoffs. Les deux premières auront l’honneur d’aller directement en demi-finale. La moindre erreur se paiera très cher et le seul mot d’ordre sera de rester concentré jusqu’au bout.

Avant d’assister au sprint final penchons-nous sur ce quatrième mois de championnat, mouvementé par les différents résultats et transferts. 

Après autant de rebondissement nous pouvons affirmer qu’aucune saison de NWSL n’aura tenue autant en haleine les supporters de cette ligue.

Le haut de tableau :

Pour un troisième mois consécutif les Thorns de Portland culminent sur la première marche du podium et creusent de plus en plus l’écart avec leurs poursuivantes. Le mois avait plutôt mal démarré avec une défaite lors du derby contre l’OL Reign. À l’extérieur et dans un stade qui a battu le record d’affluence (27 248) tenu jusqu’alors par Portland lui-même, il a été compliqué pour les Thorns de s’imposer face à une foule en délire venue encourager le Reign. Il était donc prévu pour la franchise de l’Oregon de rebondir lors du match suivant contre le Spirit de Washington. Mais celui-ci a dû être reporté puis par la suite annulé pour cause de cas COVID dans l’équipe de la capitale. Trois points de remportés sur tapis vert qui auront peut-être toute leur importance lors des comptes finaux. Portland s’est donc rattrapé en gagnant son match face au North Carolina Courage, s’assurant pratiquement une place sur le podium. Les Thorns terminent leur mois sur une défaite face aux Chicago Red Stars, un petit faux pas qui ne les empêchent pas pour autant de conserver une avance confortable sur les concurrentes.

Si Portland mène d’une main de maître le classement, il en est de même au niveau des statistiques. Les Thorns se placent à la première place du classement du plus grand nombre de tirs (260) et deuxième à celui des tirs cadrés (117).

Deux défaites et trois victoires leur permettent d’espérer, à cinq matchs de la fin de la saison, de remporter leur deuxième championnat. Chose que Christine Sinclair et ses coéquipières n’avaient pas fait depuis 2016. Une occasion de détrôner le North Carolina Courage qui n’a pas perdu le championnat depuis 2017.

Neuvième, puis quatrième le mois dernier et maintenant deuxième, l’OL Reign réalise la meilleure performance de la saison. Deux places supplémentaires au classement et la franchise du Washington est quasi assurée de participer aux playoffs. Une victoire historique face aux Thorns à domicile pour lancer le mois et les coéquipières d’Eugénie Le Sommer n’ont eu qu’à dérouler. Un seul petit accroc à noter est le match nul face à Louisville.

Après quatre victoires (dont une accordée après le forfait du Washington Spirit à cause de cas COVID) et un match nul, les joueuses de Laura Harvey ont effectué un mois quasi parfait et se placent à la première place des classements du plus grand nombre de buts inscrits (27) et de tirs cadrés (118). Le sprint final risque d’être intense. Leur attaquante Bethany Balcer est d’ailleurs la meilleure buteuse du championnat avec neuf réalisations.

Le North Carolina Courage chute d’une petite place. Secondes le mois dernier, les coéquipières de Lynn Williams n’ont pas réussi à réduire l’écart avec Portland. Avec un match nul et deux défaites c’est seulement un point qui s’ajoute au compteur, les plaçant à neuf points des leaders. Il va être compliqué pour le Courage de récupérer la première place et de conserver son titre de champion.

Au niveau individuel, Casey Murphy, la gardienne passée par Montpellier, se place en deuxième position au classement du plus grand nombre d’arrêt (78). Sur le plan collectif, la franchise de Caroline du Nord conserve sa troisième place aux classements du nombre de tirs (201) et de tirs cadrés (94). C’est également la franchise qui commet le moins de faute (148) et qui encaisse le moins de buts (13).

                                                      Photo via timbers.com

Milieu de peloton :

Les Chicago Red Stars,avec deux victoires et deux matchs nuls, réalisent un très bon mois. Huit points supplémentaires qui permettent aux joueuses de Rory Dame de gagner trois places au classement et de tenir leur ticket pour les playoffs. La victoire face aux Thorns a été une très bonne opération pour les Red Stars. L’attaquante américaine Mallory Pugh, qui a récemment retrouvé la sélection nationale, confirme une très bonne saison en offrant le but de la victoire à l’heure de jeu.

Si Chicago se trouve parmi les équipes  qui marquent le plus de but (22) elle fait cependant partie des franchises à en encaisser le plus (24) et à commettre le plus de fautes (213).

Orlando profite des mésaventures de ses adversaires pour gagner une petite place et se mettre un tant soit peu à l’abri. Avec deux victoires, un match nul et une défaite, la franchise floridienne récolte quelques points importants pour ne pas se laisser distancer. De la défense à l’attaque, les filles de Becky Burleigh étaient dans une bonne dynamique avant la correction reçue à Tacoma. Ashlyn Harris, la gardienne du Pride est l’auteur d’une saison impériale et enchaîne les exploits. Elle a signé face à Gotham son 469ᵉ arrêt, faisant d’elle la gardienne à avoir effectué le plus grand nombre de parade de toute l’histoire de la NWSL. Au niveau de l’attaque, Sydney Leroux se trouve à la seconde place au classement des meilleures buteuses avec huit réalisations. La franchise est première au classement du plus grand nombre de passes décisives avec 20 passes effectuées et quatrième au classement du plus grand nombre de buts inscrits (24). Si la défaite face à l’OL Reign ne reflète pas la performance du mois, Marta et ses coéquipières devront vite rebondir pour conserver une place dans la partie haute du tableau.

À la sixième place nous retrouvons le Washington Spirit. Sur la dernière marche du podium le mois dernier, la franchise de la capitale a réalisé une chute au classement la mettant dans une situation délicate pour la course aux playoffs. Un match nul prometteur face au North Carolina Courage n’aura pas été suffisant, car il s’en est suivi deux forfaits face à des concurrents directs, les Portland Thorns et l’OL Reign. Deux coups du sort qui ont mis à mal les joueuses de Kris Ward. En plus de la défaite une amende de 25 000 dollars a été prononcée à l’encontre de la franchise pour un manquement au protocole sanitaire. Un nouveau président a également été annoncé par le Spirit. L’ancien international américain, joueur du DC United en MLS et entraîneur du club Ben Olsen, prendra les rênes de la franchise. Malgré la situation, les coéquipières d’Emily Sonnett ont su se re-focaliser sur le jeu et ramener la victoire face à Kansas City. Trois points supplémentaires qui permettent à l’équipe de se sortir de la zone rouge. Le Spirit va devoir enchaîner les bonnes prestations pour espérer conserver au minimum la sixième place.

La franchise texane gagne une petite place et s’accroche à l’espoir de se qualifier pour les playoffs. Si le mois précédent le Houston Dash avait encaissé un nombre de buts conséquent (neuf en quatre rencontres) cette fois-ci la défense a su se remobiliser et n’a encaissé que trois buts. Une nette amélioration mais pas suffisante pour grimper plus haut dans le classement. Deux victoires, deux matchs nuls et une défaite n’auront pas apporté les points suffisants.

Le Dash reste pour un quatrième mois consécutif la franchise à avoir reçu le plus grand nombre de cartons jaune (38).

Le 15 septembre dernier, la milieu de terrain Christine Nairn a annoncé raccrocher les crampons pour se tourner vers une toute nouvelle carrière, celle de pompier professionnel au sein de la ville d’Houston. Nouvelle qui n’arrange pas l’équipe à quelques rencontres de la fin du championnat.

   Nairn lors de son dernier match via houstondynamofc.com

Derniers de classe :

Gotham chute de la cinquième à la huitième place. Habituées au milieu de tableau depuis le début de la saison, les coéquipières de Gaëtane Thiney accusent leur plus grande chute au classement. Avec une victoire, deux défaites et un match nul, la perte de trois places a été inévitable dans un classement aussi serré.

Ce mois a également vu le dernier match de leur entraîneur Freya Coombe. Elle a été débauchée par la future franchise de Los Angeles, le Angel City FC, où elle rejoindra Christen Press, la première joueuse à avoir signée avec la nouvelle expansion. Scott Parkinson, ancien entraîneur assistant du Chicago Red Stars a pris le relais jusqu’à la fin de la saison. Au niveau statistique Gotham est la quatrième franchise à avoir commis le plus de fautes (194) et à avoir reçu le plus de cartons jaune (30).

Le Racing Louisville conserve sa neuvième place. Avec quatre défaites et un match nul il était difficile pour les coéquipières de Nadia Nadim d’espérer monter dans le classement. Juste après la défaite face à Houston l’entraîneur Christy Holly a été congédié pour raison inconnue. Il a été remplacé par Mario Sanchez (chef de l’academy des jeunes de Louisville) qui prend l’intérim jusqu’à ce qu’un remplaçant définitif soit trouvé. Il est impossible de dire à l’heure actuelle si les résultats sportifs en sont la raison. Les joueuses ne vont donc pas terminer la saison dans les meilleures conditions. Si comme le mois passé les résultats et les performances sont faibles, la gardienne, Michelle Betos, continue les bonnes performances et se maintient à la première place au classement du nombre d’arrêts avec 93 parades.

Sans la moindre surprise c’est le Kansas City qui ferme la marche. Kristen Edmonds et ses coéquipières ont signé leur deuxième victoire de la saison face à Louisville ainsi qu’un match nul face au North Carolina Courage qui relève de l’exploit. Deux points positifs qui associés à deux défaites ne permettront pas à la franchise du Missouri de quitter cette place de lanterne rouge. Au niveau statistique le Kansas City reste pour un quatrième mois consécutif la franchise à avoir encaissé le plus grand nombre de buts (30) et à en avoir inscrit le moins (10). Kansas City fait cependant parti des équipes à avoir commis le moins de faute (169).

                                                         Photo via NWSL Soccer

Classement :

Photo via NWSL Soccer

Classement des buteuses : 

Photo via NWSL Soccer
Elodie Touzet

Amoureuse du foot depuis toute petite, jouant dans la cour de récré avec les garçons, elle a joué en club seulement tard (de 16 à 18 ans et oui petit village oblige). Elle a découvert le haut niveau féminin en 2011 en tombant sur la coupe du monde et depuis elle n'a pas arrêté de suivre l'équipe de France puis celle des US après les JO de 2012. C'est à ce moment là qu'elle s'est intéressée à la D1 féminine et qu'elle est devenue supportrice du MHSC féminine (sa région d'origine). Grande fan d'Alex Morgan, joueuse qu'elle a découverte à ses début en 2011, elle continue depuis de suivre son parcours en équipe nationale. C'est seulement après son arrivée à Lyon en 2017 qu'elle a commencé à s'intéresser au championnat US. Et que son choix s'est portée tout naturellement sur son équipe, les Orlando Pride. Équipe dont elle est devenue totalement fan.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s