Josh Sargent, l’enfant du Missouri destiné au football de haut niveau

Josh Sargent est né à O’Fallon dans le Missouri de deux parents, Jeff et Liane, ayant joué à haut niveau au football universitaire, respectivement à Sangamon State et SIU-Edwardsville, dans les divisions organisées par la National Collegiate Athletic Association (NCAA), mondialement connue pour son réservoir de talents au basketball.

Selon sa mère, à l’âge de 3 ans, il apprenait à taper dans un ballon et a très vite commencé à dire à ses amis et sa famille qu’un jour il deviendrait footballeur professionnel. Il commence le football en club à l’âge de 8 ans au St. Louis Scott Gallagher Soccer Club. Son coach de l’époque, Kevin Kalish le décrit comme : « un joueur idéal à entrainer et un joueur idéal à avoir en tant que coéquipier. » D’un naturel travailleur, il ne rechigne pas à passer beaucoup de temps devant un but sur diverses activités de finition. Il fait ses premières apparitions en équipe nationale avec les U14 en 2013. Il fait forte impression, ce qui lui permet d’être appelé avec les U15 la même année.

*Fans de MLS ? Profite de ta passion sur So Rare, le jeu de carte à la sauce crypto ! Avec le lien d’affiliation de Culture Soccer, une carte est offerte après 5 achats, cliquez ici pour en profiter !*

Josh Sargent avec son club de Saint Louis à 13 ans

D’enfant prodige à jeune pépite

En 2015, après le tournoi international U15 Nike International Friendlies, il rejoint le U17 MNT Residency Program à Bradenton. Ce programme, arrêté à l’été 2017 pour laisser la responsabilité de la formation aux franchises de MLS, avait pour but de former les U17 américains à temps plein. Il y marque 14 buts et délivre 7 passes décisives en 29 matchs, avant de participer au championnat CONCACAF U17, où il est désigné capitaine par John Hackworth. Les Etats-Unis s’inclinent en finale face au Mexique ce qui les qualifie pour le mondial U17 et au cours de la compétition, Josh Sargent délivre des belles performances (5 buts et 2 passes décisives en 5 matchs), notamment avec un doublé lors d’une victoire 4-3 face au Mexique en phase de groupes. Deux jours plus tard, à la surprise générale, il est appelé par Tab Ramos pour la coupe du monde U20 (à seulement 17 ans !). Titulaire pour le premier match face à l’Equateur (score final 3-3) il inscrit un doublé, devenant donc le plus jeune joueur américain à marquer en coupe du monde U20. Trois jours plus tard, il inscrit le seul but de la rencontre face au Sénégal. En huitième de finale, il score une nouvelle fois lors de la très large victoire 6-0 face à la Nouvelle Zélande, mais les Etats-Unis sont éliminés en quart de finale par le Venezuela (1-2). Il reprend ensuite son brassard de capitaine pour la coupe du monde U17, devenant par la même occasion le second joueur à participer aux coupes du monde U20 et U17 la même année après un certain… Freddy Adu. Lors de ce tournoi, les Etats-Unis se présentent avec une attaque qui impressionne le monde entier (Josh Sargent – Andrew Carleton – Tim Weah), mêmes’ils s’inclinent en quart de finale contre l’Angleterre (1-3). Josh Sargent inscrit 3 buts lors de la compétition et pour terminer son année 2017 phénoménale, il est appelé avec l’US Men National Team, pour un match amical face au Portugal. Bien qu’il ne disputera pas ce match, il devient le seul joueur américain à être appelé en U17, U20 et senior la même année.

Josh Sargent et Tim Weah chez les U20 (photo via Chicago Tribune)

Ses débuts en Europe

Suite à ces performances, Josh Sargent a suscité l’intérêt de nombreuses écuries européennes. Il décide donc, en septembre 2017, qu’il rejoindra le Werder Brême en janvier 2018 mais alors qu’il n’a pas 18 ans, il ne peut pas signer de contrat professionnel et joue donc avec les équipes jeunes. Il signe son premier contrat le jour de ses 18 ans et débute la saison avec l’équipe réserve, où il inscrira 7 buts et 2 passes décisives en 12 matchs. Le 7 décembre 2018, il entre en jeu pour la première fois avec l’équipe première face au Fortuna Düsseldorf et, dans la lignée de ses records de précocité, il marque au bout de 86 secondes de jeu sur son premier ballon touché ! Il devient la recrue ayant marqué le but le plus rapide dans l’histoire du club mais de nature modeste, il postera sur Twitter un sobre « Beginners luck ». Il finira la saison avec des entrées en jeu aux postes d’ailier ou d’avant-centre, en inscrivant par ailleurs un second but contre le RB Leipzig. Durant cette saison, il connait sa première sélection avec l’équipe nationale lors d’un match amical contre la Bolivie. A l’occasion de ce match, il inscrit un but et devient le troisième plus jeune buteur de l’histoire de la sélection, puis le quatrième puisque Tim Weah, plus jeune de deux jours, inscrit un but quelques minutes plus tard. Lors de l’exercice 2019-2020, il inscrira 4 buts et 6 passes décisives en 34 rencontres avec son club, se contentant de morceaux de match (18 titularisations, 2 matchs disputés intégralement), le plus souvent au poste d’avant-centre. Il gagne encore du temps de jeu lors de la saison 2020-2021, où il inscrira 7 buts et 3 passes décisives en 37 rencontres. A l’issue du championnat, son club est relégué en deuxième division allemande. Au mois d’aout 2021, il est transféré à Norwich City pour un montant d’environ 9.5M€, où il s’y impose rapidement comme un titulaire. Il commence la saison au poste d’avant-centre et, plus récemment, s’est installé au poste d’ailier droit.

Le magnifique but de Sargent contre Watford

Style de jeu

Josh Sargent est un attaquant rapide, puissant et efficace dans la finition : il est capable de marquer aussi bien du pied droit, du pied gauche et de la tête. Ce n’est pas le genre de joueur qui va se débarrasser facilement d’un défenseur par un dribble, mais il sait très bien se démarquer par l’intelligence de ses courses.

Ses statistiques (en Bundesliga et Premier League) sont respectables, mais loin d’être au niveau des buteurs confirmés. Plusieurs raisons simples permettent d’expliquer cela, comme, le fait que le Werder et Norwich soient deux équipes qui se battent contre la relégation ou encore son jeune âge. Il manque aussi de régularité dans ses performances, mais ses caractéristiques font que son impact ne se juge pas uniquement avec les statistiques. C’est un joueur qui est très travailleur, il est bon dans l’aspect tactique et se rend indispensable par ses efforts défensifs. Il a une bonne lecture du jeu et un bon positionnement, qui lui permettent d’être un maillon essentiel dans la construction offensive sans être forcément à la conclusion des actions. Il regarde toujours devant lui s’il voit des solutions de passes vers des partenaires démarqués, pour éviter le plus possible de couper les actions par une passe en retrait. Ses caractéristiques font de lui un profil similaire (toute proportion gardée) à Roberto Firmino.

Il joue souvent au poste d’avant-centre, mais ses bonnes performances récentes en tant qu’ailier droit peuvent lui permettre d’envisager la suite de sa carrière à ce poste. Sa rigueur défensive, sa vision de jeu et son sens de l’anticipation, qui lui permettent de rentrer à l’intérieur de la surface pour apporter sa présence sur les centres, sont ses principales qualités à ce poste.

(Photo via AS)

Quel avenir pour lui ?

Norwich City étant à l’heure actuelle à la dernière place du championnat anglais, Josh Sargent pourrait songer à un départ pour la saison 2022-2023. Etant anglophone et ayant joué 3 ans au Werder Brême, la suite logique serait un transfert vers un club anglais de milieu de tableau ou un retour en Bundesliga. En sélection, il est barré par Ricardo Pepi et doit se battre face à Gyasi Zardes, Jonathan Pefok ou Daryl Dike au poste d’avant-centre et Tim Weah ou Brenden Aaronson au poste d’ailier droit. Il doit absolument performer s’il veut pouvoir jouer la Coupe du Monde 2022, pour laquelle les Etats-Unis sont en bonne position pour se qualifier.

Il trouverait facilement sa place dans une équipe travailleuse, que ce soit par un pressing intense ou un bloc compact. La très probable arrivée de Jesse Marsch (suite au limogeage de Marcelo Bielsa) à Leeds en fait l’équipe la mieux taillée pour accueillir Josh Sargent. L’entraineur américain est un « enfant » du groupe Red Bulls, il est passé par New York et Salzbourg avant de rejoindre Leipzig. Le jeu rapide basé sur un pressing intense, ainsi que la politique de jeunes représentent au mieux la marque. Le mariage serait idéal avec Josh Sargent.

Leicester serait une autre équipe anglaise dans laquelle il s’intègrerait bien avec un dispositif en 4-2-3-1. En Allemagne, les 3-4-3 de Francfort ou de Mönchengladbach pourraient aussi l’accueillir. 

Lire aussi : Quel avant-centre pour les Etats-Unis ?

Josh Sargent avec à ses côtés, le sélectionneur Gregg Berhalter (Photo via The Athletic)

 

Martin Liegeard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s